Coup de coeur·Horreur·Science Fiction

« Le début de la fin » (Apocalypse Z T1) de Manel Loureiro

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Le début de la fin (Apocalypse Z T1)
Auteur : Manel Loureiro
Genre : Horreur/Science Fiction
Editeur : Panini France

« Apocalypse Z » de Manel Loureiro est l’un de mes premiers romans zombies d’un auteur non américain. 51erzzqs5pl-_sx210_Ainsi, j’étais agréablement surprise de trouver un récit Z où l’action se situe en Espagne. Cet ouvrage se présente sous forme d’articles de blog à la première personne. J’ai vraiment accroché à la forme du récit, car ces articles rendent la narration dynamique et permettent d’interrompre assez facilement la lecture.

Le narrateur est un trentenaire veuf, avocat de profession, qui vit seul avec son chat Lucullus et qui tente de remonter doucement la pente… Afin d’évacuer la douleur et de ne pas sombrer dans la dépression, son psychologue lui a proposé de tenir un blog journal intime. Le narrateur va alors mettre à jour son blog le plus quotidiennement possible… Au fil des articles, le lecteur constate que la situation dégénère : on parle d’un grave accident à l’étranger, de contamination dans tous les pays du globe, de nombreux morts, des autorités qui peu à peu deviennent silencieuses, … La pression devient grandissante et, même si l’on sait de quel type de virus il s’agit, on prend plaisir à voir sa progression. Les réactions du narrateur sont d’ailleurs assez réalistes et plausibles, si bien que l’on prend plaisir à le suivre.

Évidemment, la catastrophe finit par arriver en Espagne. Alors que l’armée vient frapper aux portes de chaque maison afin d’embarquer tous les citoyens, le protagoniste fait la sourde oreille et fait en sorte qu’on le croit déjà parti. En une journée, la ville devient silencieuse… Seul son voisin est resté… Le lecteur est tenu en haleine… Même si l’on sait qu’il y a trois tomes et que le narrateur va survivre, on a envie de connaître ses mésaventures/péripéties : quelle sera sa première rencontre avec un zombie ? Comment va-t-il s’en sortir ? Sera-t-il blessé ? Y aura-t-il d’autres survivants ? Finira-t-il par quitter sa demeure ? Son adorable chat persan roux va-t-il survivre ?

Malgré son passé douloureux, j’ai apprécié le fait que le narrateur ne s’apitoie pas sur son sort. Bien au contraire : il commente ses journées, décrit ce qu’il voit à la télévision, parle de son chat, … A travers ses écrits, il est touchant et attachant. On pourrait aisément se reconnaître en lui, car il apparaît clairement comme quelqu’un d’humain. Loin d’être un super héros, il va évoluer dans un nouvel univers hostile et imprévisible en faisant toujours attention et en protégeant Lucullus non seulement des zombies, mais aussi des autres survivants. Le reste des personnages est assez crédible, ce qui renforce davantage mon coup de cœur pour cet ouvrage. Rebondissements, un peu d’hémoglobine, personnages attachants et réalistes, bon rythme, suspense, légers frissons… Non, vraiment, je n’ai rien à redire : j’ai tout simplement adoré.


Citations :

Quand il n’y a plus de place en enfer, les morts reviennent sur Terre.

—————

Certains disent que les avocats sont des raclures. Je ne prétendrai pas le contraire. Mais quand l’heure est à la négociation, putain qu’il est bon de faire ce métier !

 

Ma note :

  5/5 Coup de cœur !

Enregistrer

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Le début de la fin » (Apocalypse Z T1) de Manel Loureiro »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s