Coup de coeur·Fantastique/Fantasy

« L’Homme-rune » (Le cycle des démons T1) de Peter V. Brett

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : L’Homme-rune (Le cycle des démons T1)
Auteur : Peter V. Brett
Genre : Fantasy
Editeur : Milady

« L’Homme rune », c’est apparemment le premier roman de Peter V. Brett… Et bien je suis bouche bée, car c’est une réussite totale ! 51jf1cerfhl-_sx210_Il y a tout ce que j’aime dans ce roman fantasy : un bestiaire aussi important qu’intéressant, des protagonistes auxquels on s’attache, de l’action agréablement bien dosée, de la magie, un soupçon de violence, un univers riche, des retournements de situation, des manipulations/traitrises, un flot d’émotions en tout genre, une bataille finale épique, une plume simple et prenante, etc.

Bon sang, ce livre, je ne l’ai pas lâché ! Et pourtant, j’ai bien failli passer à côté de cet ouvrage… En effet, ayant obtenu ce livre grâce aux offres Milady « deux achetés = un offert », je m’étais dit que si la maison d’édition l’avait donné, c’est que c’était encore une histoire moyenne ou basique, avec du bon comme du mauvais… (Ce qui, malheureusement, arrive bien souvent… Ou alors je n’ai pas de chance !) Ainsi, depuis plus d’un an et demi, l’ouvrage prenait la poussière dans ma pile à lire… Comment me suis-je décidée ? Grâce à certains commentaires sur Babelio… Donc merci à ces lecteurs/auteurs de critiques qui m’ont permis de ne pas passer à côté d’une telle pépite !

Une histoire. Trois destins. Il y a d’abord Arlen qui est un garçon gentil et travailleur, mais qui a une sorte de fascination pour les monstres : régulièrement, il s’amuse à vagabonder jusqu’à la tombée de la nuit… Or, c’est à ce moment là que viennent les démons, les chtoniens, ces êtres cruels et acharnés. Le seul moyen de les retenir, ce sont les runes… Hélas, toutes les runes ont une faille, si bien que certaines finissent par céder de temps en temps. Se cacher dans leur demeure le soir, tel est le destin des Hommes… Régulièrement, des carnages sans nom ont lieu dans chaque petit village. Les chtoniens sont des fléaux qu’il est difficile de stopper… Et c’est le point commun qu’ont les trois protagonistes de cette histoire.
Pour Arlen, les chtoniens ont attaqué sa mère et lui ont appris que son père était un lâche. Par la suite, il va devoir faire face à de nombreux monstres, en particulier un chtonien manchot de plusieurs mètres ! Leesha n’a pas autant côtoyé les monstres qu’Arlen, cependant elle est cueilleuse d’herbes, une sorte de sage-femme/soigneuse qui s’occupe aussi bien d’une simple grippe, qu’un avortement/accouchement ou des blessures provoquées par un chtonien. Leesha est une jolie jeune femme peu appréciée de sa génitrice (cette dernière est du genre volage et injuste) qui attendait ses premières règles avant d’épouser son promis. Mais les choses ont vite tourné au vinaigre… Heureusement, Bruna, la vieille cueilleuse du village, a pris la demoiselle sous son aile et a changé son destin… Enfin, Rojer a perdu ses parents suite à une attaque de chtoniens. Plus tard, il se découvrira un certain talent pour divertir/énerver/ensorceler ces êtres monstrueux grâce à son violon

J’ai pris plaisir à voir chaque récit avancer. D’ailleurs, pour une fois, je n’ai pas eu de préférence pour un protagoniste. Chaque héros m’a plu. Leur caractère est bien défini, le lecteur finit rapidement par les comprendre puis à les apprécier. Par contre, je pensais que leur chemin se croiserait plus rapidement ! Ce n’est pas grave, cela m’a permis de bien cerner leur caractère et leur évolution au fil des pages.
Si vous craignez d’être rapidement perdu dans ce vaste univers, soyez sans crainte : au début de l’ouvrage, l’auteur explique judicieusement les prémices de son monde grâce à un jongleur/conteur. Cela permet au lecteur de découvrir l’Ère de l’Ignorance, l’utilisation des runes contre les chtoniens au cours du temps, le barbarisme des premières guerres démoniaques, … C’est très instructif, dynamique et bien incrusté dans le récit. Un vrai régal.

Peter V. Brett a su alterner avec brio dialogues, action/rebondissement et émotions. Le tout est très fluide, ce qui permet une bonne immersion dans le récit. Je n’ai presque pas vu passer ces six cent pages tellement j’étais passionnée par ce que je lisais. Ce premier tome de la saga « Le cycle des démons » est un énorme coup de cœur ! Nul doute que je me pencherai sur le second tome plus tard… En espérant retrouver les chtoniens, ainsi de nouveaux personnages aussi intéressants que Leesha, Arlen ou Rojer.

 

Citations :

– Eh bien, tu as vraiment fichu une sacrée pagaille, lui dit sa mère sur un ton acide quand elle arriva. Ma fille est la traînée du village.
– Je ne suis pas une traînée, dit Leesha. Gared ment.
– Comment oses-tu lui mettre sur le dos ton incapacité à fermer tes cuisses ? dit Elona.
– Je n’ai pas couché avec lui, expliqua Leesha.
– Ha ! aboya Elona. Ne me prends pas pour une idiote, Leesha. J’ai été jeune, moi aussi.
– Tu as été « jeune » toutes les nuits, cette semaine.

—————

Arlen se mit à lire avidement et se demanda même comment il avait pu s’en passer toute sa vie. Il se plongeait dans les livres pendant des heures d’affilée, ses lèvres remuant doucement au début, puis, bientôt, tournant rapidement les feuillets, ses yeux glissant à toute vitesse sur la page.

 

Ma note :

  5/5 Coup de cœur !

Publicités

2 réflexions au sujet de « « L’Homme-rune » (Le cycle des démons T1) de Peter V. Brett »

    1. Merci Mikasa ! Oui, c’est vraiment un très bon roman ! Si tu le lis, j’espère que tu apprécieras autant que moi.^^
      Le T2 me fait de l’œil, mais il est énorme (entre 800 et 900 pages je crois) et j’ai déjà pas mal de choses à lire… Mais je sens que je ne vais pas résister longtemps. A tout bientôt. :-*
      #Saiwhisper

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s