BD·Coup de coeur

« Le bleu est une couleur chaude » de Julie Maroh

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Le bleu est une couleur chaude
Auteur : Julie Maroh
Genre : Bande dessinée adulte
Editeur : Glénat

Superbe, touchant, émouvant aux larmes, merveilleux, … Ce sont les mots qui me viennent lorsque je songe au récit de la BD « le bleu est une couleur chaude ». 105635_cIl s’agit d’une très belle histoire d’amour entre deux femmes. L’auteure met en avant le regard des autres : celui des amis, des camarades ou des proches de Clémentine. Elle montre que ce n’est pas évident de s’aimer sans faire attention au jugement d’autrui. Certains ne sont malheureusement pas encore prêts à tolérer l’homosexualité… Mais c’est pire lorsque ses propres parents ne comprennent pas et rejettent leur enfant sous prétexte qu’il est « différent » ou que ce qu’il fait est « mal »… La pauvre Clémentine est totalement fragilisée par l’incompréhension voire le rejet de sa famille…

Les dessins m’ont vraiment plu car les personnages sont expressifs et émouvants. Des nuances de gris dominent, parsemées de-ci de-là par un dégradé de bleu qui saisit l’instant. C’est vraiment superbe ! A travers ses illustrations et son histoire, Julie Maroh a su montrer avec délicatesse la découverte de l’attirance homosexuelle de l’héroïne, ses envies, son déni puis son acceptation sans tabou. Contrairement à l’adaptation cinématographique « La vie d’Adèle » (que j’exècre pour diverses raisons…), « le bleu est une couleur chaude » m’a bouleversée grâce à son récit intense, beau et criant de vérité. J’aime beaucoup lorsque les BD projettent de belles valeurs comme l’amour et la tolérance… Malheureusement, la fin (qui est présentée au début de la bande dessinée) m’a fait un pincement au cœur… Une œuvre à découvrir absolument !

 

Citations :

Et c’est peu à peu que j’ai compris que nos façons d’aimer étaient multiples. On ne choisit pas de qui on va tomber amoureux et notre conception du bonheur s’impose à nous-même selon notre vécu.

—————

Tu te dis que tu aurais pu me sauver même si tous les médecins te prouvent le contraire. Mais mon amour, tu m’a déjà sauvée. Tu m’a sauvée d’un monde établi sur des préjugés et des morales absurdes pour m’aider a m’accomplir entièrement.

 

Ma note :

  5/5 Coup de cœur !

Enregistrer

2 réflexions au sujet de « « Le bleu est une couleur chaude » de Julie Maroh »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s