BD·Manga

« Les Gardiens du Louvre » de Jirô Taniguchi

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Les Gardiens du Louvre
Auteur : Jirô Taniguchi
Genre : Bande dessinée adulte/Art
Editeur : Futuropolis

61cqtwlvd0l-_sx210_Venez… Plongez au cœur du Louvre… Errez à travers les galeries… Observez la superbe Victoire de Samothrace… Arrêtez-vous dans les champs d’un tableau de van Gogh… Saisissez la pureté des œuvres d’Asai Chû… Rêvez à travers une toile de Jean-Baptiste Camille Corot… Alors peut-être que vous apercevrez les gardiens du Louvre ?

Cette bande dessinée est pleine de poésie et de douceur. On suit un mangaka qui, le temps de quelques jours, va découvrir la capitale et ses musées. Ce voyage culturel sera loin d’être celui que font des milliers de visiteurs tous les jours… Ce sera sensationnel ! En effet, il va découvrir le patrimoine parisien, observera de près divers tableaux, rencontrera certains artistes et plongera dans le passé en 1939. A cause d’une forte fièvre, le protagoniste va se demander s’il est en pleine rêve, si c’est la réalité ou si c’est la fièvre qui le fait halluciner. Nul ne le sait… La seule certitude que l’on a, c’est que son périple est féerique…

J’ai retrouvé la patte de Jirô Taniguchi avec grand plaisir. Comme à chaque fois, son coup de crayon reconnaissable est de qualité. Les couleurs sont superbes et donnent un véritable charme à certaines scènes. Son trait fin et délicat m’a ensorcelée… De plus, j’ai été très admirative de ses décors, que ce soient les rues, les espaces verts ou les tableaux. C’est vraiment très beau. Honnêtement, quand le héros arrive au Louvre et qu’il aperçoit la foule, j’avais l’impression d’y être. Cette sensation mêlant oppression et admiration, c’est exactement ce que j’avais ressenti… Par contre, j’ai un léger regret : d’une œuvre à une autre, ses personnages principaux se ressemblent énormément physiquement. Certes, il s’agit là de « sa patte »/sa façon de dessiner, mais tout de même, j’avais l’impression d’être sur un terrain connu/déjà vu… J’ai donc préféré m’attarder sur les décors qui sont plus que somptueux.

L’histoire en elle-même n’a rien de particulier : c’est un voyage imaginaire de toute beauté. Pas de suspense, ni d’action, simplement de la poésie. Les passionnés d’Art seront certainement conquis. Pour ma part, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de longueurs. Finalement, cette BD n’apporte pas grand chose au lecteur, si ce n’est le plaisir des yeux. J’ai largement préféré l’ambiance du « Quartier lointain » qui a été un véritable coup de cœur aussi bien pour l’intrigue que pour les graphismes. L’ouvrage « Les Gardiens du Louvre » est donc une belle découverte, mais qui ne me marquera pas forcément.

 

Citations :

Le but du peintre est de représenter les choses et les êtres, autrement dit d’en connaître les formes, les couleurs et leur jeu avec la lumière pour ensuite les saisir par le geste.

—————

C’est beau, ici… ces petits toits de chaume… on se sent d’humeur calme et sereine. Les champs vus des hauteurs… cette étendue de champs de blé, avec les collines à l’arrière-plan… on dirait la mer… aussi loin que prote le regard. La délicate couleur des épis, et ce vert tendre si délicat.

 

Ma note :

♥  3/5

Enregistrer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s