Littérature jeunesse

« Double jeu » de Jean-Philippe Blondel

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Double jeu
Auteur : Jean-Philippe Blondel
Genre : Roman adolescent
Editeur : Actes Sud

Quentin, nouveau dans son lycée, est une personne assez introvertie et a tendance à être mal vu par ses enseignants. (Il a été expulsé de son établissement précédent.) 91256578Dans sa nouvelle classe, il ne se sent pas vraiment à sa place : on l’a mis chez « les bourgeois » alors qu’il a une famille assez pauvre (la mère est caissière et le père travaille dans une usine). Ainsi, il se sent bien différent de ses camarades et décide de mettre des barrières… Personne n’aura grâce à ses yeux, il se contentera du minimum… C’est alors que, malgré lui, il est enrôlé dans un cours de théâtre par « La Fernandez », sa prof de français, pour jouer dans la pièce de Tennessee Williams « La Ménagerie de verre ». Tout comme le personnage qu’il interprète, il va être tiraillé entre l’envie de tout plaquer et celle de se battre.

Quentin est un personnage auquel on s’attache, car il a du caractère, de l’humour, de la jugeote et sait raisonner. Tout au long de l’ouvrage, on le suit dans sa dérive, son envie de changer, ses questions et ses décisions… Notons également la relation amicale entre Quentin et « La Fernandez », son professeur de français et de théâtre, qui est vraiment très touchante. En plus de l’initier à la lecture et au théâtre, l’enseignante lui démontrera que tout n’est que jeu dans la vie, beaucoup jouent différents personnages. Elle saura également l’aider à se découvrir. La disposition des chapitres sous forme d’actes et de scènes est aussi un joli clin d’œil à l’option théâtre et à son importance dans le roman. Un face à face touchant et percutant… Rideau.

 

Citations :

Changer. C’est ce qu’ils veulent tous. Il faut que j’arrête de poser des problèmes aux adultes. Que je cesse d’être dans leur ligne de vision, de mire, de tir. Que je bouge de là. C’est ce que je voudrais, oui. À l’intérieur, je bous. J’aimerais être loin. Loin, genre à l’autre bout du monde. Me réinventer une existence avec un début moins pourri.

—————

– Vous faites quoi, là, Silber ?
– Je m’apprête à passer par la fenêtre.
– Vous allez vous rater.
– Une grande habitude chez moi.

 

Ma note :

♥  4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s