Fantastique/Fantasy

« Les Dragons de la Cité Rouge » d’Erik Wietzel

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Les Dragons de la Cité Rouge
Auteur : Erik Wietzel
Genre : Fantasy
Editeur : Milady

51u9-rv0ntl-_sx210_« Les dragons de la cité rouge » m’a attiré avec sa superbe couverture… Malheureusement, le contenu ne m’a pas totalement séduite… C’est un livre fantasy assez classique : il y a de l’aventure avec de nombreux combats ou rebondissements, un guerrier solitaire, un dragon, de la magie et/ou de la sorcellerie, un soupçon de romance, … Jusque là, on ne sort pas vraiment des sentiers battus. Et pourtant, quelques idées permettent à cet ouvrage d’innover, en particulier grâce à Shen Sey la succube. Cette dernière est une sorte de démone gardienne qui protège celui auquel elle s’est lié. Évidemment, cette protection a un prix, puisqu’Alec Deraan ne pourra jamais être avec une femme qu’il aime sous peine de la tuer… Shen Sey est un personnage qui m’a autant plu que je l’ai détesté… Certaines actions jouant vraiment en sa défaveur… De plus, j’aurais aimé en savoir plus sur elle, notamment sur son passé. Ce qui n’est pas le cas… Par contre, de temps à autre, elle apporte une réelle fraicheur au récit, puisqu’elle taquine Arkan, le dragon d’Alec. Leurs joutes verbales m’ont fait sourire à plusieurs reprises. La présence des dragons est également l’un des points forts de ce livre. Ainsi, j’ai trouvé la relation entre Alec Deraan et Arkan aussi touchante qu’amusante. Elle m’a rappelé le duo principal d' »Eragon » ainsi que des films dont j’ai oublié le nom car leur visionnage remonte à loin… J’ai également apprécié le tandem Cestia-Arkan qui arrive vers la moitié du roman.

L’histoire que propose Erik Wietzel est rapidement mise en place et facile à lire, car l’auteur va à l’essentiel. Même si les personnages principaux sont séparés, leur périple avance petit à petit à travers divers chapitres plus ou moins courts. C’est un système que j’apprécie et qui permet une certaine dynamique. Ainsi, on suit trois intrigues : le périple d’Alec, la captivité du fils de la reine Eline et le renversement de pouvoir au sein de la Cour. Malheureusement, le charme n’a pas opéré : j’ai trouvé la plupart des personnages peu approfondis, surtout la reine… Or, il s’agissait d’un personnage qui m’intéressait. Finalement, elle ne fait qu’être enfermée, s’enfuira, puis apprendra de ses erreurs sans réellement agir. Je comprends pourquoi Arkan a préféré Shen Sey qui, bien qu’on en sache peu sur elle, sait se battre ou s’imposer dans la couche de son amant… La reine ne sait pas ce qu’elle veut et passe son temps à larmoyer ou regretter le passé… Si bien qu’elle ne voit pas le complot qui se tisse derrière elle. Pire : lorsqu’elle perd son mari, elle ne verse pas une larme… C’est dommage : j’aurais tellement voulu qu’elle bouge un petit peu plus ou réfléchisse davantage. Il n’y a qu’à la fin où elle commence réellement à avoir une personnalité. Les autres damoiselles que rencontre Alec pourraient être intéressantes, mais ne font malheureusement pas long feu… Je n’ai donc pas apprécié la place de la Femme dans ce roman.

On discerne donc divers points forts et points faibles avec « Les dragons de la cité rouge ». Peut-être que les novices dans le genre Fantasy apprécieront davantage ? Peut-être faudrait-il un second tome pour éclairer certaines zones noires ? Je l’ignore… En tout cas, la plume de l’auteur était intéressante et m’a donné envie de jeter un coup d’œil à d’autres romans… En espérant que les personnages féminins seront moins stéréotypés et que les protagonistes seront davantage développés !

 

Citations :

Connaître une épée, c’est faire l’expérience de sa morsure.

—————

Nous sommes tous plus complexes qu’on veut l’accepter.

 

Ma note :

♥  3/5

Enregistrer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s