Fantastique/Fantasy

« Renégats » de David Gemmell

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Renégats
Auteurs : David Gemmell
Genre : Fantasy
Editeur : J’ai lu

J’ai mis un certain temps avec ce livre, car j’ai trouvé le début assez long… Gemmell a beau être l’un de mes auteurs favoris et une référence en matière de Fantasy, bm_cvt_renegats_6883j’ai toujours du mal à rentrer dans ses romans. Dans « Renégats », on découvre peu à peu tous les protagonistes et on apprend à les connaître. Le lecteur doit faire face à un flot d’informations et de personnages, ce qui n’est pas évident malgré la plume addictive de l’auteur. C’est intéressant, mais cela a vraiment été trop long à mettre en place. Il a fallu que j’arrive vers les deux cents pages pour vraiment être dans le récit. C’est à partir de ce moment que je me suis attachée aux personnages et que je n’ai plus voulu décrocher. J’ai beaucoup apprécié Elodan (ancien bretteur du roi) ainsi qu’Ubadaï (un serviteur/esclave loin d’être idiot mais qui m’a fait sourire).

Le récit m’a plu dans son ensemble, néanmoins j’ai trouvé que ce n’était pas le meilleur ouvrage de David Gemmell. On sent qu’il s’agit de l’un de ses premiers livres car ses personnages sont très stéréotypés et manichéens, ce qui est plutôt rare, car cet auteur place toujours une part d’ombre et de lumière chez les héros ou les antagonistes. Hélas, dès le début, on sait qui sont les « méchants ». (Cela dit, cela ne m’a pas empêchée de vouloir savoir comment ou pourquoi ils sont devenus aussi cruels et pervertis…) Ma dernière déception concerne la fin de l’ouvrage que j’ai jugée trop facile, clichée et très abrégée : je suis très déçue de la réaction de Samildanach lors de son combat ultime. Quel dommage !

Malgré les  points négatifs dont j’ai fait part, j’ai tout de même bien aimé cette lecture. L’ambiance de l’ouvrage est sombre, violente et pleine de rebondissements. De plus, ce bel ensemble est accompagné de références à la mythologie celtique, ce qui m’a grandement plu. Certes, le roman ne vaut pas le premier tome de « Troie » ou une saga comme « Druss » et « Waylander », toutefois cela reste prenant. Dans ses débuts, Gemmell avait tout de même une très belle plume efficace, travaillée aussi dynamique que saisissante. Alfaric a fait une très belle critique de ce livre riche et bien construite (cliquez ici pour la découvrir). Je vous invite à la lire, car elle est vraiment très intéressante.

 

Citations :

Lutter contre les tyrans, c’est comme cracher contre le vent.

—————

Lorsqu’un héros meurt, son âme vagabonde, invoquée ça et là par les conteurs de saga et les poètes. Lorsqu’ils parlent de lui devant une foule, son âme apparaît. C’est de la magie qu’aucun sorcier ne pourrait créer.

 

Ma note :

♥  3/5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s