Fantastique/Fantasy·Horreur

« Descendance » de Graham Masterton

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Descendance
Auteur : Graham Masterton
Genre : Fantastique/Horreur
Editeur : Bragelonne (10ème anniversaire)

*Début de la transmission* Scrrrrtch… « Descendance » était un titre que j’ai précommandé en avant-première lorsque j’ai vu que Bragelonne rééditait cet ouvrage avec une main ensanglantée en couverture. Je me suis dit que ce serait parfait pour frémir cet été ! 1606-10ans-descendance_orgSiabelle et Alberthenri ont proposé d’en faire une lecture commune sur le forum de Babelio, ce que j’ai accepté avec grand plaisir ! D’autant plus que je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Le résumé me faisait fortement songer à « The strain » une série TV adaptée d’une saga de Guillermo del Toro et de Chuck Hogan. En effet, dans cette œuvre, il est également question de guerre mondiale et de strigoï. Pleine de questions, je me demandais ce que le Maître de l’Horreur nous avait réservé…

Globalement, je suis satisfaite. Même si la plume est vraiment différente de ce que j’avais lu jusqu’à présent avec cet auteur, j’ai rapidement été prise dans le récit. Le rythme est bien mené, c’est dynamique : il y a plusieurs révélations, des scènes de crimes avec des groupes de personnes éventrées et des rebondissements. C’est très fluide et ça « bouge » pas mal, surtout lorsque l’on quitte l’année 1944 et que l’on fait la rencontre de la douce Jill. Le fait que les chapitres soient très courts donnent également du rythme. Bon, certes, certains passages sont vraiment trop attendus, mais cela se laisse lire. Par ailleurs, je n’avais encore jamais découvert une histoire de vampires signée Masterton… Et je dois avouer que je suis rassurée de les voir cruels, sanguinaires et agressifs. On est loin de l’image des buveurs de sang que l’on croise dans la Bit-Lit ou dans certaines sagas young-adult ! Non pas que je sois contre cette version des vampires, mais cela fait du bien de les voir plus menaçants. Ici, ce sont des monstres qui n’hésitent pas à ouvrir le ventre des enfants ou à décapiter les membres de familles innocentes. C’est un véritable fléau macabre qu’il faut absolument éradiquer !

Bon, il faut l’avouer, j’aime quand les événements horrifiques s’installent crescendo… Ce qui n’est pas le cas ici. On est directement plongés dans une enquête surnaturelle et on découvre rapidement ce qui cause autant de massacres. C’est un parti-pris comme un autre : au moins, on ne s’ennuie pas. Même si je m’attendais à une montée d’adrénaline ou à des moments terrifiants comme j’en ai l’habitude avec cet auteur, j’ai pris plaisir à suivre Jim, ce chasseur de strigoï qui a besoin de sa valise contenant toute sorte d’armes anti-vampires et qui a besoin d’un maître-chien pour traquer ses cibles. Jim est un protagoniste assez franc qui fait bien son travail, mais qui agit surtout pour des raisons personnelles (la vengeance -classique-). J’ai également apprécié ceux qui l’accompagnaient dans sa quête comme Terence (D’ailleurs, il faudra me dire ce qu’il lui arrive après son enlèvement… J’ai mes suppositions, mais rien n’est dit à son sujet !), Jill ou encore Frank et Bullet, deux compagnons à quatre pattes à l’odorat affuté. Ils apportent tous un petit quelque chose à l’ambiance de ce roman. Quant au grand maître des strigoï, Dorin Duca, il m’a fait songer au premier « Dracula » que j’ai vu en film avec Keanu Reeves (Jill incarnant alors à merveille le rôle de Mina). Cette lecture m’a donc fait ressurgir divers souvenirs de jeunesse. Pour ma part, je n’ai pas remarqué beaucoup de clins d’œil à d’autres univers. Il faut dire que je n’y ai pas fait très attention…

Après un combat final prenant, la conclusion de ce livre m’a plutôt surprise… Je me demandais comment Graham Masterton allait retomber sur ses pattes et je dois avouer que, même si c’est rapide, c’est bien trouvé. C’est surtout le chapitre « Qui a fait les doïna » qui m’a étonnée… Même si ce n’est pas la meilleure œuvre de l’auteur, « Descendance » m’a plu… J’avoue que c’est surtout dû au fait que l’on s’attendait entre les chapitres avec Siabelle afin que l’on en discute ensemble. C’était très agréable.

Voilà… Vous savez tout. mais, chut, vous n’avez rien lu. Secret défense, d’accord ? Normalement, il m’est défendu de divulguer cette histoire à quiconque. Vous ne m’avez jamais lue et n’avez pas intérêt à en parler, ni à votre père, votre mère, votre meilleur ami, même votre chat. Si jamais « Ils » apprennent que je n’ai fait ne serait-ce que la plus infime allusion à ce qu’il s’est passé, je pourrai bien le payer de ma vie… Et vous aussi ! Jim m’annonce que cette critique a été classée top-secret, tout comme les autres qui ont été postées avant moi ou qui le seront. Surtout, surveillez vos arrières et faites attention… Scrrrrtch… *Fin de la transmission*

 

Citations :

Un vieil homme avec un cardigan belge informe et un visage de la couleur d’une saucisse de foie nous fit rentrer au n°5. Franck [le chien ndlr] essaya si furieusement de happer les pantoufles usées du vieil homme que celui-ci fut presque obligé d’exécuter une petite danse pour se mettre hors de sa portée.
– Il ne vous fera aucun mal, le rassurai-je. Je vous le promets, il est ami avec tout le monde.
– Je n’ai pas d’amis qui essayaient de me mordre les pieds, rétorqua le vieil homme.
– Ce ne sont pas vos pieds, monsieur, ce sont vos pantoufles. Il croit que ce sont des rats morts.

—————

Au cours de ma formation militaire, on m’avait appris à tirer avec une foultitude d’armes, depuis les arbalètes jusqu’aux bazookas, et comment venir à bout d’une porte blindée à l’aide d’explosifs, mais on ne m’avait jamais montré comment forcer la serrure d’une voiture.

—————

Terence se frotta les mains nerveusement.

– Je vous avoue qu’il me tarde d’en finir avec cette affaire.
Je lui donnai une tape sur l’épaule.
– Tout se passera bien. Une fois que vous êtes dans l’action, vous n’avez pas le temps d’avoir peur, croyez-moi.

 

Ma note :

♥  4/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s