Horreur·Romances·Science Fiction·Young adult

« La Horde » (Enclave T3) d’Ann Aguirre

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : La Horde (Enclave T3)
Auteur : Ann Aguirre
Genre : Young Adult/Dystopie/Science Fiction/Horreur/Romance
Editeur : Le Livre de Poche

résumé du livre

Salvation est assiégée par les Monstres. La situation semble sans espoir. Les Monstres se sont organisés. Ils organisent des patrouilles, tendent des embuscades, attaquent les campements des hommes qui ont oublié comment se battre. Trèfle, parvenue à leur échapper avec Del, Bandit et Tegan, est leur seul espoir. Elle n’a qu’une certitude : elle est née pour se battre. Et si elle doit mourir, ce sera au côté de Del, et les armes à la main.

.

Ma critique

C’est avec un léger pincement au cœur que j’ai dû dire « au revoir » aux personnages d' »Enclave ». Ce troisième tome a répondu à mes attentes. Bien que je m’attendais à certains morts, à plusieurs scènes et à quelques rebondissements, cela ne m’a pas dérangée. enclave r3Trèfle et sa bande ont su m’entraîner dans leur combat contre la horde. Ce qu’ils ont vécu m’a touchée et leur évolution entre le premier et le dernier volume m’a impressionnée. C’est un sacré bout de chemin qu’ils ont dû parcourir !

 

Trèfle, cette gamine incapable de penser à autre chose qu’à se battre, a su prouver qu’elle savait comprendre, réfléchir et analyser une situation. Loin d’être idiote, elle a également démontré sa valeur au combat ainsi que sa loyauté envers ses amis et sa nouvelle famille (les Oaks). Elle a aussi fait preuve de patience lorsqu’elle a décidé de se battre contre la horde. J’ai pris plaisir à la voir constituer la Compagnie T… Ce personnage est vraiment très intéressant et évolue dans le bon sens. Personnellement, je me suis grandement attachée à cette jeune adolescente qui n’a pas froid aux yeux et qui se découvre au fil des pages. Par contre, je m’attendais à plus de réactions de sa part vers la fin du roman, lorsqu’elle a dû faire face aux victimes de la guerre contre la horde…

En ce qui concerne Del, c’est vraiment l’homme parfait : fort quand il le faut, mais avec ses faiblesses/traumatismes, il se donne corps et âme pour protéger celle qu’il aime. Il obéit sans rechigner, il prend soin de sa belle, encaisse lorsqu’elle se perd dans ses sentiments… Il est limite trop gentil ! Il est trop dans l’ombre de Trèfle… Il aurait fallu le mettre en avant de temps en temps. Bien que je me sois attachée à ce protagoniste, j’aurais souhaité en savoir davantage lui, car je trouve bien trop lisse et sans défauts !

Bandit est un garçon qui a longtemps porté l’étiquette du « second mec » du triangle amoureux… Mais à mes yeux, il est bien plus que ça. C’est avant tout un personnage fourbe, brutal, rusé et manipulateur qui a changé du tout au tout grâce à Trèfle. Il a carrément retourné sa veste pour devenir un très bon ami. Il a également expié ses fautes en allant jusqu’au bout de ses convictions… Certains diront que je m’entiche toujours des « mauvais garçons » dans les romans et ils auront raison. Dans la littérature, ce sont vraiment eux que je préfère ! Il faut dire qu’ils sont tellement plus développés que le bellâtre gentil mais pas trop qui sait conquérir l’héroïne dès la première rencontre… Alors, oui : sans hésiter, j’affirme que je préfère Bandit à Del.

Tegan est également une protagoniste qui revient de loin. Violée et réduite à un simple objet sexuel dans le premier tome, la demoiselle va devenir une médecin et une combattante hors pair ! Elle passera de fille timide à femme fière, intelligente et généreuse avec autrui. Si elle m’agaçait dans le second tome, j’ai appris à m’attacher à elle au fil des chapitres. Elle complète vraiment bien les autres et apporte un peu de fraicheur et de féminité au groupe. Même s’ils ne sont pas développés, les autres personnages m’ont plu. Ils sont touchants à leur manière et permettent d’étoffer l’univers proposé par l’auteure. Cela dit, j’aurais souhaité un peu plus de profondeur pour certains d’entre eux.

 

L’intrigue de ce troisième tome est très dynamique. Personnellement, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer ! Le triangle amoureux n’a pas fait long feu et a laissé place à un récit plus sombre. Ainsi, il n’a pas fallu attendre la bataille finale pour avoir des rebondissements ou des scènes de batailles. Les scènes de romance sont ponctuelles et bien dosées, on se concentre davantage sur la constitution de la Compagnie T ou de l’avancée de la horde. Par ailleurs, certaines révélations sont intéressantes. Par exemple, on a enfin découvert ce qu’il s’était passé avant que les hommes ne soient plus qu’une poignée de survivants. On a également appris qu’il y avait plusieurs types de Monstres. D’ailleurs, j’aurais été ravie d’en savoir davantage sur les Uroch. Si Ann Aguirre avait pu prendre une dizaine de pages pour en parler, cela ne m’aurait pas dérangée ! Hélas, ce n’est pas le cas. Je reste donc un peu frustrée pour le manque de détails sur ce peuple qui intrigue nos jeunes héros.

Dernier détail qui m’a chagrinée : les dialogues… Je les ai trouvés assez simples. Il ne me semble pas que les échanges étaient aussi naïfs/faciles dans les tomes précédents. Est-ce dû à l’âge des protagonistes ? Des jeunes de seize ans peuvent s’exprimer correctement et ne se contentent pas de quelques phrases simplissimes… Il en va parfois de même pour certaines descriptions qui mériteraient d’être plus travaillées… Cette simplicité tranche totalement avec l’ambiance sombre chaotique de la guerre ! Je râle, je râle… Néanmoins j’ai globalement apprécié cet ouvrage. Tout n’est pas parfait, mais c’est mon ressenti. Il faut simplement que j’explique pourquoi je ne place pas ce livre en coup de cœur…

 

Cet ultime tome clôt la saga à merveille : il apporte des réponses, émeut le lecteur et offre une conclusion qui ravira la plupart des lecteurs. Même si la guerre n’épargne personne, j’ai trouvé cela assez réaliste… Si tout le monde avait survécu, cela m’aurait agacée… « Enclave » est donc une trilogie avec des points forts comme des faiblesses qui m’a plu. Je la recommande à ceux et celles qui aiment les dystopies. En tout cas, les personnages vont me manquer… Merci encore à L_Bookine qui m’a fait découvrir cet univers en m’offrant le premier tome.

.

Citations

Soigner les maux du monde demande plus de courage que de les causer.

—————

C’est une histoire écrite dans le sang et dans la chair, et qui perdurera aussi longtemps que le monde tournera, jusqu’à ce que de nouveaux héros naissent.

—————

Je m’arrêtai net, assommée de tristesse.
– C’est tellement injuste, bredouillai-je.
Del posa son broc par terre et me prit dans ses bras. Je me blottis contre lui en fermant les yeux.
– Je sais, murmura-t-il.
– Je me sens tellement minuscule…
– Tu vas y arriver, Trèfle. Je sais de quoi tu es capable. S’il y a bien quelqu’un qui peut changer le monde, c’est toi.

.

Ma note

  4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s