Fantastique/Fantasy

« Martyrs » T1 d’Olivier Peru

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Martyrs T1
Auteur : Olivier Peru
Genre : Fantasy
Editeur : J’ai lu

résumé du livre

Irmine et Helbrand, deux frères assassins descendant d’un ancien peuple guerrier, vivent dans les ombres de la plus grande cité du royaume de Palerkan. Alors qu’ils se croient à l’abri des persécutions dont ont souffert leurs ancêtres, leur passé sanglant les rattrape, sous les traits d’un borgne qui semble nourrir pour eux de sombres projets. Et tandis que la guerre menace d’embraser le monde, que les puissants tissent de noires alliances, ils vont devoir choisir un camp. Leur martyre ne fait que commencer…

.

Ma critique

Quelle plume ! Oliver Peru m’a bluffée avec son style maîtrisé, beau, recherché et efficace. Ses descriptions sont un véritable régal et ses dialogues m’ont épatée. Je ne m’attendais pas à être aussi émerveillée par ses mots. Dès les premiers paragraphes, j’ai été directement happée par son univers. couv5028748Le seul souci, c’est que je me suis trop attachée à Irmine et à Helbrand, les deux frères Arserkers ; si bien que les personnages secondaires, pourtant importants à l’histoire, m’ennuyaient parfois… Je n’éprouvais pas autant de plaisir à les suivre qu’avec les deux assassins. C’est ce qui a fait que j’ai mis du temps à terminer cet ouvrage… J’ai même dû l’entrecouper avec d’autres romans. Pourtant, le rythme est plutôt bien dosé, la plume est travaillée et les personnages sont tous très bien développés (même les secondaires) voire plus complexes qu’ils veulent le laisser croire… Même les femmes ! Il faut dire que, comme souvent dans ce genre de livre, la majorité de ces dames ne sont bonnes qu’à subir les assauts non désirés des Hommes… Rares sont les protagonistes féminins sortant du lot, mais c’est le cas ici, notamment avec Kassis Yrasen. J’ignore pourquoi j’ai tout de même eu ce petit blocage, car il n’y avait pas souvent des longueurs…

En revanche, la trame principale de l’histoire se met lentement en place, mais cela permet de découvrir chaque pion sur l’échiquier. On apprend d’abord à connaître tous les protagonistes : on voit comment les frères survivent, les ambitions cachées, les sinistres projets de certains et les peines d’autres… Puis, peu à peu, de nouveaux éléments s’ajoutent : entre deux missions, les deux frères réalisent qu’un étrange homme de leur race les précède. Il laisse des messages à leur attention… Ajoutons à cela la visite du spectre d’Irmine qui, selon la légende, annonce la Mort… Et une armée bien décidée à renverser le Pouvoir. Enfin, il y a la pauvre Kassis, une princesse déchue par sa famille, qui va devoir grandir malgré elle… Je craignais ne pas m’attacher à cette dernière, toutefois ce ne fut pas le cas. Malgré quelques traits de caractère qui me déplaisent chez elle, j’ai fini par m’attacher et à espérer voir ses rêves se réaliser. De plus, elle m’a fait plus d’une fois pitié…

J’ai beaucoup aimé cette race à part : les Arserkers qui me faisaient songer aux sorceleurs/witchers. Eux aussi ont les yeux dorés et ont des talents particuliers, notamment l’Art du combat. J’ai donc de suite accroché au duo des deux frères. Irmine et à Helbrand se complètent à merveille et m’ont touchée, chacun à leur manière. J’ai également fondu devant les dessins de l’auteur. En effet, à plusieurs reprises, les protagonistes vont trouver des cartes de tarot qu’Oliver Peru a brillamment esquissées. Il en va de même pour quelques plans/cartes. Cela apporte du charme à cet ouvrage.

Pour résumer, il s’agit d’une histoire finalement très étudiée, loin d’être aussi classique qu’on ne peut le penser. J’ai mis un certain temps à tout relier, mais j’ai fini par y arriver et ce, bien avant que les réponses aux nombreux mystères éclatent. J’avais fini par résoudre cette étrange affaire d’Arserker borgne et j’ai fini par saisir la vérité sur quelques scènes au début du livre. En revanche, je n’avais pas trouvé l’identité du traître. Tous ces enchaînements et ces secrets m’ont impressionnée. L‘auteur a réellement de bonnes idées et a su les mener d’une main de maître. Je tire mon chapeau à Olivier Peru pour ce premier volume impressionnant, que ce soit pour sa taille ou son récit fascinant. Il me tarde de découvrir le second tome.

Je me suis laissée tenter par « Martyrs » grâce à la blogueuse « La tête dans les livres » qui en parlait dans son TTT du 19 juillet en tant que coup de cœur. Ce livre m’intéressait, cependant je n’avais pas prévu de l’acheter de suite, ni de le lire rapidement. C’est suite à ses recommandations que j’ai décidé de sauter le cap ! Je ne regrette pas ce choix, car j’ai vraiment passé un bon moment. Merci encore à  « La tête dans les livres » pour tes conseils. N’hésitez pas à aller voir sa critique sur son blog. Vous n’avez pas peur des romans de 770 pages ? Vous aimez la fantasy avec des batailles, de la romance et des complots ? Vous aimez être surpris par la conclusion d’un ouvrage ? Alors n’attendez plus : sautez sur « Martyrs » qui est un très bon roman dans son genre.

.

Citations

Quant à l’amour, il n’y croyait tout simplement pas. Cette passion-là était une maladie imaginaire, un mot surfait, vendu par les poètes aux belles gens, aux hypocrites et aux lâches. L’amour servait d’excuse ou de prétexte.

—————

Quand les hommes d’épées parlent, les hommes d’argent écoutent.

—————

Les hommes de pouvoir ne se méfiaient jamais assez des femmes. Ceux qui les pensaient soumises et faibles n’en étaient que plus faciles à berner. Tous les assassinats et les enlèvements que Cavall avait orchestrés ces derniers jours n’avaient été possibles que grâce à des servantes, des concubines ou des matrones. Dans les forts et les auberges, elles étaient invisibles et, l’oreille toujours tendue, elles savaient écouter et recueillir les confidences sans jamais éveiller le moindre soupçon. Le poing et l’épée n’étaient pas les seules armes des Liranders. Peut-être le Reycorax finirait-il par l’apprendre un jour.

.

Ma note

♥  4/5

Publicités

4 réflexions au sujet de « « Martyrs » T1 d’Olivier Peru »

    1. Si tu n’as pas peur des pavés, je te recommande chaudement cette saga (il y a deux tomes) ou « Druide » qui est apparemment aussi bien que « Martyrs ». La plume est tout simplement belle et maîtrisée. Rien que pour ça, cela vaut le détour ! (Sans oublier le reste, bien évidemment.^^)

      J'aime

  1. Ce ne sont pas les pavés qui me font peur (même si j’en lis peu, en fait) mais plutôt le fait que je n’accroche pas vraiment à la fantasy. Enfin, rectification, certains romans me plaisent plus que d’autres. C’est un genre qui a tendance à passer ou à casser avec moi, en fonction de la plume et, surtout, de l’univers si il est dense et complexe.
    Je dois dire que Martyrs ne me tente pas beaucoup !

    Aimé par 1 personne

    1. Hum, si tu n’aimes pas le genre fantasy ou si cela dépend du livre, je ne sais pas si tu vas apprécier. Tous les codes du genre sont représentés (lieux, personnages, etc.). Après, la plume est tout simplement magnifique… Mais cela dépend des goûts de chacun. 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s