Coup de coeur·Fantastique/Fantasy·Young adult

« Red Queen » T1 de Victoria Aveyard

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Red Queen T1
Auteurs : Victoria Aveyard
Genre : Young Adult / Fantastique
Editeur : Le livre de Poche

résumé du livre

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon. Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

.

Ma critique

J’ai entendu parler de « Red Queen » grâce à L_Bookine qui m’avait grandement vanté les atouts  de cet ouvrage. Elle a d’ailleurs fait une critique du second tome que vous trouverez ici (attention, spoiler dans la quatrième de couverture citée dans l’article). Ce livre faisait partie de ma wish list, cependant je n’avais pas encore eu l’occasion de l’acheter. couv62723597Je l’ai eu via à la Kube grâce à Jessica, l’une des libraires de cette box littéraire. Je la remercie pour ce choix : elle a très bien su m’orienter sans savoir que je souhaitais le découvrir. Qu’en ai-je pensé ? C’est un coup de cœur, tout simplement…

Non seulement on rentre rapidement dans le récit, mais en plus, les pages se tournent toutes seules ! Le rythme est addictif, les retournements de situation sont nombreux et les manipulations ne sont jamais bien loin… N’importe qui peut trahir. Les personnages clament cette phrase haut et fort et à juste titre. Je suis d’ailleurs tombée de haut vers la fin du récit : l’un des protagonistes m’a surprise, je suis tombée dans le piège en même temps que l’héroïne ! Victoria Aveyard joue avec les nerfs de son lecteur et l’entraîne de surprise en surprise. Chaque scène a son importance. Tout est voulu et contrôlé… Je ne pensais pas à ce point. Finalement, je suis aussi naïve que Mare. J’y ai cru…

Mare est une héroïne à laquelle je me suis attachée. Certes, elle est crédule, tête brûlée, parfois égoïste et a du répondant, toutefois je l’ai appréciée. Ce sont ses défauts qui font d’elle quelqu’un d’assez réaliste. Je me suis mise à sa place plus d’une fois et, même si je n’aurais pas toujours fait ses choix, je dois reconnaître que je me serais faite autant manipuler qu’elle ! Cal et Maven, les deux princes, sont des protagonistes intéressants que l’on apprend à connaître au fil des pages. Notre cœur oscille entre ces deux jeunes hommes et on se demande ce qu’il se cache derrière ce masque enflammé qui dissimule leur véritable nature… Les autres personnages sont assez nombreux. Beaucoup sont inutiles ou peu développés (j’espère qu’ils le seront par la suite), néanmoins on finit par s’attacher à certains d’entre eux. Ainsi, j’étais ravie de découvrir les diverses facettes de Lucas et de Julian… J’ai également eu de la peine pour Gisa, la sœur de Mare, qui a tout perdu et ce, dès le début du roman… L’auteure a réellement su me faire ressentir divers sentiments : la joie, l’inquiétude, de la compassion et du stress. À mon sens, c’est une force, car cela signifie que j’ai vraiment été prise par l’intrigue et les personnages…

L’univers des Rouges et des Argents est riche, cependant j’aurais espéré que Victoria Aveyard le développe davantage. Finalement, Mare a surtout ouvert les yeux sur la Cour où les coups de poignard frappent aussi vite que les mots… Cela dit, j’ai aimé le principe de pouvoirs/talents que possèdent les Argents. Cela m’a grandement fait songer à la saga de « La Passe-Miroir », puisqu’il est également question de trahisons à la Cour et de magie… Mare est dotée du talent de la foudre… Mais cela ne devrait pas être possible, puisqu’elle est une Rouge (une simple humaine). On va donc la suivre dans sa recherche d’identité et dans ses entraînements.

Même s’il s’agit d’un coup de cœur, je suis un peu perplexe avec cette fameuse Garde écarlate… Il s’agit d’un groupe de rebelles chargés de renverser la dictature imposée par les Argents. Comment se fait-il qu’ils soient les seuls à enfin bouger depuis des années ? Et assez mal, en plus, car ils sont plutôt désorganisés et se font aisément attraper… Certes, je comprends que les Argents gouvernent et écrasent les autres, toutefois je suis étonnée de les voir surpris par un coup d’État. Ils sont en guerre. Ils réduisent les Rouges ainsi que d’autres personnes en esclavage. Est-ce si inimaginable qu’il y ait une révolte ? Je les ai trouvés peu crédibles, surtout lorsqu’ils ont dû quitter leur domaine pour aller en direction de la Ville Grise. Je m’attendais à une réaction plus violente et immédiate. C’est sans doute l’une de mes déceptions dans « Red Queen ».

Avec du recul, ce premier tome comporte quelques défauts dont des clichés et quelques facilités, mais cela ne m’a pas empêché de passer un très bon moment en compagnie de Mare. Cette dernière croyait pouvoir « jouer » dans la Cour des grands… Elle n’a finalement été qu’un vulgaire pion… Adepte des histoires où le Pouvoir joue un rôle clef, je me suis régalée à voir chaque protagoniste abattre ses cartes…  J’ai hâte de m’attaquer au second tome car, d’après L_Bookine, je ne serais pas déçue. Merci encore à L_Bookine et à Jessica pour cette découverte !

.

Citations

– Et sois un plus prudente lors de tes séance d’entraînement. Le rouge est si difficile à nettoyer.
Le souvenir de Shade jaillit dans mon esprit, et je cingle :
– Vous êtes bien placée pour en parler. Vous avez beau vous efforcer de le cacher, il est partout sur vos mains.

—————

Dans les histoires, les vieux contes de fées, un héros surgit toujours pour rétablir la justice. Mais tous mes héros sont partis ou morts. Personne ne viendra me sauver.

—————

Tu n’es pas une Argent. Tes parents sont des Rouges, tu es une Rouge, et ton sang est rouge, murmure la reine qui rôde devant ma cage. Tu es un miracle, Mare Barrow, une énigme. Même moi je ne peux pas l’expliquer, et pourtant j’ai vu toute ta vie.

.

Ma note

  5/5 Coup de cœur !

Publicités

20 réflexions au sujet de « « Red Queen » T1 de Victoria Aveyard »

    1. Ca je ne peux pas te contredire : il y en a. Mais le rythme et la narration permettent d’oublier cela. Après, si cela peut être rédhibitoire, je comprends. Mieux vaut passer par une bibliothèque ou par une copine possédant cet ouvrage si tu as peur d’être trop déçue.

      Aimé par 1 personne

  1. Lorsque je me suis lancé dans ce premier tome, je m’attendais à quelque chose d’énorme… Malheureusement même si l’histoire est bien trouvé, le reste est bien trop creux, prévisible et parfois bourré de clichés…

    Aimé par 1 personne

    1. Ca, c’est le désavantage lorsque l’on entend partout du bien d’un livre… On se forge une idée et des attentes, si bien que cela peut décevoir. Personnellement, je n’avais que quelques avis dont celui de L_Bookine et je n’avais rien imaginé. Donc je ne suis pas « tombée de haut ». Au contraire, j’ai adhéré à l’histoire et aux coups bas.
      Cela dit, je te rejoins sur les clichés et quelques éléments vraiment trop prévisibles !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s