Littérature jeunesse·Science Fiction

« Celui qui est resté debout » (Le jardin des épitaphes T1) de Taï-Marc Le Thanh

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Celui qui est resté debout (Le jardin des épitaphes T1)
Auteur : Taï-Marc Le Thanh
Genre : Roman adolescent / Science-Fiction
Editeur : Didier Jeunesse

résumé du livre

Le monde se retrouve plongé dans le chaos. Notre seul espoir de survie : retrouver nos parents. Pourtant ma petite sœur et mon petit frère sourient. Double-peine et Poisson-pilote, c’est comme ça que je les appelle depuis la catastrophe. Ils savent qu’ils peuvent compter sur moi, car j’ai déjà fait mes preuves. C’est aussi simple que ça. Nous sommes seuls pour affronter les pires dangers. Mais pas forcément perdus, parce que cette aventure, on va essayer de la vivre en riant à gorge déployée. Nous, les vagabonds du jardin des épitaphes.

.

Ma critique

J’avais choisi cet ouvrage dans le cadre de la dernière Masse Critique Babelio car la couverture et le résumé titillaient ma curiosité. En effet, les univers post-apocalyptiques ou les zombies me plaisent énormément. J’étais donc impatiente de voir ce que Taï-Marc Le Thanh allait nous proposer… Ainsi, j’ai littéralement sauté de joie lorsque j’ai vu que j’avais été sélectionnée et remercie les éditions Didier Jeunesse ainsi que Babelio pour cet envoi. Mikasa, qui avait cet ouvrage dans sa pile à lire, m’a proposé une lecture commune, ce que j’ai évidemment accepté avec plaisir, car j’adore discuter avec elle de nos lectures respectives. Le jardin des épitaphes, tome 1 Taï-Marc Le ThanhDe plus, nous avons généralement les mêmes goûts. D’ailleurs, nous avons exactement le même ressenti sur ce premier tome, c’est pourquoi je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil à sa critique (Lien très bientôt). Notre avis est assez partagé : certains passages ou la plume de l’auteur nous ont plu, tandis que des éléments comme la force surhumaine du héros ou la facilité déconcertante à laquelle les personnages survivent nous ont refroidies…

Ce qui m’a surtout plu, c’est la plume de l’auteur : elle est belle, travaillée, poétique, fluide, immersive et facile à suivre. Les chapitres étant très courts, on avance aisément dans sa lecture. J’ai beaucoup aimé certaines images comme les pensées qui frisottent, les vagabonds du jardin des épitaphes, la savonnette pour l’hygiène des zombies, etc. Taï-Marc Le Thanh fait de belles tournures de phrases ou de belles métaphores. C’est presque féerique malgré le contexte. Il y a donc des choses très mignonnes et c’est souvent lié à l’adorable Double-Peine. Ce personnage est juste adorable ! Elle a presque été un coup de cœur : innocente, directe, émotive et fragile. Je craquais face à ses répliques ou à ses interventions dans le livre. L’ensemble du livre est rempli d’action et de péripéties. L’ennui n’a pas sa place. L’un de mes passages favoris a été la course-poursuite en camion et en moto. Cela m’a fait grandement songer au dernier « Mad Max ». C’était aussi dynamique que prenant. Il y a aussi le moment du papier bulles qui est vraiment adorable. On visualise facilement la scène tant c’est bien décrit.

L’univers est également intéressant, car il est très riche. On y rencontre de tout : des zombies, des mutants, des cannibales, des gangs assassins, des pillards, des animaux qui sont tous devenus gentils (exceptés les chiens, autrefois amis de l’Homme, à présent aussi dangereux qu’une meute de loups affamés), … Au début, tout cela peut étonner, néanmoins cela s’harmonise à merveille. On n’a pas nécessairement la sensation de surenchère ou l’impression que l’auteur a voulu tout compiler. Bien au contraire, cet ensemble atypique est bien dosé et prouve que l’auteur a eu de très belles idées. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ses règles de survie qui m’ont fait songer au film « Bienvenue à Zombilland ». Le concept est très sympa. Par contre, j’ai moins adhéré aux fiches techniques puisque l’on n’a pas plus d’information que le titre de la dite fiche. J’aurais souhaité plus du contenu, en particulier du visuel comme des croquis ou des schémas.

J’ai été gênée par le fait que le trio s’en sorte aussi bien. Après tout ce qu’ils ont dû affronter, ils s’en sortent sans aucune égratignure. J’accepte qu’ils survivent et s’en sortent systématiquement, mais je ne conçois pas que l’on puisse être indemne après plusieurs rencontres de zombies ou après un enlèvement par des cannibales qui, au passage, préfèrent attendre plusieurs jours plutôt que se remplir la pense. C’est trop facile voire peu crédible. Quand on regarde les sagas « U4 » ou « Ennemis » qui s’adressent au même public jeunesse/ado, on constate que les protagonistes ne s’en sortent pas aussi bien. Mais ce n’est pas ce qui m’a le plus dérangée : Hypoténuse est bien trop puissant ! Qu’il combatte comme un dieu se conçoit, mais il est tout de même capable d’exterminer un groupe de vingt adultes sans être blessé, de passer à travers une horde de revenants en portant ses DEUX cadets tout en se défendant avec brio. Il sait même conduire toute sorte de véhicule… Ce jeune homme est un dieu ! Le pire, c’est qu’il dort à peine : il est donc non seulement très fort, mais en plus, il est endurant et résiste à la fatigue. Je ne sais pas s’il est véritablement humain ou non, cependant je trouve cela juste inconcevable

Autre point décevant : les rencontres ou les périples de nos trois héros. Tout s’enchaîne trop vite et on oublie assez rapidement ce que le trio a traversé. Hormis Osiris, les personnages croisés ne reviennent pas et sont comme des étapes dans un périple. J’espère que « Celui qui est resté debout » est juste une mise en bouche et que ces personnages secondaires serviront à quelque chose plus tard… Hélas, si je me contente uniquement de ce premier tome, j’ai juste l’impression que l’on peut enlever la moitié des péripéties, cela ne changerait pas grand chose… Je suis un peu sévère, toutefois c’est mon ressenti… D’ailleurs, je trouve vraiment dommage qu’il n’y ait pas plus de révélations : j’ai énormément de questions irrésolues ou d’hypothèses dont je n’ai pas de réponse. J’ai l’impression que l’auteur nous a envoyé sur plusieurs pistes qu’il n’a pas forcément développées. J’ignore si ces éléments seront développés plus tard. Le fait est que j’ai trouvé le scénario très fouillis et brouillon.

Globalement, je suis donc plus sur une déception, ce qui est vraiment dommage, car ce livre avait beaucoup de potentiel. À noter que le site de la saga (lien) est très bien construit : vous pourrez retrouver les superbes illustrations du livre, la playlist des musiques qui régulièrement mentionnées dans l’ouvrage, le trajet effectué par nos trois protagonistes et bien d’autres éléments. Je trouve cela très intéressant, car le lecteur peut ainsi poursuivre un peu plus loin sa lecture.
.

-> Découvrez la critique de Mikasa en cliquant ici ! (Lien bientôt)

.

Citations

Au bout de quelques années de travaux intensifs, ils sont parvenus à la conclusion suivante : l’homme ne contrôlait plus rien. L’humanité était une machine énorme qui était lancée sans que rien ni personne ne puisse intervenir. L’homme se contentait de faire de la figuration.

—————

Une larme coule sur sa joue. D’un genre furtif. Je les appelle les larmes éphémères. Elles sont comme une ponctuation dans les émotions de ma petite sœur. Une façon particulière de rythmer le flux de ses sentiments. Une virgule dans l’océan de sa sensibilité.

—————

Observez ces petites rides qui se forment sur le côté de mes paupières. Ce sont une multitudes de petits sourires. Pas besoin de sa bouche lorsqu’on a de petits yeux rieurs.

babelio_mbamci

.didier jeunesse

.

Ma note

♥  3/5

Publicités

4 réflexions au sujet de « « Celui qui est resté debout » (Le jardin des épitaphes T1) de Taï-Marc Le Thanh »

  1. C’est vrai que le sujet a l’air intéressant (je suis aussi fan des univers post-apocalyptique ^^) mais je pense que je n’aimerais pas non plus les facilités sur les personnages et la façon dont ils s’en sortent (j’aime quand c’est difficile, qu’on a peur pour les héros, quand ils sont blessés et qu’on se demande s’ils vont s’en sortir). Dommage!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s