BD·Romans policiers / Thriller

« Le prédicateur » de Léonie Bischoff, Olivier Bocquet et Camilla Läckberg

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Le prédicateur
Auteurs : Léonie Bischoff, Olivier Bocquet et Camilla Läckberg
Genre : Bande dessinée / Polar
Editeur : Soleil

résumé du livre

A Fjällbacka, il n’y a pas de rideaux aux fenêtres. Ce n’est pas qu’il n’y ait rien à cacher : c’est que tout le monde regarde ailleurs. Ce qui permet à certains secrets de rester enterrés pendant des décennies. Mais quand il refont surface, personne n’en sort indemne. Personne.

.

Ma critique

Bien que je connaisse l’auteure, je n’ai pas lu le roman d’où est tirée la bande dessinée, ce fut donc une découverte. Ainsi, j’ignore si l’adaptation est fidèle ou non… Par contre, je peux voir assurer que j’ai passé un bon moment avec cette BD polar. J’avais un peu peur, au début, car les trois premières pages sont dédiées à la présentation des nombreux protagonistes ! Le prédicateur (BD) Léonie Bischoff, Olivier Bocquet et Camilla LäckbergJe me suis demandée si j’allais réussir à suivre, si j’allais reconnaître les personnages sans aller sans arrêt au début ou s’il fallait avoir lu le roman pour comprendre. Si vous vous posez les mêmes questions, sachez que vos craintes peuvent être balayées : on reconnaît assez bien qui est qui et on rentre facilement dans l’intrigue. Il faut dire que les premières pages bien glauques annoncent très bien la couleur ! J’ai immédiatement été séduite par le coup de crayon, par les ambiances qui dégagent de certaines scènes et par la colorisation qui met en valeur le récit de Läckberg. Le résultat est un régal visuel !

Les amateurs de l’auteure suédoise, ceux qui aiment les sagas familiales ou le polar en BD devraient adhérer à cet ouvrage ! En ce qui me concerne, j’avoue m’être prise au jeu. Je n’ai pas cherché à deviner qui est le coupable : je me contentais de tourner les pages en admirant les couleurs, les expressions des personnages ainsi que l’avancée de l’enquête. D’ailleurs, ne vous fiez pas aux couleurs chaudes et aux doux moments de répit aux côtés de Patrik et d’Erica : l’ambiance de la BD est sombre, pleine de non-dits, de folie et de manipulation. « Le prédicateur » se lit d’une traite et donne envie de découvrir « La princesse des glaces », roman qui a également été adapté par les deux illustrateurs

.

Citations

À toutes les tragédies qu’un policier croise au long d’une carrière. Il y a tant de choses qui peuvent mal tourner dans un existence…

—————

Donc ta femme enceinte jusqu’à la glotte est condamnée à subir la canicule du siècle sans chevalier servant pour lui passer du brumisateur au moindre claquement de doigts ?

—————

La seule différence entre nous, c’est que t’es tombée du bon côté de la famille et moi du mauvais. À toi le manoir, à moi la bicoque du garde forestier. À toi le marbre, à moi la rouille. Mais n’oublie jamais ça, Laini : on est pareilles, toi et moi. On a juste pas épousé le même frère.

.

Ma note

♥  4/5

Publicités

8 réflexions au sujet de « « Le prédicateur » de Léonie Bischoff, Olivier Bocquet et Camilla Läckberg »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s