Coup de coeur·Science Fiction·Young adult

« In the end » (In the After T2) de Demitria Lunetta

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : In the end (In the after T2)
Auteur : Demitria Lunetta
Genre : Young Adult / Science Fiction
Editeur : Lumen

.

résumé du livre

Trois mois se sont écoulés depuis qu’Amy a quitté New Hope, un complexe de survivants. Désormais, elle survit seule. Mais, un beau jour, une ancienne camarade de New Hope la contacte : elle lui révèle que Baby, une bambine qu’Amy considère comme sa sœur de cœur, est en danger. Une course contre la montre démarre. Pour sauver la vie de Baby, Amy va devoir se rendre jusqu’à Fort Black, un second lieu où vivent d’autres rescapés…

.

Ma critique

Aimer autant un premier tome que le second, c’est possible ? Et bien oui ! C’est le cas de la duologie de Demitria Lunetta qui met en scène un monde ravagé par les Floraes, des créatures assoiffées de sang qui ont dévoré l’humanité. J’ai été totalement happée par l’histoire au point que j’ai lu durant la nuit et me suis jetée dessus pendant mes pauses. D’ailleurs, si je n’avais pas dû aller travailler, j’aurais dévoré ces quatre cent pages d’une traite ! « In the end » est tout simplement addictif ! Fort Black, le nouveau lieu que va découvrir Amy est très intéressant et tranche radicalement avec New Hope. couv31583911C’est un endroit plus sombre, malsain, violent… Et autant corrompu ! Si l’on pensait en avoir fini avec les magouilles de certains personnages, il n’en est rien : l’Homme est un véritable prédateur, bien plus que les monstres qui ont ravagé l’espèce humaine ! Cet opus le démontre avec brio.

Nouveau lieu, nouvelles règles, nouvelles façons de survivre et surtout, nouveaux personnages ! J’ai beaucoup aimé ces nouveaux protagonistes : Tank est terriblement effrayant et joue son rôle à la perfection. J’ai frémi plus d’une fois lors de ses apparitions en me mettant à la place d’Amy… C’est un antagoniste qui annonce son rôle dès les premières pages et que l’on va apprendre à craindre et à détester ! J’aime les méchants comme ça et c’est un régal de se faire plusieurs scénarios les mettant en scène au fil de la lecture. D’autres hommes comme Doc, Ken, Jacks ou le Surveillant valent également le détour, car on apprend progressivement pourquoi ils ont agi ainsi et quels sont leurs desseins… Les Femmes sont, une fois de plus, mises à l’honneur et sont généralement bien plus étoffées que la gente masculine. Il y a par exemple Brenna et Pam qui sont deux bouts de femmes très intéressantes auxquelles je me suis facilement attachée. Les autres personnages féminins du premier tome ne vont pas forcément être développés, cependant cela m’a fait plaisir de les revoir. En ce qui concerne l’héroïne, je n’ai pas senti d’évolution : elle reste égale à elle-même et s’adapte à merveille quel que soit l’environnement. Elle fait toujours autant preuve d’humour et d’entêtement. Par contre, je crois que je l’aurais volontiers étripée ! Amy sait qu’il y a du danger, surtout si on est une Femme, mais elle a trop confiance en elle et n’écoute rien. On a beau lui dire de ne pas sortir sans être accompagnée, sa naïveté la pousse à quand même se promener seule… Ça m’a énervée et fait stresser pour elle ! L’auteure a vraiment joué avec mes nerfs !

Bien que dans les mondes post-apocalyptiques les auteurs montrent que l’Homme est le plus gros danger, les Floraes ne sont pas oubliés pour autant ! Amy va devoir se battre pour survivre et se frottera plus d’une fois à ces monstres. On va également apprendre de nouveaux éléments sur eux et y voir plus clair sur l’ensemble de l’intrigue. Cette dernière est toujours autant addictive et évolue à merveille et presque sans interruption. Soit on apprend quelque chose, soit on assiste à un rebondissement. Je n’ai pas senti de lenteur au cours des chapitres. Tout se lit à merveille. On a là un second tome qui est dans la même verve que son prédécesseur. Comme je suis une éternelle insatisfaite et que cela m’a déçue de terminer cette saga, j’avoue que j’aurais volontiers lu une suite car, bien que l’on assiste à une véritable conclusion, j’aurais bien continué ce périple ! Une série coup de cœur que je vous recommande chaudement !

.

Citations

Il reste encore des êtres humains par ici. Pas beaucoup, mais tout de même quelques-uns. Qu’ils vivent encore dans l’Après signifie qu’ils sont soit assez intelligents pour avoir compris le fonctionnement des Floraes, soit assez malveillants pour avoir survécu.
.
—————
.
– C’est vrai que tu as un réel talent pour te fourrer dans les ennuis, cela dit.
– Et m’en sortir, protesté-je.
– Surtout les provoquer.

.
—————
.
New Hope dissimulait tous ses mauvais côtés aux citoyens. Fort Black les expose tous au grand jour et laisse les hommes s’en délecter.
.
—————
.
Beaucoup ne comprennent pas que les tatouages, c’est plus qu’un gribouillis qu’on se fait faire quand on est saoul ou qu’on veut passer pour un rebelle. Ils peuvent aussi raconter une histoire. C’est plus que de l’encre sur la peau, c’est une fenêtre sur le passé de celui qui l’arbore. C’est un art.
.

Ma note

♥  5/5 Coup de cœur !

Publicités

11 réflexions au sujet de « « In the end » (In the After T2) de Demitria Lunetta »

  1. OULAAA ! Ton avis me donne vraiment envie de lire ce second tome, surtout si tu dis que l’univers est beaucoup plus sombre et violent aussi. J’ai hâte du coup de découvrir Fort Black *.*
    Par contre, est-ce que l’auteure fait quelques rappels du tome 1 ? 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s