Fantastique/Fantasy·Horreur·Littérature jeunesse·Romans policiers / Thriller

« Cauchemar d’une nuit d’été » de R. L. Stine

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Cauchemar d’une nuit d’été »
Auteur : R. L. Stine
Genre : Roman ado / Horreur / Thriller / Fantastique
Éditeur : Bayard

.

résumé du livre

1960. Lors du tournage d’un film d’épouvante, Le manoir de l’horreur, trois jeunes acteurs trouvent la mort. Accidents ? Meurtres ? Esprits maléfiques ? Nul ne le sait. Le film reste inachevé. Cinquante ans plus tard. En espérant attirer la presse, et faire un « gros coup », un producteur d’Hollywood décide de tourner le remake du film. Il propose un rôle à sa fille Claire et à sa copine Délia, qui rêvent de devenir actrices. Cependant, lorsque le tournage commence, les deux amies et l’ensemble de l’équipe, sont angoissés à l’idée de revivre cette tragédie…

.

Ma critique

Mouais… J’ai reçu cet ouvrage en novembre, grâce à la box « Once Upon A Book », toutefois je n’avais pas pris le temps de le lire de suite. Pourtant, le roman titillait ma curiosité car, plus jeune, je dévorais les « Chair de Poule ». Je me demandais donc ce que cela allait donner pour les lecteurs un peu plus âgés… Hélas, je dois reconnaître que je ne suis pas totalement conquise : c’est pas mal, mais sans plus. On est clairement dans une œuvre jeunesse/ado. Je ne suis donc pas le public cible. Certes, je savais que je ne devais pas m’attendre à du Masterton, du Herbert ou du King… Mais quand même, je m’attendais à frissonner un peu… Au moins, dans la saga « Ennemis » d’Higson, j’étais en haleine… Là, ce n’est pas vraiment le cas. D’ailleurs, je pense que cette œuvre plaira davantage aux lectrices, car on rentre dans tous les clichés de l’adolescente américaine avec la grosse fête d’anniversaire où l’on dépense je ne sais combien de dollars et invite presque toute la classe ou les voisins… Une grande fête où sexe, alcool et fumette sont consommés à profusion… Claire, l’héroïne, est sympathique : elle prend la vie comme elle vient et vit son adolescence avec humour. Depuis sa plus tendre enfance, elle est amoureuse de son meilleur ami qui, évidemment, n’a d’yeux que pour son autre amie ou succombe à n’importe quelle autre fille sauf elle. couv755537441On est dans le cliché de la romance et du triangle amoureux. C’est plutôt dommage, car ce n’est pas nécessaire. Je ne sais pas si les lecteurs garçons s’intéresseront au duo Claire-Délia. Hélas, les amourettes ou les discussions entre copines prennent pas mal de place sur l’intrigue sinistre que l’on souhaite découvrir… J’ai donc un doute sur l’intérêt du lectorat masculin !

L’idée de film d’horreur qui tourne mal était pourtant très bonne. En effet, le début du livre met en scène un groupe d’acteurs tournant un film d’épouvante. Malheureusement pour eux, tous meurent de façon sinistre. Or, lorsque le père de Claire décide de tourner de nouveau ce film des années plus tard, tout est chamboulé : les acteurs du remake semblent subir les mêmes atrocités que leurs prédécesseurs… Les scènes sanglantes sont nombreuses et peuvent sans doute effrayer les plus jeunes, néanmoins c’est décrit au minimum pour ne pas paraître trop gore (mais cela reste assez trash quand même). L’ambiance effrayante aurait pu fonctionner si les amourettes ne prenaient pas trop de place… De plus, j’ai trouvé le coupable intéressant. L’identité de cet assassin mystérieux se devine rapidement, cependant j’aime lorsqu’il y a un soupçon de surnaturel dans les thrillers… On se demande comment l’héroïne va s’en sortir et lequel de ses camarades jouant dans le film va y passer…

La force de ce roman d’horreur est au niveau des rebondissements : tout s’enchaîne, c’est fluide et les personnes blessées ou mortes sont nombreuses. De plus, les éléments fantastiques que Claire est la seule à percevoir font monter la tension doucement… C’est simplement dommage que les réflexions amoureuses et amicales parasitent l’ambiance… Ajoutons à cela un dernier défaut : la réaction des personnages suite aux décès. Des accidents ou des morts effroyables sont commis en plein tournage, toutefois c’est plutôt rapidement oublié. On reprend la réalisation rapidement et on râle contre ces vilains avocats qui pointent du doigt le problème… C’est tout ! Personnellement, si tout cela arrivait et si ma fille était désignée comme la prochaine victime, j’aurais réagi beaucoup plus tôt… Apparemment, le père de Claire ne voit pas cela du même œil : c’est limite s’il n’a que faire du danger et râle dès qu’elle fait part de ses craintes !

J’ignore si cet ouvrage plaira aux adeptes de la saga « Chair de Poule ». Pour ma part, je referme cet ouvrage avec un sentiment très mitigé… Je reste sur une note moyenne, car je ne suis pas le public visé : il est bien probable que les ados de 10/13 ans aiment davantage cette histoire…

.

Citations

Attention, je ne cherche pas à vivre une de ces histoires à l’eau de rose pour ados, mais je n’aurais pas été contre une histoire, tout court… avec Jake, en tout cas. On se connaissait depuis toujours, ou presque, et il me voyait comme une « amie ». Vous imaginez ? C’est le pire mot du dictionnaire.
.
—————
.
Ils adoraient tous se payer ma tête. Pour eux, j’étais une sorte d’illuminée, une rêveuse invétérée. Tout ça parce que je voyais et entendais des choses qu’ils ne percevaient pas. J’étais peut-être simplement plus sensible que la plupart des gens.

.
—————
.
– Comme ils ont promis d’exaucer tous mes rêves, poursuivis-je, je vais choisir pour thème « Songe d’une nuit d’été ». On a tous lu la pièce l’an dernier, non ? Ce sera la même chose, avec des fées et des lumières dans les arbres, de la musique et des tours de magie, toute la nuit.
– Génial ! s’exclama Shawn. Il y avait de la bière à l’époque de Shakespeare ?
– Bien sûr, dit Jake. Mais les glacières n’existaient pas, alors on était obligé de la boire tiède.
.

Ma note

♥  3/5

Publicités

15 réflexions au sujet de « « Cauchemar d’une nuit d’été » de R. L. Stine »

    1. Non, je pense qu’il y a mieux. 😉
      Après, essaye de comparer avec d’autres critiques. Si cela se trouve, d’autres personnes ont adoré (ou ont été déçus ?). Enfin, quand je vois tes lectures thriller/polar (Thilliez, Chattam, Coben, etc.), je pense que tu peux passer à côté de ce Chair de Poule pour ados. Après, cela reste à voir, la décision t’appartient. 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s