Fantastique/Fantasy·Young adult

« Enoch » (La voie des oracles T2) d’Estelle Faye

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Enoch » (La voie des oracles T2)
Auteur : Estelle Faye
Genre : Fantasy / Young Adult
Éditeur : Folio

.

résumé du livre

Plus que jamais, Thya, accompagnée d’Enoch et d’Aylus, doit fuir les tueurs lancés à ses trousses par son frère Aedon. Heureusement, ses visions, l’expérience de son oncle et les nouveaux pouvoirs d’Enoch lui permettent de leur échapper. Mais ce dernier a de plus en plus de difficulté à faire naître la brume ; quant à ses visions, Thya doit désormais les payer au prix fort. Se pourrait-il que des forces maléfiques se liguent contre elle et ses amis? Le combat est-il perdu d’avance? Sans doute la solution se trouve-t-elle en Orient, aux confins de l’Asie, là où l’Empire chrétien n’a pas prise…

.

Ma critique

Ce second tome de « La voie des Oracles » m’a plu, toutefois j’ai pris moins de plaisir à tourner les pages… Cela vient surtout du fait que la narration passe sans arrêt d’un narrateur à un autre (au moins six différents), si bien que cela cassait un peu le rythme. Certes, il se passe plein de choses : il y a des morts, des batailles, des complots et des événements divins, mais j’avais l’impression qu’à force d’avancer sur plusieurs tableaux, l’histoire ne progressait pas trop ou traînait parfois en longueur… Ce qui n’est pourtant pas le cas ! Ça bouge beaucoup et les protagonistes n’ont presque aucun répit. Je pense que c’est vraiment le nombre de points de vue qui a nui à mon appréciation générale… Cela m’a perturbée. Quel dommage ! En tout cas, « Enoch » est bien plus sombre que « Thya ». couv3792140Tous les personnages vont devoir subir la rencontre de la jeune oracle qui, malgré elle, entraîne la perte de ses proches. J’ai été étonnée par certains décès toutefois, ce n’est pas pour me déplaire, car j’aime que l’on me surprenne. Estelle Faye ose agir, faire souffrir ses personnages ou faire tomber des têtes…

Si dans le premier tome on se demandait où voulait en venir l’auteure, cet opus a permis d’éclaircir plusieurs zones d’ombres et de comprendre les enjeux de chacun. J’ai aimé enfin comprendre les actes d’Aedon, le frère de Thya. Son caractère est intéressant et son passé marquant. Dans un sens, il est presque attachant même si on n’apprécie pas pour autant ses gestes ou sa détermination à mettre la main sur sa sœur… C’est un antagoniste ni blanc ni noir, ce qui est très appréciable. Autres personnages énigmatiques qui ne sont pas manichéens : les Dieux qui servent avant tout leur intérêt et se fichent de certaines pertes humaines ou des souffrances. Ils peuvent aussi bien aider quelqu’un, puis le délaisser plus tard. Ici, on découvre que le monde est réellement régit par les dieux et leurs entourloupes… Ainsi, on va faire la rencontre de Bacchus et d’Apollon… Mais on va surtout voir le véritable visage d’Hécate. Celle-ci n’hésite pas à se servir d’autrui comme ses marionnettes. Elle tisse une toile collante et fatale pour attraper Thya… Le scénario est très bien maîtrisé et rien n’est laissé au hasard. C’est bluffant ! Je tire mon chapeau aux trois derniers chapitres qui relancent avec brio l’intrigue et qui me fait trépigner d’impatience pour découvrir le troisième tome. Hélas, je dois patienter le temps que les éditions Folio l’éditent…

Dans ce second volume, le côté fantastique est encore plus présent, que ce soit avec les pouvoirs des deux héros ou des créatures magiques de plus en plus nombreuses. Le Faune, le Sylvain et l’Ondine ont une place importante dans le récit puisqu’ils vont parfois être narrateurs. Gentils et avenants, ils vont faire tout leur possible pour sauver leurs amis… Mais cette tâche est loin d’être facile, surtout lorsqu’il y a autant d’ennemis ! Et comme je vous l’ai souligné, ce roman est très sombre et l’auteure tue qui elle désire… Mais je ne vous en dis pas plus ! Quoi qu’il en soit, malgré ses quelques défauts, la suite est tout de même plaisante et dans la lignée du premier tome. Si vous avez aimé « Thya », celui-ci devrait vous plaire, car les héros évoluent et se développent au fil des pages. De plus, l’intrigue se complexifie en devenant plus dense, profonde et obscure… Ma note est un peu sévère, mais c’est surtout pour montrer à quel point j’ai été partagée par cette lecture. Merci encore à Lireàlafolie qui avait organisé un concours pour gagner les deux premiers tomes. Maintenant, il me tarde de découvrir comment tout cela va se terminer, surtout après une telle conclusion ! Je sens qu’Estelle Faye va continuer à me surprendre…

.

Citations

Les dieux ne souffrent pas quand on les attaque ou quand on les hait, mais quand on les ignore.

.
—————
.
– Alliés à cet Enoch, nous serions cent fois plus puissants, rétorqua-t-elle.
– Allons, ricana Ulve, que pèsera un unique prêtre face aux Frison, aux Cimbres, aux Vandales ?
– Le temps des Nodes n’est plus, ma fille, reprit le chef d’un air sombre. Ici, nous survivons parce que nous ne sommes plus une menace pour personne. Tout a un prix.
.
—————
.
Vouloir aller contre le cours des choses, répliqua Apollon, c’est de l’hybris, c’est un orgueil démesuré qui mène à la folie.

.

Ma note

♥  3/5

.

Publicités

6 réflexions au sujet de « « Enoch » (La voie des oracles T2) d’Estelle Faye »

  1. J’ai lu le premier tome et je ne me suis toujours pas lancée dans le deuxième… Il faudra, mais j’ai l’impression qu’il y a surtout des personnes à moins aimer que le premier (mais qui aiment quand même). Enfin je terminerai de lire cette trilogie avant d’oublier de quoi ça parle 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s