Horreur·Science Fiction

« Genèse » (Les marcheurs T1) de Denis Labbé

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Genèse » (Les marcheurs T1)
Auteur : Denis Labbé
Genre : Horreur / Science-Fiction
Éditeur : Rebelle

.

résumé du livre

Que faire lorsque le monde s’écroule autour de vous et que vous devez échapper à la mort ? Lors d’un voyage scolaire au camp de travail du Struthof, une expérience nazie refait surface et déclenche une épidémie. Pris au cœur de cette catastrophe, Louis Fleckinger, professeur d’histoire, essaie de sauver un groupe d’élèves afin de les ramener auprès de leurs parents. Mais la route va être longue.

.

Ma critique

Voilà un bon tome introductif avec de l’action, des morts et une obligation de fuir sans cesse. Denis Labbé a pourtant pris le temps de poser le décor sur de nombreux chapitres afin de bien situer les lieux et faire connaître les protagonistes. Cela m’a plu néanmoins, je comprends que les avides d’hémoglobine trouvent le temps long… On sent que l’auteur a fait des recherches et qu’il est lui-même enseignant : avec pédagogie, il laisse Louis, son personnage principal, expliquer à ses élèves ce qu’il s’est passé pendant la guerre ainsi que les spécificités du camp du Struthof. Cet endroit existe réellement et est effectivement rempli d’émotions… Hormis quelques propos que je n’entends pas souvent sortir de la bouche de certains lycéens, je trouve que la sortie scolaire est bien retranscrite. Étant originaire de la région, j’apprécie également le fait que l’action se déroule entre l’Alsace et la Meurthe-et-Moselle. On s’y croit, notamment grâce à certains élèves au fort caractère, les geeks, les tensions entre enseignants, etc. les-marcheurs-tome-1-genc3a8se-denis-labbc3a9La sortie scolaire tourne malheureusement au vinaigre si bien que Louis est contraint d’appeler les autorités compétentes. Hélas, si l’équipe enseignante pense que l’armée va réussir à gérer la situation, elle va vite se rendre compte que cet étrange fléau est bien plus dangereux qu’il n’y paraît…

Une fois le patient zéro identifié, les événements s’enchaînent à toute allure. Pas de place pour l’ennui ! Le groupe se met alors à fuir à travers les Vosges grâce à tous les moyens du bord. Ce qui est agréable, c’est que l’on a appris à connaître aux adultes présents ainsi qu’à la poignée d’ados qui les accompagnent : ceux qui ont un caractère ou des passions bien définies sont attachants malgré leurs propos ou leurs gestes… J’ai aimé suivre ces survivants. Tanguy m’a par exemple amusée avec le fait qu’il ne jure que par Max Brooks. Malheureusement, les pauvres rescapés ont bien du souci à se faire : la pandémie est très rapide et il y a de nombreuses villes infectées. Le doux répit du quotidien n’existe plus ! Le fait que Louis soit une personne simple, un monsieur tout le monde avec des défauts, m’a conquise. De plus, les protagonistes ne sont pas des super-héros ou des habitués aux armes : ils apprennent sur le tas et font des erreurs. Je trouve cela crédible contrairement à un moment où l’une des filles judoka qui met KO Marc Peirotes, un sergent qui a fait la guerre et qui a été hyper entraîné…

On n’innove pas du tout le genre Z avec cet ouvrage, toutefois cela se lit bien. J’ai passé un moment bien sympa avec du zombie, des personnages attachants qui ne sont pas surhumains, des citations sympathiques en tête de chapitre, de l’action et une romance qui, même si elle est attendue, n’est pas niaise. Je suis curieuse de lire la suite… D’autant plus qu’on laisse le lecteur sur une fin apocalyptique qui annonce une suite toujours plus haletante et mortelle ! J’espère toutefois que le groupe réussira à se poser quelques instants quelque part, car une fuite incessante sur plusieurs tomes peut être redondant et lasser le lecteur… Je suis donc curieuse de lire la suite de cet ouvrage plutôt prometteur ! Il est à noter que cet opus fait partie d’un univers regroupant plusieurs sagas de Denis Labbé. De ce que j’ai lu et constaté par moi-même, il n’est pas obligatoire d’avoir lu « Les Errants » ou d’autres romans de l’auteur pour comprendre celui-ci. C’est compréhensible, fluide et on apprend à bien connaître cette poignée de personnages. En tout cas, je serais curieuse de découvrir un autre ouvrage de Denis Labbé comme « Projet Cornélia » que j’avais vu sur le site MyZombieCulture…

.

Citations

Peut-être vous seriez-vous attendu à ce que je sois un prof de sport aguerri, un ancien membre des forces spéciales ou un chercheur en génétique, mais non, je ne suis rien d’autre qu’un enseignant qui s’est trouvé par hasard au mauvais moment et au mauvais endroit avec un groupe d’adolescents instables et turbulents.

.
—————
.
– En cas d’épidémie, il faut appeler la Garde nationale ! Je l’ai lu dans Guide de survie en territoire zombie de Max Brooks.
– Nous ne sommes pas aux Etats-Unis, Tanguy. Il n’y a pas une telle armée de réservistes en France. Je vais plutôt demander à la gendarmerie de s’en occuper. Et puis, nous ne sommes pas un film de George Romero. S’il te plaît, arrête de sortir tes inepties, nous avons d’autres problèmes à régler.
– N’empêche que rien ne ressemble plus à une épidémie qu’une autre épidémie, marmonna-t-il.

.
—————
.
– Merci pour tout, docteur. Et faites bien attention à vous.
– Bien entendu. Mais pourquoi vous me dites ça ?
– Pour rien, lui dit Delphine en me tirant par la manche. C’est la version enseignante de l’abbé Pierre : il s’inquiète toujours pour tout le monde.

.

Ma note

♥  4/5

.

Publicités

7 réflexions au sujet de « « Genèse » (Les marcheurs T1) de Denis Labbé »

  1. C’est le genre de roman qui m’attire, en tout cas ta chronique me donne bien envie de le découvrir! C’est vrai que le crédibilité des personnages dans ce genre de situation est importante donc c’est un bon point de savoir qu’on a pas de surhumains 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Oui ! C’est le souci avec certains ouvrages avec des zombies… Même si j’aime bien et que ça m’amuse, je suis toujours étonnée de voir des enfants/ados/adultes lambdas savoir se battre et manier toutes les armes avec aisance en deux jours. Alors que là, ce n’est pas du tout le cas. Les confrontations sont assez crédibles.^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s