Bit-Lit·Coup de coeur·Fantastique/Fantasy·Young adult

« L’Exil » (Kayla Marchal T1) d’Estelle Vagner

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’Exil » (Kayla Marchal T1)
Auteur : Estelle Vagner
Genre : Fantastique / Bit-Lit
Éditeur : Du Chat Noir

.

résumé du livre

Ironique destin que d’être née morphe… sans forme animale. Source de honte pour sa famille, Kayla Marchal, petite fille de l’alpha, est également considérée comme le maillon faible de la meute de la Vallée Noire. Aussi en est-elle chassée, elle qui n’a jamais mis un pied hors du territoire. Alors qu’elle commence à goûter à la liberté et à s’intégrer au sein d’un autre clan, les vrais problèmes commencent. Mais déjà trahie une fois par sa meute d’origine, à qui pourrait-elle se fier ? À Ian, le loup aussi beau qu’insupportable ? À Max, le renard au passé mystérieux ? Ou à Jeremiah, l’irrésistible humain ? Et ce fichu karma qui la prive de forme animale continue à se moquer d’elle, car tout le monde autour d’elle semble porter un masque… Inaptitude du passé et problèmes du présent vont venir, main dans la main, perturber la jeune morphe, avec des liens qu’elle était loin de pouvoir soupçonner.

.

Ma critique

J’avais repéré cet ouvrage depuis un certain temps pour son synopsis accrocheur : cela semblait être de la bonne bit-lit avec de la romance et de l’action… Or, j’ai appris que ce premier tome avait obtenu le prix Imaginales des Lycéens cette année. Je me suis donc jeté dessus tout en faisant la rencontre d’Estelle Vagner, une auteure aussi sympathique et drôle que Kayla, son héroïne. J’ai vraiment adoré cette lecture ! Pourtant, au début, je me suis dit que cela démarrait de façon classique, avec une jolie jeune femme forte et spéciale qui est exclue de son clan, comme dans « Le Souffle de la Lune » (Les sentinelles de l’Ombre T1) de J. Arden… Ajoutons à cela des hommes au corps parfaits qui vont faire chauffer les hormones de Kayla… ainsi qu’un caractère bien trempé pour cette dernière. couv32424501Bon, on n’innove pas le genre et pourtant, l’intrigue prend de l’ampleur au fil des chapitres. Il ne m’a pas fallu longtemps pour être conquise par l’ambiance, par la répartie de la jolie morphe ou par le suspense !

J’ai pris une claque. Une grosse claque. Celle-ci m’a d’ailleurs donné envie de précommander la suite aussitôt (ce que j’ai fait). J’avais prévu quelques rebondissements comme le commanditaire du meurtre de Kayla, la « vraie » mission de Ian ou encore l’affaire Tigrou qui m’a rappelé « Réveil » (Le clan du Hameau T1) de Karen Lad, néanmoins tout le reste n’a été que surprise sur surprise ! Les derniers chapitres n’ont cessé de me faire tomber de haut. L’héroïne est sans doute considérée comme naïve, mais je dois vous avouer que j’ai plongé avec elle à plusieurs reprises ! La pauvre s’est fait manipuler tout au long de l’histoire (oui oui, moi aussi, je sais…). Certains personnages cachent bien leur jeu et, pire, ceux que l’on croyait de passage dans le récit s’avèrent plus importants qu’on ne le pense ! L’auteure a non seulement une plume dynamique, fluide et pleine d’humour, elle m’a également prouvée qu’elle savait tirer son épingle du jeu en proposant une intrigue bien ficelée et surprenante !

Les protagonistes m’ont tous plu, même ceux qui m’ont surprise ! Évidemment, je suis directement tombée sous le charme de la personnalité de Kayla à laquelle on s’identifie facilement. Elle a du mordant ainsi que de la répartie, mais n’est pas non plus la casse-pieds de service ou une jeune femme hautaine ou crâneuse. Elle sait rester simple, amusante et sympathique. Pourtant, elle n’a pas eu un passé facile, puisqu’elle est orpheline et a été éduquée à la dure par son grand-père. La violence a été son quotidien puisqu’elle a été élevée comme une alpha dans sa meute, mais n’a jamais su se métamorphoser. Les autres morphes la considèrent plus comme une omega ou un souffre-douleur. La jeune femme a donc développé un certain complexe lié à sa métamorphose, ce qui la rend encore plus touchante. Jérémiah, Ian et Max sont les trois beaux « mâles » qui vont faire bondir le petit cœur de l’héroïne. Si on a un début de triangle amoureux, tout ceci est rapidement balayé : on remarque rapidement qui la fait le plus craquer… Et, pour une fois, la belle a choisi mon chouchou ! À noter que chaque personnage féminin comme masculin est développé, intéressant et attachant à sa manière…

L’univers de la saga également séduite : l’action se passe en France, à un moment en Moselle (Étant donné que c’est près de chez moi, j’étais contente… (Comment ça, il m’en faut peu ?)) et de nos jours. À notre quotidien s’ajoute un joli bestiaire tenu secret pour ne pas effrayer les humains : les morphes. Comme dans « Instinct » de Vincent Villeminot ou « Lettres Écarlates » (Meg Corbyn T1) d’Anne Bishop, les créatures ne sont pas forcément des lycans : il y a des transformations en renard, en loup, en lynx et bien d’autres animaux. J’ai apprécié le fait que les métamorphoses ne soient pas uniquement lupines. À tout ceci s’ajoute de la magie et bien d’autres éléments que je vous laisse découvrir… Je vous recommande cet ouvrage rempli de mystères, de doutes, de rebondissements et de répliques cinglantes. Il me tarde de recevoir la suite de cette saga !

.

Citations

Mes yeux se collent à ses lèvres, suffisamment fines pour être viriles et pourtant assez pulpeuses pour que les miennes s’entrouvrent dans l’espoir d’un baiser. Traîtresses. Il le remarque et s’y attarde un instant, juste de quoi me faire entrer en ébullition, avant de me faire prendre un bain d’azote liquide.

.
—————
.
Mes vêtements. Je n’en ai plus. Du tout.
Je vois Max se redresser avant même que j’en aie terminé, et j’essaie de me couvrir de mes bras en formation à mesure que mon pelage disparaît pour faire place à ma nudité. Oui, je sais, vu que les morphes se retrouvent sans arrêt à poil, être pudique est ridicule. Pour ma défense, j’ai dix-huit ans et c’est seulement la deuxième fois que ça m’arrive. Sans compter que pour la première, j’étais inconsciente. Donc oui, je suis pudique. Et oui, je tiens à préserver mon intimité. Ce qui ne m’empêche pas de reluquer la sienne. Hum.
Ressaisis-toi Kayla…
Mais avant que je puisse en arriver là, il me tourne le dos et rentre dans le dojo, m’offrant une vue imprenable sur… ses fesses. Bah quoi ? Être… inexpérimentée ne m’empêche pas d’avoir une idée assez précise de ce que je pourrais en faire !

.
—————
.
Alors que Max tente de se débarrasser gentiment de la dame, je n’ai d’attention que pour le petit sac qui se balance doucement à son bras. Sans même m’en rendre compte, je m’approche pour le renifler de plus près.
– Oh, mais dis-moi mon gros, c’est qu’t’as faim toi ! Tu voudrais quand même pas m’piquer mon poulet rôti ? Attends, attends, je dois bien avoir quelqu’chose pour toi là-d’dans.
Je patiente, assise à ses pieds, la queue qui remue d’excitation, les mirettes suppliantes.
– Oui, oui, voilà pour toi, beau chien, dit la vieille dame en me jetant une saucisse dans la gueule.
Je la dévore en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, sous le regard médusé du renard. Ma bienfaitrice finit par passer son chemin, après m’avoir caressé la tête d’une main un peu hésitante malgré tout.
– J’en reviens pas, me dit Max, outré. Tu as mendié de la nourriture ? Non, mais t’as pas honte ? Tu parles d’un prédateur…

.

Ma note

♥  5/5 (Edit : coup de cœur !)

.

Publicités

17 réflexions au sujet de « « L’Exil » (Kayla Marchal T1) d’Estelle Vagner »

    1. Oh, merci pour ce commentaire ! Cela fait plaisir ! 🙂 Je ne regrette pas du tout et aurais même dû vous écouter en prenant la suite ! (Mais bon, j’ai rectifié le tir, elle arrive bientôt dans ma boîte aux lettres.) Encore bravo pour vos personnages, votre univers et le scénario bien ficelé !

      J'aime

  1. Encore un roman qui fait envie!! L’histoire a l’air vraiment intéressante, en tout cas elle est intrigante! Bien sûr le fait que tu parle de surprises sur surprises est forcément accrocheur 😉 Sans compter l’univers et les personnages qui ont l’air de t’avoir vraiment plu! 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’avais noté, car j’avais flashé sur la couverture 🙂 J’espère que quand je craquerai, je recevrai le même genre de claque que toi et surtout, je croise très très fort les doigts pour être autant surprise que tu l’as été.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s