BD·Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« Les écailles d’or » (Yin et le dragon T2) de Richard Marazano et Yao Xu

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les écailles d’or » (Yin et le dragon T2)
Auteurs : Richard Marazano et Yao Xu
Genre : Bande dessinée jeunesse / Fantastique
Éditeur : Rue de Sèvres

.

résumé du livre

Yin et son grand-père se sont habitués à la présence du Dragon d’or, qui les aide dans leur pêche quotidienne. Mais la guerre fait rage à Shanghai : derrière les assauts de l’armée japonaise, qui donnent lieu au terrible massacre de Nankin, c’est le Dieu Xi Qong, maître des Dragons, qui s’exprime pour dominer le monde des hommes.

.

Ma critique

Les aventures de Yin continuent dans une ambiance plus sombre puisque la guerre entre la Chine et le Japon prend de l’ampleur : les troupes japonaises ont envahi le pays et les vivres continuent à manquer. Or, tout cela va de pire en pire, puisque des massacres ont lieu… couv36453348On ressent l’effroi, la crainte et le désespoir de la populace. Le contexte est donc lourd, tendu et pas forcément évident à aborder en littérature jeunesse. Pourtant, le duo Richard Marazano et Yao Xu fonctionne à merveille et aborde le sujet avec une grande justesse. À cela s’ajoute la touche de fantastique grâce au Dragon d’or et au Dieu Xi Qong, le maître des Dragons, que l’on avait entraperçu à la fin du premier tome. Ces deux créatures sont encore très mystérieuses… On ne sait pas grand chose à leur sujet et, même si quelques pouvoirs sont mis à l’honneur dans cette suite, j’espère en découvrir davantage sur eux plus tard.

Cette BD s’est lue avec une rapidité déconcertante ! En plus de l’histoire aussi prenante qu’intéressante, le coup de crayon est toujours aussi envoûtant ! Les couleurs créent des sacrées ambiances, en particulier lors des scènes nocturnes ou celles où le Dragon d’or est représenté. Une fois de plus, les décors sont toujours bien travaillés. C’est vraiment somptueux ! Quant aux personnages, ils sont expressifs et bien dessinés. J’aime particulièrement la petite Yin qui, malgré sa jeunesse et sa naïveté, est tout même courageuse et  déterminée… Elle a une bouille adorable !

Ce second volet ne fait pas forcément avancer le conflit avec le Dieu Xi Qong, mais il permet aux personnages d’évoluer, notamment l’un des soldats que l’on prenait pour un antagoniste… J’apprécie le fait que les protagonistes ne soient pas soit bons soit mauvais… C’est malheureusement assez rare dans la littérature jeunesse. Il est donc important de le souligner. En bref, c’est une série BD à découvrir, que l’on soit un jeune ou un grand lecteur !

.

Citations

Le monde que nous allons vous léguer ne sera pas réjouissant…sans les mythes, il sera plus rationnel…mais il ne sera pas forcément plus juste.

—————

C’est la guerre, il n’y a jamais de guerre juste, Yin…
.

Ma note

♥  4/5

2 réflexions au sujet de « « Les écailles d’or » (Yin et le dragon T2) de Richard Marazano et Yao Xu »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s