Manga·Romances

« Neon Sign Amber » de Tanaka Ogeretsu

neonsignamber.png.
4ème de couverture :
.
Souvent incompris à cause de son visage inexpressif, Ogata n’en reste pas moins un beau jeune homme qui travaille comme hôte de salle dans une boîte de nuit. C’est dans cette dernière qu’il fait la connaissance de Saya, un Gyaru-o (Homme aux cheveux blonds et à la peau bronzée) connu pour enchaîner les conquêtes féminines. Malgré des caractères diamétralement opposés, les deux hommes vont pourtant tisser des liens et se rapprocher peu à peu. L’issue de leur relation dépendra cependant d’une chose essentielle : leur capacité à faire face à leurs sentiments.

Ogeretsu Tanaka s’apprête à ébranler une nouvelle fois le cœur de ses lecteurs à travers son envoûtant Neon Sign Amber ! 


l_bookine

Mon avis :

Aujourd’hui, je sors de ma zone de confort et reviens avec un manga Yaoi assez chaud je dois dire.
.
.
Parlons tout d’abord de l’aspect général de ce manga !
La couverture est colorée, attirante et assez simple. On découvre les personnages principaux, rien de très révélateur sur le contenu du manga. Les mentions « Yaoi » et « Pour public averti » sont visibles et c’est très très bien ! Pas besoin d’ouvrir le livre et de tomber sur une image « choquante » pour se dire que finalement ce n’est pas pour moi ou ce n’est pas pour mon enfant ! Le seul point négatif que je trouve à cette couverture, c’est le titre. De mon point de vue, il n’est pas très lisible au premier coup d’œil. C’est dommage.
Quant aux dessins, parfois simples, ils sont agréables à regarder, le graphisme est correct, les décors sont assez détaillés et les personnages sont bien travaillés. Nous pouvons parfaitement reconnaître les protagonistes et les différencier. C’est un bon point ! On se plonge plus facilement dans l’histoire, lorsque le dessin est plaisant.

neonsignamber.jpg
Ogata                           &                                       Saya

.
Parlons maintenant de l’histoire et des personnages !
Dès la première page, nous suivons le quotidien d’Ogata qui est un très beau jeune homme avec une légère particularité : son visage est inexpressif. Ce petit détail l’empêche d’avoir des relations de longue durée avec des femmes. Un soir, alors qu’il travaille dans un night-club, il rencontre Saya, un autre très beau jeune homme qui a la réputation de Don Juan. Ce dernier drague une femme différente chaque fois qu’il vient en boîte, ce qui signifie, tous les soirs. Les deux hommes vont donc se voir régulièrement et se côtoyer. Ogata est intrigué par Saya et va tout faire pour apprendre à le connaître. Je ne vais pas développer d’avantage pour ne pas spoiler, mais je vais vous préciser une chose. L’histoire ne se déroule pas uniquement sur le lieu de travail d’Ogata, les personnages vont être amenés à se voir ailleurs.
Maintenant que le contexte est posé, je vais parler des personnages qui sont très intéressants (Je regrette un peu de ne pas avoir cette petite fiche de présentation avec le nom, âge, taille etc. !)
Commençons par Ogata : c’est un homme incompris, inexpressif et qui en souffre… Il souhaite changer, sourire franchement et montrer ses émotions au monde entier ! Malheureusement, personne arrive à le comprendre, pas même sa famille. Ensuite, il y a Saya : c’est un fêtard à la réputation de Don Juan qui arrive à décrypter les sentiments d’Ogata. Au fur et à mesure, en même temps que notre personnage principal, nous découvrons que ce jeune homme est en fait quelqu’un de mignon, sensuel, fragile et qui cache un profond mal-être. Il aime les hommes, il en est certain ! Toutefois, il ne supporte pas le regard des autres et le jugement. – Il faut savoir qu’au Japon ( et d’autres pays), l’homosexualité est encore tabou. Très peu de gens osent affirmer leur identité sexuelle. – Ensemble, nos deux protagonistes vont apprendre à sourire, s’assumer, faire des choix, être heureux. Chacun va apprendre de l’autre. Une très belle leçon de vie.

Alors.. Bien sûr, il va y avoir une relation entre les deux hommes, d’où l’appellation Yaoi… Personnellement, voir deux personnes du même sexe ensemble et s’embrasser ne me gêne en rien. Je trouve même cela normal, mais là n’est pas la question. Durant ma lecture, j’ai trouvé la romance un peu trop rapide. On ne voit pas l’amour naître petit à petit, par contre il y a quelques remises en question du côté d’Ogata. Pour lui, tomber amoureux d’un homme est une première, il se découvre. J’ai bien aimé cette partie questionnement bien qu’elle soit courte et peu développée.
.
Pourquoi c’est trop rapide ou trop court ? Neon Sign Amber est un one-shot ! Qui dit one-shot dit qu’il faut que toute l’histoire tienne dans un seul tome.
.
Il y a également des scènes à caractère sexuel détaillés (deux je crois sur la totalité du manga, c’est raisonnable) et pour moi, elles ne sont pas nécessaires, cela pouvait être suggéré avec une phrase ou deux. Pour ne pas rendre ce point négatif, nous allons dire que c’est un petit plus pour le manga. Tout le monde n’est pas très à l’aise en voyant du sexe aussi explicite, que ce soit dans un livre ou dans un film.
.
.
Enfin, lorsque l’on referme cet oeuvre, on retient le message suivant : Soyez vous-même.
.
Ne faites pas attention aux dires des autres. Commencez par vous aimer et les autres vous aimeront tel que vous êtes. Si une personne vous juge et vous critique, alors elle n’a pas sa place à vos côtés.
.
Je remercie Babelio et Taïfu pour la masse critique et l’envoi de ce manga ! J’ai pris plaisir à découvrir cette histoire, cette mangaka –Tanaka Ogeretsu– et cette maison d’édition qu’est Taïfu. Je ne connaissais pas du tout ! Si vous aimez les Yaoi, Yuri, Shojo et Hentai assez chaud, disons le, je vous invite à découvrir leur catalogue sur le site internet. /!\ Le site est déconseillé aux moins de 16 ans, un message d’avertissement s’affiche automatiquement en début de visite. 

 

« Saya… Qu’est-ce que je peux faire ? Que dois-je faire pour que tu retombes amoureux de moi ?! »

Ma note:

4s5

.

taifu.png

Logo_Babelio_newtourseule_400x400

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Neon Sign Amber » de Tanaka Ogeretsu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s