Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Romances

« Les cœurs noirs » (Tugdual T1) d’Anne Plichota et Cendrine Wolf

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les cœurs noirs » (Tugdual T1)
Auteurs : Anne Plichota et Cendrine Wolf
Genre : Roman pour ados / Fantastique
Éditeur : PKJ (Pocket)

résumé du livre

Serendipity, petite ville du sud des États-Unis. Tugdual, dix-huit ans, fait partie d’une famille pas tout à fait comme les autres : comme lui, Mortimer, son frère de dix-sept ans, et Zoé, sa sœur de seize ans, sont dotés de pouvoirs surnaturels qu’ils doivent dissimuler. Mais un autre secret pèse encore plus lourdement sur leur cœur : ils exercent malgré eux une attraction irrésistible sur les autres. Et, bien pire, cette attraction est mortelle pour ceux qui la subissent. En dépit de leur prudence, ils vont bientôt découvrir que d’autres connaissent leur secret. Derrière une apparente bienveillance, qui sont-ils ? Alors qu’une véritable organisation se met en place autour d’eux et que leur mal continue de les ronger, ils font néanmoins leur possible pour vivre comme n’importe quels ados. Mais quand l’amour s’en mêle, les choses se compliquent dangereusement…

.

Ma critique

Intriguée par la quatrième de couverture et par le fait que cet ouvrage soit écrit par les auteures de la célèbre saga pour ados « Oksa Pollock », j’ai me suis laissée tenter par « Les cœurs noirs »… Hélas, si les avis positifs encensent la toile, cela ne l’a pas vraiment fait avec moi… couv67459011Tout d’abord, j’ai mis du temps à rentrer dans le récit en raison des nombreuses répétitions certes, volontaires, mais tout de même bien présentes. En effet, l’intrigue prend le temps de bien présenter chaque protagoniste grâce à une narration alternée entre Tugdual, Mortimer et Zoé. On va donc découvrir ces trois ados à bout, malheureux et condamnés à fuir autrui, car ils sèment la mort derrière eux… Tous les trois vont prendre le temps d’expliquer ce qu’il leur arrive… Or, étant donné qu’ils ont les membres problèmes, on va découvrir cela à trois reprises… Leur nature est un peu spéciale : leur corps produit des phéromones attirant n’importe qui et leur faisant perdre totalement la raison que ce soit aux victimes ET au tentateur. Les deux individus s’attirent, savent où se trouver comme s’ils avaient un sixième sens et n’aspirent qu’à consumer leur passion… Lorsqu’il y a un baiser, la proie se fait aspirer son flux vital et meurt en quelques secondes… En plus de cette malédiction, les héros peuvent utiliser la magie : pouvoirs des quatre éléments, traversées des murs, grande force, jeunesse éternelle et vie apparemment très longue, … Il y a de quoi faire ! D’ailleurs, on aurait pu développer un peu plus chacune de ces capacités cependant, Anne Plichota et Cendrine Wolf ont préféré se concentrer sur les romances. Rapidement, un moyen pour mettre en veille les phéromones va être trouvé… Grâce à ce stratagème, les trois ados vont pouvoir aller au lycée et espèrent pouvoir avoir une vie plus ou moins normale…

Je ne m’attendais pas à tomber dans une ambiance de ce genre avec des cours au lycée, des activités extrascolaires et des amourettes à gogo… Que seulement deux des personnages tombent amoureux aurait convenu toutefois, tout le monde va trouver chaussure à son pied (même Barbara, la mère de Mortimer) ! J’ai trouvé que cela faisait trop et que l’on sombrait dans la facilité. D’ailleurs, tout est cousu de fil blanc : la sexualité de chacun (comme s’il fallait avoir tous les cas de figure pour que le lecteur s’identifie à l’un des membres du trio…), les couples qui se forment dès les premiers chapitres et les rebondissements que l’on anticipe aisément. J’ai été tellement déçue de ne pas avoir été surprise ! Certes, je n’avais rien deviné en ce qui concerne « OMG », une étrange personne qui va prendre contact avec Mortimer en lui promettant monts et merveilles, mais c’est normal, car rien ne nous y prépare… De plus, je n’ai pas ressenti énormément de pression avec cet étrange OMG. Il faut avouer que cela vient tellement tard dans le récit à cause de la triple romance qui prend la grande majorité du scénario

La sauce n’a donc pas pris, ce qui est bien dommage, car certains éléments auraient pu être sympathiques ! Par exemple, il y a énormément de références à la culture-pop comme Dexter, Edward aux mains d’argent, Freddy Krueger, Linkin Park, etc. Cela apporte une belle ambiance. La musique a également une grande place dans l’ouvrage, puisque Tugdual en écoute énormément et va écrire plusieurs chansons… Que vous pourrez d’ailleurs retrouver en cherchant la chaîne The No-Body sur Youtube ! Cela m’a un peu rappelé « Maybe someday » de Colleen Hoover. J’adore l’idée de poursuivre sa lecture en découvrant une BO créée expressément pour le livre. Que l’on adhère ou non à la musique c’est, à mes yeux, l’un des points forts de ce premier tome. J’ai également apprécié l’idée de petit groupe vengeur. En effet, le trio va décider de faire régner la justice dans l’ombre ! À plusieurs reprises, ils vont jouer les apprentis justiciers en allant rencontrer des personnes malhonnêtes comme un homme qui bat sa femme et viole sa fille ou encore un gang de rue qui sème la zizanie. Cela permet d’avoir un peu d’action, ce qui est très appréciable étant donné le rythme lent que l’on a la plus part du temps… L’atmosphère m’a fait songer à « Kick Ass » en moins trash et déjanté… Même si on est sur une œuvre jeunesse/ado, les autrices n’hésitent pas à aborder des sujets très forts et difficiles comme la violence, la mort, le racisme ou l’inceste…

.

.

Le fait que je ne sois pas satisfaite par cette lecture vient en partie du fait que les protagonistes ne me plaisent pas plus que ça… Mortimer est un jeune homme impulsif, secret, sportif et peu bavard… Je n’ai pas forcément adhéré à ses choix. Tugdual, qui est un personnage dont on a découvert l’histoire dans « Oksa Pollock », est un ado simple. Il aime la musique, n’est pas trop contrariant et se socialise avec un peu tout le monde… Mais je l’ai trouvé trop lisse et trop parfait : j’avais l’impression qu’il était trop parfait… Un peu comme Zoé qui a énormément de qualités ! La demoiselle n’a pas l’once d’un défaut mais, bizarrement, c’est elle que j’ai préféré parmi les héros. Non seulement elle a un peu de tempérament, mais elle est surtout féministe, généreuse et franche ! Elle n’est pas une jeune fille fragile et va autant agir que ses faux-frères. En plus de ces trois narrateurs qui vont chacun emprunter en voie différente (photo/journalisme, sport/plongeon, musique/chanson), on va faire la rencontre de Barbara et d’Abakoum, deux adultes dont on ne sait finalement pas grand chose si ce n’est qu’ils protègent les trois héros et qu’ils ne sont pas touchés par les phéromones… J’ai trouvé que ces deux adultes manquaient de consistance. J’aurais désiré en savoir un peu plus sur eux : leur passé ou leurs occupations au quotidien. Il en va de même pour d’autres personnages secondaires comme Samantha, Victoria, Conor ou Josh qui auraient mérité d’être plus étoffés.

Certes, il y a plusieurs clins d’œil à « Oksa Pollock » néanmoins, je reconnais que même si on n’a pas lu cette saga, ce premier tome spin-off est compréhensible. Malheureusement, je ne pense pas continuer ! Même si la fin peut donner envie de lire la suite, je ne suis pas spécialement tentée. J’ai d’ailleurs refermé ce livre en maugréant un « bof… », signe que je m’étais assez ennuyée et que je m’attendais à vraiment mieux. Je pensais vraiment que l’on plongerait dans une autre ambiance ou que je m’attacherais davantage aux personnages… Dommage ! Cela dit, nous sommes très peu de lecteurs à être déçus. Mieux vaut ne pas se fier à mon avis, surtout si vous êtes un(e) fan d’Oksa. Pour ma part, je serais plutôt intéressée par « Les 5/5 » des mêmes auteures… Affaire à suivre !

.

Citations

La chambre faisait figure de bulle, silencieuse, protégée. Tout autour le monde semblait continuer de tourner, ses échos étouffés leur parvenaient, les frôlaient, mais restaient à la lisière. Leur lisière. Tugdual, Zoé, et même Mortimer… Tous trois savaient qu’ils étaient devenus des monstres, et pourtant ils se sentaient remplis de tant d’humanité ! Deux parts d’eux-mêmes, à la fois inséparables et incompatibles.
– Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ? murmura Zoé.
Aucun d’eux ne pouvaient formuler : il fallait qu’ils se retirent, qu’ils s’isolent, loin, très loin. Pour ne pas oublier ce qu’ils avaient été. Pour ne pas céder à ce qu’ils ne voulaient pas être. Pour avoir un présent. Un avenir.

—————

Cet amour et cette bonté, dont vous n’avez qu’une conscience lointaine, seront vos armes les plus solides pour affronter vos lendemains. Mais vous aurez aussi besoin de votre profonde obscurité et de vos monstres intérieurs. Ne les rejetez pas, je vous en pris. Acceptez-les et faites-en vos alliés.

—————

– Pas la peine de faire ta tête d’huître ! le taquina Zoé.
– Je ne fais pas une tête d’huître.
– Non, t’as raison ! On dirait plutôt un bouc prêt à défoncer son enclos …
– Zoé ?
– Mortimer ?
– C’est VRAIMENT pas le jour.

.

Ma note

♥ 2/5

22 réflexions au sujet de « « Les cœurs noirs » (Tugdual T1) d’Anne Plichota et Cendrine Wolf »

  1. Dommage que tu n’es pas lu la saga Oksa Pollock ! 😅 Tu aurais sûrement beaucoup plus apprécié le premier tome de cette trilogie… Même si, il est vrai, cela reste compréhensible sans avoir lu les romans avant je pense que tu n’as pas pu cerner les personnages et leur histoire. Ayant grandi avec les personnages, je trouve que cette trilogie est géniale (elle a des défauts c’est vrai -> je reste objective quand même 😉) et puis je trouve tout de même « Tugdual » assez sombre malgré les « amourettes » trop présentes à ton goût.
    Au contraire, elles viennent complexifier l’intrigue et certains choix futurs ! Et puis après toutes les péripéties vécues par le trio dans « Oksa Pollock » eux aussi ont le droit de goûter au bonheur.
    Enfin bref…
    Lis la saga « Oksa Pollock » elle en vaut la peine et tu verras sûrement (j’espère) la trilogie suivante d’un autre oeil 😉

    Aimé par 1 personne

      1. Je dois t’avouer que je n’ai pas lu « Susan Hopper ». Est-ce que cela nécessite aussi d’avoir lu Oksa ? :s
        (Tu as l’air d’avoir lu la majorité des séries des deux auteures.^^ Je préfère donc demander, car tu sembles bien t’y connaître !)

        J'aime

        1. « Susan Hopper » est une duologie à part 😉 plutôt sympa et beaucoup plus sombre que « Oksa Pollock »…

          Je te met le résumé 😉
          -> Un manoir en Ecosse… Susan n’en revient pas. Du haut de ses quatorze ans, elle savoure pour la première fois le confort d’un grand lit moelleux dans un chambre bien à elle. Et cela, grâce aux Hopper qui viennent de l’adopter.
          Soudain, ce n’est plus la douceur du drap qu’elle sent sous ses orteils, mais le sol rocailleux et froid. Une brise glacée lui caresse les joues. En ouvrant les yeux, elle distingue une statue qui se découpe dans le brouillard. À ses pieds, les pierres tombales s’étendent à perte de vue. Un cimetière. Elle se trouve en plein millieu d’un cimetière. Et des tombes s’échappent lentement une ombre, puis une autre, et une autre encore…
          Un rêve. Ce ne peut être qu’un rêve.
          Mais si ce n’était pas le cas ?
          Si la malédiction qui pèse sur Susan depuis sa naissance l’avait finalement rattrapée ?

          Pour en revenir aux auteures, je les apprécient beaucoup, leur univers et leur plume me touche tout particulièrement car « Oksa Pollock » à été une de mes premières saga de fantastique avec « HP » et « Eragon »
          En espérant t’avoir donné envie de le lire (puisque d’habitude c’est plutôt toi qui me fait découvrir des livres 😉)

          Aimé par 1 personne

          1. Ah ça a l’air sympa ! 🙂 Je vais fouiller mon réseau de bibliothèques en espérant le trouver. Le résumé est alléchant en tout cas ! Merci du conseil.^^
            Je comprends pour la valeur sentimentale des auteurs qui t’ont fait passé un cap littéraire !

            Aimé par 1 personne

    1. Ahhhh, je me doutais que mon avis serait différent si j’avais lu la saga dans son intégralité, mais pas à ce point !!! Effectivement, je n’ai pas lu tout Oksa (je n’ai lu que le premier tome, mais y’a des années, lorsque j’étais ado… ce qui remonte un peu…). Du coup, c’est comme si j’y allais sans avoir lu. xD
      Mais je trouve ça dommage que l’on doive lire la saga d’Oksa dans son intégralité pour apprécier les personnages. Lorsque j’ai pris cet ouvrage, j’ignorais qu’il s’agissait d’un spin-off. J’ai juste vu que les auteurs étaient les mêmes. Comme je ne me sens pas de plonger dans une longue saga, j’avais trouvé que la trilogie de Tudgual était un bon compromis. Pas de chance…

      Si j’ai un jour le temps et trouve tous les tomes d’Oksa, je t’écouterai et me lancerai à l’aventure.^^ Mais pour l’heure, j’avoue que je ne me sens pas dans l’idée de m’attaquer à des grosses séries (même si ça fait fureur et que je n’en lis que des bons échos).

      Aimé par 1 personne

      1. Je comprends les longues sagas c’est peu engageant parfois… Je suis dans le même cas que toi avec les sagas d’Anne Robillard (je ne sais pas si tu connais -> c’est du fantastique/ fantasy)
        Enfin je te souhaite quand même de lire « Oksa Pollock » 😊 et je m’arrête là parce que je suis décidément bien trop bavarde 😂😶

        Aimé par 1 personne

  2. Rôôô c’est trop dommage! En plus il me faisait trop envie et j’avais hyper hâte ton avis du coup! Mais là, mon enthousiasme vient de retomber comme un soufflet… snif snif… Bon je le lirai sûrement quand même hein mais du coup je suis un peu refroidie là lol. « Les 5/5 » me tente aussi 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu as lu Oksa, ton avis devrait être différent. ❤ Si tu es comme moi, ben… A voir ! Je serais curieuse de savoir.
      Oui, les 5/5 m'intriguent et les avis donnent assez envie. A voir. Je ne sais pas combien il y aura de tomes et c'est un peu ça qui me refroidit. Et toi ?^^

      J'aime

      1. Je n’ai pas lu du tout les Oksa! Je vais aussi un peu à reculons vers les trop grandes séries. Mais je savais que c’était un spin-off. Dommage qu’il soit préférable d’avoir lu l’autre série avant… On verra bien…
        Et bien « les 5/5 » me tente comme je le disais mais je n’en ferai pas une priorité (trop d’autres titres me tentent en ce moment!) Du coup avant que je m’y mette plusieurs tomes seront peut-être sortis… et nous en serons peut-être plus sur la longueur de la saga… 😉

        Aimé par 1 personne

  3. Ah oui en effet, c’est plus qu’in spin off, on connait tous les personages et leur passé plutôt bien dans Oksa! Je pense que pour l’aimer vraiment il faut connaître la première série.^^
    Par contre, l’omniprésence de la romance, c’est dommage. Je m’en doutait quand j’ai lu que cette suite parlerais de Tugdual au vu de son pouvoir particulier, mais quand même…
    Je te recommande par contre Oksa qui est une série merveilleuse 😊

    Aimé par 2 personnes

  4. Je n’ai pas lu « Oksa Pollock » et je ne pense pas lire Tugdual. Clairement, l’univers avait l’air top mais si c’est réglé très rapidement et qu’il y a pleins de romances à gauche et à droite, l’intérêt du bouquin n’est plus trop le même… Donc il ne m’attire pas. Vraiment dommage, pour le coup 😦

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai adoré grandir en même temps qu’Oksa Pollock ! J’ai commencé à lire la saga en ayant l’âge de l’héroïne, c’était trop chouette de la retrouver durant 4 ans^^ Par contre, je ne pense pas lire Tugdual car je ne portais pas le perso dans mon coeur puis pour le côté jeunesse aussi, car le dernier tome d’Oksa Pollock m’avait moins plu pour ça même si j’ai tout de même apprécié ma lecture 😀
    Sinon, comme toi, Les 5/5 me tente beaucoup !!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s