Fantastique/Fantasy

« Le sang sur la lame » (Les épées de glace T1) d’Olivier Gay

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le sang sur la lame » (Les épées de glace T1)
Auteur : Olivier Gay
Genre : Fantasy
Éditeur : Milady

.

résumé du livre

Je ne suis pas sûr qu’un homme seul fasse la différence. On m’a déjà donné de nombreux noms. Le Faiseur de veuves. L’Épée de glace. Le Danseur Rouge. Je suis Rekk. Le Boucher. Je fais toujours la différence. Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père. Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur cœur, ils décident de se rendre dans le Nord annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron. Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage, s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria. Car, désormais, l’Empire va trembler.

.

Ma critique

Nouvelle plongée dans la plume d’Olivier Gay avec, cette fois-ci, une binôme de taille : Les Fantasy d’Amanda qui est une adepte de tout ce qui appartient à l’Imaginaire. J’étais curieuse de découvrir cette nouvelle saga qui m’avait été chaudement recommandée par les filles de Plumesdelune. De plus, j’avais hâte de retrouver Rekk, un personnage que j’avais découvert dans la saga « La main de l’empereur ». Or, Les Fantasy d’Amanda n’a pas encore lu ce préquel. Nous trouvions donc intéressant le fait de comparer nos points de vue et d’échanger dans le cadre de cette première lecture commune. couv3419471Pour ma part, j’ai globalement apprécié cet ouvrage. Il n’a pas été aussi bon que le premier tome de « La main de l’empereur » toutefois, je ressors assez conquise et avec l’envie de découvrir le second tome bientôt. De son côté, ma binôme a aimé, mais n’a pas accroché au dénouement de cet opus. Je vous invite donc fortement à découvrir nos deux avis afin d’avoir une meilleure vision d’ensemble ! Quoi qu’il en soit, il me tarde de replonger dans la suite avec Les Fantasy d’Amanda afin de voir si elle saura nous convaincre l’une comme l’autre !

L’ensemble de l’ouvrage est plaisant cependant, on reste majoritairement sur une trame classique : une introduction assez lente et progressive, une épopée ponctuée de combats, des personnages qui passent de personne lambda à bons escrimeurs et une grosse bataille finale. Les antagonistes se repèrent dès leur apparition et les héros sont très manichéens excepté Rekk qui va plutôt être un anti-héros badass. Cela fait à la fois la force et la faiblesse de « Le sang sur la lame » : on ne sort pas des sentiers battus toutefois, cela reste divertissant à lire. La plume d’Olivier Gay est toujours de qualité : fluide, efficace et avec une pointe d’humour dans les dialogues. Ici, on est sur la thématique de la vengeance puisque Deria, la fille de Rekk le baron, a été retrouvée violée et tuée dans une ruelle. Mahlin, un garde du palais, et Shani, une servante qui a été la domestique de la défunte, ont développé une amitié avec cette jeune femme autrefois impétueuse, malicieuse, sarcastique, battante, belle et sympathique. Alors, par respect pour elle, ils se sont rendus sur les terres de Rekk, puis ont décidé de le suivre dans sa quête de vérité. En effet, rongé par la haine et le deuil, le Boucher compte bien mettre la main sur celui qui a assassiné sa fille… Une quête dans le sang, la douleur et les représailles. Les duels sont nombreux, ce qui fait que l’on ne s’ennuie pas. Cela dynamise beaucoup l’épopée et permet au tandem d’apprendre l’art de l’épée aux côtés de Rekk. En revanche, on ne peut pas parler de suspense ou d’enquête, car les protagonistes vont vraiment peiner à obtenir des réponses à cause de chasseurs de primes, de bandits et de nobles désirant avoir le pouvoir. De plus, on distingue plusieurs moments de calme qui permettent à chacun de s’exprimer, tisser des liens ou faire part de son point de vue sur la situation. En revanche, l’ambiance est assez tendue, car on sent que l’auteur pose peu à peu ses personnages sur un échiquier. Nul doute que certains individus sauront agir dans l’ombre afin de parvenir à leurs sinistres desseins…

J’ai beaucoup aimé retrouver la pimpante Dareen qui avait su me charmer avec sa gouaille dans « La main de l’empereur »… Même si elle a pris quelques rides entre les deux sagas, elle a gardé son mordant ainsi que son franc-parler. Rekk m’a paru plus froid, hautain, colérique et moqueur. Je l’ai connu candide dans le premier tome de l’autre saga. Ce n’était qu’à partir de la moitié du livre qu’il s’était révélé plus puissant, peu loquace et stratège. J’étais donc surprise de voir l’aboutissement de son caractère dans cet ouvrage. Heureusement, il lance toujours autant de piques, ce qui permet au lecteur de s’attacher un peu à lui. Sa puissance est toujours inégalée, ce qui permet de grosses batailles dignes de David Gemmell avec plus de sang et de tripailles. Mahlin ne m’a pas spécialement marquée, car je n’ai pas toujours adhéré à son comportement. J’ai eu l’impression qu’il changeait souvent d’avis ou qu’il était indécis au point de s’entêter sur certaines choses pour des broutilles… Ce qui a plutôt eu pour effet de m’agacer. À l’inverse, Shani est une héroïne attachante, déterminée, assez faible mais pleine de ressources. C’est typiquement un personnage classique qui va progresser au fil de l’aventure jusqu’à devenir une femme émancipée, combattante et sûre d’elle. Même si on est sur du déjà vu, j’ai apprécié cette demoiselle et suis curieuse de voir quels seront ses progrès aux côtés de Rekk… J’ai également eu une bonne surprise avec Theorocle, le fils de l’Empereur qui m’a fortement fait songer à Joffrey Baratheon de GoT. Leur tempérament est similaire : ce sont deux fouines sadiques, odieuses, arrogantes, folles et capables du pire. Ce type d’antagoniste me plaît beaucoup, car ils sont toujours fourbes et capables de chambouler le scénario sans que le lecteur s’y attende. J’attends donc beaucoup de ce personnage, surtout après ce que l’on a entrevu dans le dernier quart du roman !

Ce fut donc une bonne lecture avec quelques défauts malgré tout. Reste à voir si la suite corrige ces points négatifs et apporte son lot de surprise. Il me tarde de découvrir cela avec Les Fantasy d’Amanda. En attendant, je remercie cette dernière pour cette lecture commune très agréable et nos échanges vraiment sympathiques.

.

—-> Découvrez la critique de Les Fantasy d’Amanda !

lesfantasydamandalc.jpg

.

Citations

Il avait des yeux terrifiants, des yeux de meurtrier, des yeux de tueur. Deux épingles de nuit qui restaient fixées sur eux, leur ôtant toute énergie et tout espoir. Deux puits sombres, deux torrents d’obscurité prêts à les engloutir, qui les jaugeaient, le jugeaient, les pesaient, les appréciaient, les mettaient à nu, comme pour déceler s’ils représentaient un danger ou non, s’il convenait de les tuer ou non.
.
—————
.
Ce que Shani détestait, chez les hommes, c’était leur capacité à culpabiliser sur des détails qui ne les concernaient pas ; et, inversement, à refuser d’admettre quand ils avaient indubitablement tort.
.
—————
.
– Je croyais que vous n’aviez pas mis les pieds à Musheim depuis vingt ans. Les choses ont pu changer.
Rekk eut un sourire froid.
– Les cafards ne changent pas. Les cafards ne meurent pas. Au mieux, ils peuvent se cacher, mais il suffit de retourner une pierre pour les trouver.
.

Ma note

♥ 4/5

saiwhisper-4etoiles-bonne-lecture

11 réflexions au sujet de « « Le sang sur la lame » (Les épées de glace T1) d’Olivier Gay »

  1. Merci à toi aussi 😊 ! C’était très chouette de découvrir ce premier tome en lecture commune. On pourra programmer le tome 2 au mois d’août, si ça te va !

    Et je suis flattée de voir que tu me considères comme une référence en matière de fantasy 😇. Ça me fait très plaisir 😉. Je te renvoie le compliment, d’ailleurs !

    Aimé par 1 personne

  2. Entre ton avis et celui d’Amanda, je commence à me dire que je vais passer un bon moment quand je vais lire cette duologie que je me suis ramenée pour cet été, ayant envie de fantasy un peu classique ^^ Merci pour la chronique !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s