Littérature jeunesse·Manga

« Le livre de la jungle » de Crystal S. Chan, Julien Choy et Rudyard Kipling

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le livre de la jungle »
Auteurs : Crystal S. Chan, Julien Choy et Rudyard Kipling
Genre : Manga jeunesse-ado / Littérature classique
Éditeur : Nobi Nobi !

.

résumé du livre

La loi de la jungle est sans appel, et chaque habitant se doit de la suivre. Mowgli, le petit d’homme adopté par les loups, va en faire la douloureuse expérience en étant banni de son clan, tout en menant de front une guerre personnelle contre Shere Khan le tigre boiteux qui a juré sa perte. Kotick, le phoque blanc, va partir en quête d’un endroit sûr pour son peuple après avoir été témoin du massacre de ses semblables. Quant à Rikki- Tikki-Tavi, la mangouste, elle va chasser les serpents du jardin afin de protéger sa nouvelle famille…

.

Ma critique

Toujours curieuse de découvrir des romans classiques en manga ou bd, j’ai opté pour le Livre de la jungle que je n’ai jamais lu en version originale… En revanche, mon enfance a baigné dans les Disney, si bien que l’histoire ne m’était pas inconnue ! (Néanmoins, le Disney est déjà une adaptation en elle-même…) J’étais intriguée à l’idée de retrouver les personnages de mon enfance : l’ours Baloo, la panthère noire Bagheera, le serpent Kaa et bien d’autres. Bien que leur rencontre et leur place dans l’histoire soit différente, on retrouve la plupart d’entre eux, ce qui m’a fait plaisir. Le rôle des loups, les parents adoptifs de Mowgli, est plus important que je ne l’avais imaginé : ils sont vraiment présents pour l’éduquer, le protéger, mais aussi le rejeter. En effet, à ma grande surprise, il y a énormément d’enjeux politiques au sein de la jungle ! Fréquemment, les loups et les autres habitants des lieux se réunissent pour faire le point. Le tigre Shere Khan s’immisce d’ailleurs beaucoup dans ces échanges où il tente de rallier les autres à sa cause : lui céder Mowgli ou l’isoler des autres pour pouvoir le tuer.couv56552802 Les parents loups du jeune homme vont toujours faire leur possible pour empêcher cela, mais le tigre a plus d’un tour sous sa patte… Je ne pensais pas que l’on assisterait à de telles scènes… Et je dois avouer que cela ne m’a pas spécialement passionnée ! Côté coup de crayon, c’est sympathique, mais pas toujours très joli ou détaillé. Les planches sont dynamiques toutefois, je trouve que l’on utilise trop les chibis ou les expressions exagérées déformant ainsi les personnages.

Les aventures de Mowgli sont découpées en trois chapitres : sa jeunesse et son incorporation dans la meute, sa formation avec Baloo et Bagheera, puis son intégration chez les hommes où il va découvrir les habitudes et les coutumes humaines. Malheureusement pour lui, l’adolescent est vraiment coincé entre deux univers : celui des bêtes et celui des hommes… J’ai été assez déçue par cette ultime partie, car elle se termine sur une fin ouverte et assez bâclée… Mais cela n’a pas été ma seule déception. En effet, contrairement à ce que je croyais, les trois cent pages du manga ne sont pas uniquement dédiées à Mowgli ! La moitié de l’ouvrage est en fait un ensemble de nouvelles peu intéressantes ayant pour seul point commun la jungle… Je me suis demandé si elles avaient été inventées ou s’il s’agissait de plusieurs petits récits rédigés par Rudyard Kipling qui avaient également été adaptés. Puis, j’ai survolé le classique, et j’ai réalisé que le Livre de la jungle était en fait un recueil de nouvelles (et non la simple histoire de Mowgli). Quelle surprise ! Pour le coup, on peut dire que cette adaptation est fidèle à l’œuvre originale, car on retrouve trois des textes mis dans le manga ! Hélas, je n’ai pas du tout accroché !… Il n’y a que l’histoire de la petite mangouste Rikki-Tikki-Tavi qui défend sa nouvelle famille que j’ai trouvée mignonne et pertinente si l’on aborde l’idée de l’animal sauvage qui va devenir un animal de compagnie… Le reste n’apporte pas grand chose à mes yeux… Ce sont des petites aventures qui plairont plutôt aux très jeunes lecteurs, mais pas forcément aux plus grands. Pour ma part, j’ai trouvé cela très moyen. J’espère que mon prochain classique chez Nobi Nobi me convaincra mieux.

.

Citations

J’aurais aimé être un loup avec vous jusqu’à la fin de ma vie, mais puisque vous insistez pour que je sois un homme, qu’il en soit ainsi ! Je ne vous appellerai plus jamais mes frères ! Je vous verrai donc comme un homme vous voit ! Comme des chiens !!

.
—————

.
Les singes avaient peur de Kaa, le serpent, qui était très vieux et très intelligent. Il pouvait grimper aussi eux qu’eux et volait des bébés singes dans la nuit. Le murmure de son nom faisait courir un frisson jusqu’au bout de leur queue tordue !
.
—————

.
Ce que la jungle a pris, la jungle le rend !

.

Ma note

♥ 2/5

saiwhisper-2etoiles-bof-decue

2 réflexions au sujet de « « Le livre de la jungle » de Crystal S. Chan, Julien Choy et Rudyard Kipling »

  1. A la lecture de ton avis, je me rends compte que je n’ai jamais lu le livre original… Je pense donc le lire avant, peut-être, de lire cette adaptation même si elle ne semble pas t’avoir emballée. Ta remarque sur le coup de crayon pas forcément très détaillé me donne envie de la feuilleter avant de me laisser tenter, ce point étant quand même important pour une adaptation graphique.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s