Fantastique/Fantasy·Science Fiction

« Fascinantes créatures » de Florence Cochet

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Fascinantes créatures »
Auteur : Florence Cochet
Genre : Recueil de nouvelles / Fantastique / Science-Fiction
Éditeur : Curiosity

.

résumé du livre

Ces histoires parlent de vengeance, de libération, d’obsessions. Tour à tour créatures mythologiques ou issues d’un futur torturé, au caractère énigmatique ou inquiétant, les femmes qui peuplent ces récits recèlent toutes une force insoupçonnée. Aucune ne semble vouloir suivre la route tracée pour elle…

.

Ma critique

Regroupées autour d’une thématique commune qu’est la Femme, ces quinze courtes nouvelles vont proposer des univers différents où les personnages féminins auront un rôle majeur… Entre créatures folkloriques (vampires, sorcellerie, etc.), monde post-apocalyptique, science-fiction, anticipation et ambiance fantastique, le lecteur plonge à la rencontre de plus d’une quinzaine de femmes aussi fascinantes que dangereuses… J’aime beaucoup lorsque la Femme est mise en avant dans un œuvre, notamment lorsque son caractère est bien défini et que la belle sait utiliser ses méninges et agir sans rester passive. fascinantes-creatures-nouvelles-fantastiques-1126005Ici, on entraperçoit plusieurs protagonistes féminins, principaux ou secondaires, au tempérament marqué, plein de détermination et d’espoir. Qu’elles soient victimes ou bourreaux, elles ont presque toutes su titiller ma curiosité.

Lorsque Florence Cochet m’a gentiment proposé la lecture de son recueil (je la remercie à nouveau pour sa confiance !), elle m’avait prévenu que l’atmosphère serait globalement sombre. Force de reconnaître qu’elle a raison : la majorité de ses textes finissent de façon sinistre ou sanglante… Et, surtout, poussent à la réflexion. En effet, plusieurs récits ne se contentent pas d’un scénario, il y a matière à cogiter comme Sous le dôme (endoctrinement et manipulation de masse), Le messager de l’Antarctique (avenir, monde), Le parfum du Lotus (évolution de la femme au fil du temps et des mœurs de la société – propos que j’ai trouvé très pertinents -), Comme un rêve d’Opaline (écologie, pollution, avenir) et bien d’autres. L’intérêt de ce type de recueil, c’est que l’on peut aborder un large panel de thèmes afin de pointer du doigt plusieurs réalités ou sujet importants. Même si les nouvelles sont courtes (entre six et une vingtaine de pages), l’auteure a souvent visé juste lorsqu’elle a proposé des pistes de réflexions sur notre monde dont le lecteur peut aisément faire le parallèle.

Florence Cochet m’a également ravie grâce à plusieurs fins inattendues ! Par exemple, Dans les profondeurs, Le troisième bal, Miriam, Cher ami et Comme un rêve d’Opaline ont comme point commun une fin que l’on ne peut anticiper. Lors de la lecture, on oscille donc entre étonnement, magie et réflexion. La plume de l’auteure est toujours aussi agréable, travaillée et fluide. Plusieurs fois, je me suis même demandée si certains textes ne pouvaient pas être développés en courts romans, car il y avait du potentiel. C’est souvent pour cela que j’ai parfois du mal avec le genre : je suis frustrée de ne pouvoir découvrir un univers ou des personnages que le temps de quelques pages. J’en voudrais tellement plus ! Certains de ces récits rentrent dans cette catégorie, tandis que d’autres suffisent à eux-mêmes. Globalement, j’ai passé un bon moment avec ce livre que je recommande aux adeptes de la littérature fantastique ou aux lecteurs recherchant un ouvrage féministe. En attendant, je vous invite à découvrir de brefs ressentis (pour ne pas spoiler et garder la surprise) de chaque nouvelle.

——————————

Dans les profondeurs : Une sacrée traque avec beaucoup de tension ! L’auteure a réussi à m’embarquer sous l’eau et à me faire m’inquiéter pour Clarissa. Ce jeu morbide est bien retranscrit… Et quelle fin ! Je ne m’y attendais pas. Un bon texte immersif et haletant.

fascinantescreatures-cochet.jpgSous le dôme : Un univers sacrément glauque et effroyable dont lequel je n’aimerais pas vivre, que je sois une femme ou un homme… J’aurais beaucoup aimé en savoir plus sur ce monde et, pourquoi pas, découvrir d’autres personnages évoluant dedans. Cela pourrait faire un très bon début de roman.

Le troisième bal : J’ai trouvé original le fait de revisiter l’idée des bals masqués et des galas permettant aux seigneurs de rencontrer la perle rare afin d’en faire leur promise. On est face à un conte de fée sinistre dont le déroulé et le dénouement sont inattendus. L’héroïne est également très intéressante. Le fait que la nouvelle soit plus longue que les précédentes a également permis de davantage s’attacher à la jeune femme.

Issue de secours : Même si l’émotion était palpable, je n’ai pas été touchée par ce couple ou par cet univers futuriste.

Le messager de l’Antarctique : Une rencontre étonnante qui va à jamais changer la relation de Delphine et Daniel, un couple pourtant soudé et amoureux. J’ai apprécié le changement d’ambiance ainsi que la tension qui régnait néanmoins, j’ai trouvé la fin un peu abrupte.

Le puits des âmes : Ma nouvelle favorite ! Cela ferait une très bonne base pour une dystopie avec Clara, une paria voulant entrer au service de la Dame des eaux. Un apprentissage long, dur et éprouvant permet au lecteur de s’attacher à elle. Quant à l’épreuve finale, elle a su me captiver. Il y a une bonne ambiance, l’héroïne est sympathique, le suspense est présent, l’univers est intriguant (et à développer pour faire un court roman !). Beaucoup de potentiel !

Le parfum du Lotus : Une façon originale d’aborder le mythe du vampire. J’ai eu un peu de mal avec les descriptions du fétichisme du personnage principal (vraiment pas mon trip… berk !), mais j’ai adoré les réflexions du vampire.

Miriam : Je retiens surtout la fin inattendue ainsi que l’ambiance charnelle.

Cher ami : L’un de mes textes favoris ! Une nouvelle sous forme de lettre mystérieuse. C’était vraiment sympathique de découvrir à qui la narratrice écrit ! Dans cette nouvelle, j’ai particulièrement été admirative de l’habileté de l’auteure avec sa plume.

À corps perdu : Une thématique lourde et éprouvante qui rejoint deux de mes lectures du mois (violence conjugale). Le dénouement est toutefois surprenant et atypique.

À l’ombre d’un chêne : J’adore les leprechauns et les fées ! Je ne pensais pas que l’on trouverait cet être folklorique malicieux dans ce livre. L’histoire m’a plu.

Révélation : Une enquête ésotérique comme je les aime avec du suspense, de la tension, des morts étranges et du fantastique. Un court thriller occulte qui pourrait déboucher sur un bon roman si c’était développé.

Oceanica : Une ambiance d’infiltration et d’agent secret qui saura ravir les fans de James Bond ou Mission Impossible. La fin m’a un peu déçue…

Comme un rêve d’Opaline : L’atmosphère poétique et naturelle enivre véritablement le lecteur qui tombe de haut lorsqu’il atteint le dernier paragraphe.

.

CitationsHeureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche.

—————

La tapisserie de ma mémoire se délite dans le néant. Mon esprit cherche à en renouer les fils, sans y parvenir ; seules subsistent des bribes de celui que j’étais.

—————

Clara avait le sentiment d’être passée dans un autre monde, dont elle ignorait les règles.

.

Ma note

4/5

 

 

Publicités

10 réflexions au sujet de « « Fascinantes créatures » de Florence Cochet »

  1. Wow, ça à l’air très riche côté réflexion oui. Et la couverture est intrigante. 🤔 J’aime bien les ouvrages engagés mais j’en lis peu. En tout cas je garde ton avis, au cas où mon envie de lire ce genre se fait plus forte (surtout que c’est sur fond fantastique).

    Aimé par 1 personne

  2. Un ouvrage mettant en avant des personnages féminins a déjà tout pour me plaire 🙂
    La variété des thèmes abordés et les réflexions induites par les différentes histoires rendent, quant à elles, le recueil très tentant. J’aime aussi beaucoup la couverture, comme à chaque fois avec l’autrice.
    I

    Aimé par 1 personne

    1. Je te comprends totalement pour les nouvelles, car ce n’est pas un genre avec lequel je suis à l’aise pour les mêmes raisons que toi. Cependant, les thématiques m’intéressaient (femmes et imaginaire), du coup j’ai essayé et ne le regrette pas.^^ Mais je reconnais que je préfère largement de longs romans. D’ailleurs, j’adorerais voir certains de ces récits étoffés en roman. Certains en ont le potentiel.

      Aimé par 1 personne

  3. L’auteur m’a également proposé son livre en numérique et souhaitait un avis masculin sur son recueil. Je vais essayer de le lire et de le chroniquer début de l’année mais ton article semble m’indiquer que je devrai pouvoir adhérer globalement à l’ensemble, ce qui est encourageant car j’avais une certaine appréhension à cause de la féminité du livre. Une expérience intéressante se profile. Merci pour ce retour !

    Aimé par 1 personne

    1. J’avoue que découvrir un avis masculin face à toutes ces femmes serait intéressant. 🙂
      Cela dit, je pense que cela peut plaire. Les thèmes abordés sont vastes et pas féminins (ex : chick lit / romance, on n’est pas dedans, c’est vraiment de l’imaginaire). Les hommes n’ont pas forcément un mauvais rôle et sont parfois héros dans ces nouvelles.
      En tout cas, je suis vraiment curieuse de lire ton avis ! Bonne future lecture.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s