Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Manga·Science Fiction

« Momo Yaoyorozu : L’envol » (My Hero Academia T8) de Kohei Horikoshi

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Momo Yaoyorozu : L’envol » (My Hero Academia T8)
Auteur : Kohei Horikoshi
Genre : Manga / Littérature jeunesse-ado / Science-Fiction / Fantastique
Éditeur : Ki-Oon

.

résumé du livre

Dans un monde où 80 % de la population possède un super-pouvoir appelé alter, les héros font partie de la vie quotidienne. Et les super-vilains aussi ! Face à eux se dresse l’invincible All Might, le plus puissant des héros ! Le jeune Izuku Midoriya en est un fan absolu. Il n’a qu’un rêve : entrer à la Hero Academia pour suivre les traces de son idole. Le problème, c’est qu’il fait partie des 20 % qui n’ont aucun pouvoir… Son destin est bouleversé le jour où sa route croise celle d’All Might en personne ! Ce dernier lui offre une chance inespérée de voir son rêve se réaliser. Pour Izuku, le parcours du combattant ne fait que commencer !

.

Ma critique

Wow, ça se lit vraiment d’une traite ! Voilà une suite plutôt sympathique, en particulier vers la moitié de l’ouvrage où Izuku va se trouver en bien mauvaise posture ! J’ai vraiment aimé cette partie où, lors d’un moment de calme, les héros vont faire une petite virée en ville… Hélas, Tomura Shigaraki déguisé en « fan », va venir lui faire la conversation… L’échange est tendu, intense, sombre et stressant. couv75709134On se demande ce que veut ce super-vilain et quel sera le dénouement de cette rencontre… En tout cas, j’ai vraiment hâte qu’il fasse une future apparition, car c’est un antagoniste vraiment tordu !

Comme le titre de ce tome l’indique, l’histoire va faire un bref point sur Momo. Apparemment, la demoiselle n’a vraiment pas confiance en elle ce qui, je dois le reconnaître, m’a surprise. Elle est jolie, vive et débrouillarde. Or, elle avait plutôt l’air d’être bien dans ses bottes dans les premiers opus… De plus, sa petite tenue sexy dévoilant la majeure partie de sa poitrine et ses longues jambes fines ne donnent pas l’impression d’une jeune fille intimidée ou ayant peu confiance en elle… Bien au contraire ! En tout cas, cette petite remise en question va lui permettre de se mettre à l’épreuve grâce au duel prof/élèves. Elle va réellement montrer qu’elle est aussi douée que rusée. De façon générale, toute la classe de seconde va se surpasser, montant ainsi un échelon supplémentaire. Les combats sont bien menés et on en demanderait encore !

J’aime toujours autant voir les protagonistes progresser néanmoins, j’espérais que l’intrigue gagnerait un peu plus en tension, notamment avec Tomura Shigaraki… De ce fait, le dernier chapitre ne m’a pas forcément convaincue ! On est de nouveau sur un temps calme avec un entraînement drastique pour renforcer son alter. Les Wild Wild Pussycats ne m’ont pas amusée, si bien que j’espérais que la scène du camp d’été se termine rapidement… Heureusement, la présence de nouveaux méchants a changé la donne… Mais je vous en parle davantage dans le neuvième tome que j’ai lu juste après celui-ci et que j’ai adoré !

.

.

Citations

On ne devient pas super parce qu’on est un héros… On devient un héros parce qu’on est super !
.
—————
.

Les murs existent pour être franchis.

.
—————
.
En manquant de respects aux filles, c’est toi-même que tu rabaisses !
.

Ma note

4/5

7 réflexions au sujet de « « Momo Yaoyorozu : L’envol » (My Hero Academia T8) de Kohei Horikoshi »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s