Littérature jeunesse·Romans policiers / Thriller·Young adult

« Longitude » (L’archipel T2) de Bertrand Puard

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Longitude » (L’archipel T2)
Auteur : Bertrand Puard
Genre : Thriller / Roman ado – Young Adult
Éditeur : Casterman

.

résumé du livre

Après leur évasion spectaculaire de l’île-prison de l’Archipel, Sacha, Yann et Nouria s’allient pour débusquer le trafiquant d’armes Anton Pavlovitch, qui détiendrait la fille de Marc-Antoine. Sous la protection de ce dernier, et aidés par l’intrépide Isabel de Fontes Pereira, agente d’Interpol, les voilà sur la piste d’un énigmatique palais des Coquillages… L’extravagante demeure renfermerait-elle la clé du mystère entourant la sonate que Sacha a dédiée à sa mère ? Prêt à braver tous les risques, le trio fait escale aux quatre coins du globe. Mais Pavlovitch dirige son empire de main de maître, depuis une île lointaine… et impossible à localiser.

.

Ma critique

Voici une suite qui n’a pas réussi à répondre à mes attentes. Si on nous propose un bel enchaînement de rebondissements, de révélations et de scènes d’action, le développement des personnages m’a totalement déplu… C’est regrettable car, comme le premier tome, « Longitude » possédait toujours un très bon atout entre ses pages : du rythme !

couv60362762Missions d’infiltration dans un repère ennemi, sauvetage, fuite d’une cellule bien gardée, passage secret à ouvrir, échanges de coups de feu, enlèvement, chantage, … On n’a jamais le temps de s’ennuyer ! D’ailleurs, les choses bougent dès le premier chapitre mettant en scène Sacha, Nouria et un escadron cherchant à arrêter Anton Pavlovitch. La suite des événements ne proposera aucun temps mort, ce qui rend la lecture addictive. La narration alternée offre également du rythme, puisqu’elle papillonne aussi bien du côté des personnages principaux que secondaires. On va ainsi passer auprès d’une dizaine de narrateurs, ce qui permet d’avoir une bonne vision d’ensemble et de développer certaines personnalités. Hélas, quelque chose m’a manqué parmi cette flopée de retournements de situation : de l’originalité ! En effet, « Latitude » avait su captiver mon attention avec cette histoire de sosies et de vie échangée. Cette fois-ci, on est plus sur du thriller classique et un roman d’action/aventure. Or, je m’attendais à plus de scènes entre les deux jeunes hommes… Non seulement cela arrive tard, mais c’est assez survolé afin de ne pas relâcher l’avancée du scénario.

Le cas de Nouria, apparemment pleine d’indécision, m’a beaucoup déçue… D’ailleurs, je suis peut-être vieux jeu, mais qu’importe : la relation entre les trois adolescents m’a mise hors de moi ! J’ai trouvé ce triangle amoureux hyper malsain, notamment avec la débouchée de cette double romance… Je ne suis pas du genre à spoiler cependant, je ne peux pas passer à côté de cet élément, car c’est lui qui m’a déçue le plus. (Surligner le texte pour lire –>) Au lieu d’aller sur un schéma classique de jalousie et de quiproquos ou un simple choix pour l’un des garçons, la tournure des événements est… plus charnelle ! Nouria va coucher avec Sacha et Yann lorsqu’elle se retrouvera avec l’un puis l’autre selon l’avancée de l’histoire… Pour ensuite les accueillir l’un ET l’autre ! Un petit extrait ? « Il était nu, il était prêt. Nouria enleva son tee-shirt et il fit glisser sa culotte avant de la porter jusqu’au lit. Plus tard, une ombre s’avança dans la pièce. Cette ombre se composa, c’était Yann à qui Sacha avait confié sa seconde carte d’accès. L’adolescent entra dans le lit à son tour et se colla contre Nouria. Ses mains ne croisèrent jamais celles de Sacha; qui eut le bon sens de ne pas emprunter les mêmes trajectoires que lui. Pourquoi choisir lorsque personne ne vous le demande ? Pourquoi se fixer des ultimatums en temps de paix ? Nouria savait son corps et son esprit disponibles pour recevoir en même temps les présences des deux jeunes hommes de sa jeune vie. » Pour un roman destiné aux lecteurs d’au moins treize ans, je trouve ça trop… On est quand même sur un plan à trois voire sur une double pénétration… Alors tant pis si je passe pour une vieille râleuse, mais ce genre de scène ne colle pas avec le public cible de cette saga… Que les scènes de sexe précédentes soient plus ou moins détaillées pouvaient encore passer… Toutefois, on est vraiment dans le trop avec le choix final des trois héros.

Contrairement au premier opus, je me suis complètement détachée des personnages principaux. Je m’attendais au moins à ce qu’on développe un peu la personnalité de chacun toutefois, ce ne fut pas le cas. Je n’ai éprouvé aucune attache ou empathie à leur égard. J’ajouterais même que leur sort m’indifférait plus ou moins… Alors quand la concrétisation du triangle amoureux a eu lieu, c’était pire ! En ce qui concerne le dénouement, j’ai trouvé que l’on était sur du prévisible, ce qui ne collait pas avec le reste du récit qui s’était révélé aussi efficace que maîtrisé. Dommage… Je ne lirai pas le troisième opus et préfère balayer cette suite de ma mémoire afin de ne conserver à l’esprit que le très bon premier opus qui avait su me distraire et m’intriguer !

.

CitationsIls étaient là, devant elle, les deux hommes de sa vie, si semblables et si différents à la fois…
.
—————
.
Son sang bouillant de nouveau dans ses veines, il se sentit redevenir un Pavlovitch pour le meilleur… et pour le pire… 
.
—————
.
Chacun avait ses raisons de continuer. Chacun aurait son rôle à jouer dans les prochaines heures…
.

Ma note

2/5

 

 

4 réflexions au sujet de « « Longitude » (L’archipel T2) de Bertrand Puard »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s