Bit-Lit·Fantastique/Fantasy

« Black night » (Black Wings T2) de Christina Henry

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Black night » (Black Wings T2)
Auteur : Christina Henry
Genre : Bit-Lit
Éditeur : Milady

.

résumé du livre

En tant que Faucheuse, Madeline Black a pour rôle d’escorter les âmes des défunts dans l’au-delà. Évidemment, ils sont rarement ravis de la voir… Pourtant, c’est là le cadet de ses soucis. Des morts contre-nature sont en train de se produire, des ennemis inconnus ou malheureusement trop familiers la suivent, et pour couronner le tout, Gabriel, son garde du corps, a disparu avec sa gargouille de compagnie ! Mais Maddy est la petite-fille de Lucifer, et ses ennuis personnels pèsent bien peu face à la mission diplomatique délicate aux enfers dont elle se voit chargée…

.

Ma critique

Cette suite sympathique va approfondir l’héroïne ainsi que les personnages secondaires comme Beezle cette chère gargouille obèse, le mystérieux Nathaniel et ce cher JB. Le scénario continue de progresser, mettant cette fois-ci en avant le peuple des Faes. J’ai clairement apprécié toute la partie avec ce peuple fantastique dont les coutumes sont vraiment particulières ! L’ambiance était pleine de secrets, de dangers et de magie. C’était un plaisir de voir la pauvre Maddy essayer de comprendre les lois de l’endroit où elle a mis les pieds… couv16801504Leur reine est un personnage intéressant qui m’a rappelé la reine des vampires Marsilia dans la saga de Mercy Thompson. Ces deux altesses ont une personnalité assez similaire, ce qui me laisse à penser que l’on reverra la reine des Faes très bientôt…

Il m’a fallu un petit temps d’adaptation au début du livre, car je trouvais que l’histoire tardait à se mettre en place. On ne manque pas d’action, puisque l’on va assister à plusieurs duels, à des disparitions d’alliés et à une étrange affaire de loups-garous assassinés toutefois, cela me paraissait décousu. J’ai mis longtemps à comprendre où l’auteure voulait en venir avec tous ces éléments… Une fois la moitié du livre passée, je n’ai pas réussi à décrocher tant j’étais prise par l’histoire, notamment avec la grosse épreuve périlleuse qui m’a fait songer à « Un palais d’épines et de roses » T1 de Sarah J. Maas. C’était donc aussi chouette qu’addictif !

On retrouve les mêmes qualités et défauts que le premier opus. Du côté des points faibles, on n’innove toujours pas le genre, les antagonistes ne quittent pas leur rôle de méchants, l’héroïne est un peu trop puissante et les histoires d’amour semblent être multiples (on peut presque parler de quatuor amoureux, voire plus…). Mais la saga a de beaux atouts : son mélange bit-lit avec la mythologie autour des anges et des démons, beaucoup d’humour dans les dialogues, un sacré bestiaire qui se développe petit à petit et une Madeline attachante et droite dans ses bottes. Je suis curieuse de lire la suite de cette série prometteuse. Merci aux éditions Milady pour l’envoi.

.

Imprimer     

.

Citations

C’est si fragile, dit Nathaniel à voix basse. (A croire qu’il pouvait entendre mes pensées.) Ce brin de mortalité. Un rien te blesse.
.
—————
.
– Que se passe-t-il ? demandai-je de nouveau, mais toutes les faes avaient disparu dans les broussailles.
Des secousses parcoururent la terre. J’entendis quelque chose chuinter et cliqueter dans l’obscurité des arbres. On aurait dit que plusieurs pattes piétinaient le sol. Des feuilles mortes craquaient et des brindilles se cassaient dans un bruit sec à l’approche de la créature. Il y avait des raclements comme si un corps velu et lourd frottait l’écorce en se frayant un chemin dans les bois.
– On dirait une…, commença Beezle, mais je l’interrompis.
– Ne prononce pas ce mot. C’est interdit, dis-je, et je déployai mes ailes.
J’étais un peu arachnophobe sur les bords. Si ce truc était ce à quoi je pensais, j’allais sans doute m’évanouir et me réveiller dans un cocon suspendu à un arbre.
.

—————
.
Je m’avachis de nouveau contre la tête de lit, épuisée par l’effort que ça m’avait coûté de m’asseoir et de dresser le bilan de mes blessures.
– C’est si grave que ça ?
Il se frotta les yeux.
– Je t’ai déjà vue sous un meilleur jour. Comme quand tu es venue au travail sans t’être douchée et en ayant toujours tes chaussons aux pieds. 

.

Ma note

4/5

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Black night » (Black Wings T2) de Christina Henry »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s