Romances·Young adult

« Finding Cinderella » de Colleen Hoover

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Finding Cinderella »
Auteur : Colleen Hoover
Genre : Romance / Young Adult
Éditeur : France Loisirs

.

résumé du livre

Quand, dans l’obscurité la plus totale, une inconnue tombe dans ses bras, Daniel a le premier coup de foudre de sa vie. Tous deux décident de vivre une histoire aussi courte qu’intense sans échanger leurs noms ni voir leurs visages. Quelques mois plus tard, alors que Daniel a perdu tout espoir de retrouver sa Cendrillon, il rencontre Six, la meilleure amie de Sky : deuxième coup de foudre. Mais Holder lui interdit formellement de tenter de la séduire… ce que Daniel va bien sûr prendre pour un défi à relever.

.

Ma critique

« Finding Cinderella » fut une lecture brève, prenante, distrayante et sympathique ! Contrairement à « Losing Hope », j’ai réellement eu l’impression de roman servant de bonus au très bon « Hopeless » ! En effet, on retrouve le couple principal quelques mois plus tard, en compagnie de leurs amis comme l’adorable Breckin, la fougueuse Six et surtout Daniel, l’ami d’Holder ! Cette fois-ci, la narration se place aux côtés de cet ami original, franc, taquin, souvent déjanté mais loyal. Avec une gouaille qui n’appartient qu’à lui, le jeune homme va narrer sa rencontre avec une demoiselle qu’il a connue dans un placard à balais. Cette rencontre s’est terminée avec ardeur, puisque le duo a décidé de concrétiser sans vraiment se connaître ! En effet, tous deux ne savent pas leur prénom et ne connaissent pas leur visage. finding-cinderellaCe fut juste une aventure sans lendemain… Mais une aventure qui a marqué les deux adolescents, notamment Daniel, qui n’a jamais oublié celle qu’il surnommait « sa Cendrillon » ! Cette petite partie de jambes en l’air, on y faisait déjà mention dans « Losing Hope » et j’avais déjà deviné l’identité de cette fameuse Cendrillon… Cependant, cela ne m’a pas déplu, car j’étais curieuse de savoir comment les deux protagonistes allaient réussir à comprendre.

La relation entre Daniel et sa nouvelle petite amie m’a beaucoup plu, car elle mélange humour, passion, respect et naturel. Les voir se chercher, s’envoyer des piques et se découvrir m’a conquise. On est réellement dans l’idée d’un premier amour drôle, doux et sincère. Certes, il y a une forte attirance physique chez chacun, mais c’est surtout l’idée de sentiments explosifs et nouveaux qui m’a séduite. Le petit couple est très mignon. D’ailleurs, je n’imaginais pas Daniel ainsi. Même s’il avait réussi à se montrer attachant dans « Losing Hope », je ne le pensais pas aussi mature et gentil. Ici, c’est un garçon avec plein de belles valeurs qui ne va cesser de me surprendre ! Honnêtement, j’ai été enchantée par sa réaction suite aux révélations de sa nouvelle compagne ! Rares sont les jeunes qui auraient réagi de la sorte… Au point que je me demande si c’est crédible ! Mais qu’importe : il faut espérer que ce le soit ! Restons positifs !

Derrière ce coup de foudre adolescent se dissimulent des thématiques fortes et sensibles. Une fois encore, Colleen Hoover a réussi à m’étonner, car je ne m’attendais pas à ce que l’on aborde ces sujets. Cette auteure a réellement le don de m’avoir à chaque fois qu’elle balance une bombe en plein milieu d’un chapitre ! Quel régal ! Vous l’aurez compris : « Finding Cinderella » a su me distraire le temps d’un après-midi. Je vous conseille d’ailleurs de lire cette histoire plutôt que de plonger dans le point de vue d’Holder. On a davantage l’impression de prolonger « Hopeless » et on prend plaisir à voir les personnages secondaires que l’on aime se creuser. D’ailleurs, je serais curieuse de lire un jour un roman ou une novella mettant en scène Breckin. Celui-ci a une belle personnalité… Toutefois, j’ignore si c’est prévu ! Je croise donc les doigts pour que cela le soit un jour.

.

Citations

Par nature, les enfants ont tendance à faire des choix qui déplaisent à leurs parents. Si on t’avait dit ce qu’on pensait de Val, tu aurais sans doute fini par l’épouser rien que pour nous contrarier. Raison pour laquelle nous avons préféré faire mine de l’adorer.

—————

Tu es mon meilleur ami, Holder. Sérieusement. Tu es mon meilleur ami et je t’aime. Je n’ai pas honte d’admettre que j’aime un mec. Je t’aime, Holder. Daniel Wesley aime Dean Holder. Encore et pour toujours.

—————

Dehors, il fait nuit, cependant la lune projette sur son visage une lueur qui lui donne une gueule d’ange ; je ne suis pas sûr qu’on ait le droit d’employer « gueule » et « ange » dans la même phrase, mais la vache : entre sa blondeur et ses grands yeux, on dirait vraiment un ange.

—————

– Les pénis ne sont pas autorisés dans la chambre de Six, je réponds en continuant de la contempler.
Elle approche sa bouche de mon oreille.
– Du moment que tu me demandes pas de réconforter le tien ce soir, je ne serais pas contre l’idée d’aller t’embrasser sur mon lit.
.
.

Ma note

4,5/5

 

10 réflexions au sujet de « « Finding Cinderella » de Colleen Hoover »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s