Science Fiction·Young adult

« L’ère des révoltes » (Apocalypse Blues T3) de Chloé Jo Bertrand

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’ère des révoltes » (Apocalypse Blues T3)
Auteur : Chloé Jo Bertrand
Genre : Science-Fiction / Roman young adult – adulte
Éditeur : Bragelonne

.

résumé du livre

Après le drame terrible qu’ils ont vécu, Matthew, Charly, Kiran et Camille peinent à se remettre et à garder le groupe uni. Leur errance se poursuit à travers les terres de ce monde dévasté, en quête d’un nouveau sens à donner à leur survie.

.

Ma critique

Je suis assez embêtée par ce troisième volet… Et c’est sans doute pour cela que j’ai mis aussi longtemps avant d’en faire la critique. Il m’a été difficile de trouver les mots, car on ne peut pas dire que je n’ai pas aimé ma lecture… Celle-ci est simplement mal tombée. En effet, j’ai commencé « L’ère des révoltes » avec Les Fantasy d’Amanda mi-février. Nous avions hâte de replonger dans cette aventure, surtout après le dénouement déchirant du tome précédent ! Le début nous a conquises. Pourtant, nous étions à la fois étonnées et enchantées de voir que deux ans avaient passé entre les deux opus ! Les personnages ont ainsi pu grandir, notamment la petite Camille, et se sont séparés. Chacun a à présent son quotidien, un petit groupe ainsi que ses projets pour le futur… couv47136572Du moins, c’était sans compter l’intervention de la petite cadette qui va entamer un long voyage ou encore la guerre civile qui va éclater petit à petit. Une fois encore, l’auteure a su proposer de nombreuses rencontres et des rebondissements en chaîne, ce qui apporte du rythme au récit. On va découvrir de nouvelles têtes (comme l’adorable Sinn) et en retrouver d’autres. J’avoue que j’avais oublié l’identité de certains d’entre eux, mais cela n’a pas eu d’impact sur mon appréciation générale.

Ce roman a réellement approfondi les différents protagonistes. Les pauvres ont vraiment traversé beaucoup de choses et sont marqués à vie par cet univers post-apocalyptique. Matthew est celui qui m’a fait le plus de peine et qui m’a le plus effrayé. Il est littéralement rongé par les événements passés. On le voit peu à peu sombrer dans la démence, la musique et la solitude. J’ai terriblement craint pour sa vie, car j’avais sans cesse l’impression que seule la mort était une échappatoire à son traumatisme… Ai-je eu raison ou non d’avoir peur pour lui ? Hors de question que je vous le dise. Mais une chose est sûre : Chloé Jo Bertrand a encore une fois joué aux sadiques ! Tout le monde va souffrir que ce soit physiquement ou psychologiquement ! (En même temps, en pleine fin du monde, on a du mal à imaginer qu’il en soit autrement !) Camille m’a un peu moins touchée cependant, j’ai apprécié suivre son excursion à travers tout le pays. C’est réellement une jeune fille battante, courageuse, troublée et adorable. Elle m’a fait songer à Judith dans la série TV « The Walking Dead » car, comme elle, son enfance lui a été volée et elle a dû apprendre à survivre, se battre et toujours avancer. Du côté des autres héros, j’ai aimé le fait que le tandem Kiran / Charly se distingue enfin ! Certes, j’apprécie leur binôme néanmoins, je trouvais que la personnalité explosive de Charly avait tendance à effacer celle plus réservée de son compagnon. Ce que le couple va traverser va leur permettre de se développer individuellement, ce qui m’a grandement plu !

Voir l’aboutissement de toute cette (més)aventure a été très plaisant. Hélas, je n’ai pas refermé l’ouvrage avec une totale satisfaction. J’ai malheureusement dû interrompre ma lecture pour des raisons personnelles. Or, lorsque je l’ai repris, je n’étais pas dans un bon état d’esprit… De ce fait, j’ai eu énormément de mal à me remettre dans l’histoire. J’ai commencé à trouver certains passages longs et d’autres répétitifs. Pourtant, l’émeute entre les survivants était intéressante, mais cela n’a pas suffi. Ainsi, je ne suis jamais parvenue à retrouver l’enthousiasme qui m’accompagnait en début de livre. Est-ce que j’aurais ressenti cela si j’avais enchaîné comme mon binôme de lecture ? (Cette dernière a adoré.) C’est possible. Je pense cependant que j’aurais dans tous les cas été un peu déçue par la fin qui fut un peu trop précipitée. C’était à la fois brutal et rapide. Il m’aurait fallu quelques pages supplémentaires… Je termine donc cette saga avec un sentiment partagé assez involontaire, car il s’agit hélas d’un concours de circonstances.

Je garderai toutefois un très bon souvenir de cette trilogie à la narration omnisciente qui m’a fait passer par une myriade d’émotions… En particulier ce second tome qui reste, à ce jour, mon favori ! Si vous aimez les séries avec une ambiance de fin du monde et que vous n’êtes pas une âme sensible, alors foncez découvrir Apocalypse Blues ! Vous ne le regretterez pas.

.

Découvrez vite le blog des Fantasy d’Amanda (et plus tard son avis) :

lesfantasydamandalc

.

Citations

Nos âges ne veulent plus dire grand-chose… Plus personne ne nous prend pour des enfants, rien d’autre n’a vraiment d’importance. Les gens d’ici nous font confiance, nous écoutent quand on parle qu’on a beaucoup marché. Comptent nos âges à la texture de nos pieds.
.
—————
.
T’aimer m’a rendu plus fort, et ça me tue parce que je voudrais être plus fort par moi-même, sans avoir besoin d’aimer quelqu’un pour ça. Je sais pas si ça me plaît, que tu sois ma force, parce que je sais pas si j’ai envie d’avoir ma force qui marche ) côté de moi, je sais pas si c’est vraiment une force si tu peux la faire disparaître avec une balle dans la tête ou une explosion ou un raz-de-marée. Je sais pas si je veux d’une force aussi vulnérable.
.

—————
.
Le ciel ressemble à un lac avec plein de lumières qui se reflètent dedans. Peut-être que c’est ça, en fait. Peut-être que le ciel est un lac qui reflète les lumières de la terre, les feux de tous les camps, les bougies, les lampes de poche.
.
—————
.
– S’inquiéter, c’est souffrir deux fois.
– Lao Tseu ?
– Non, le type des Animaux fantastiques.

.

Ma note

3,5/5

 

8 réflexions au sujet de « « L’ère des révoltes » (Apocalypse Blues T3) de Chloé Jo Bertrand »

  1. Dommage que cette fin t’ait paru assez précipitée, mais l’on sent néanmoins l’attachement que tu portes à cette trilogie. L’autrice semble n’avoir aucune pitié pour ses personnages, ce qui me plaît bien 🙂
    J’espère que les choses se sont arrangées pour toi…

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou !
    Tout comme toi, j’ai éprouvé un moindre entrain en lisant ce dernier tome, et j’en suis là première surprise vu comment j’avais aimé les deux précédents. Les personnages sont bien approfondis oui, et pareil j’ai pas éprouvé de compassion pour Cam (ni pour Kiran vu qu’ils se sont fourrés seuls dans cette galère). Par contre, beaucoup d’empathie pour Matthew qui franchement n’a cessé de sombrer au fur et à mesure. Pour moi c’est lui le plus abîmé de cette fin du monde. Ses moments étaient forts en émotion (mention spéciale pour Sarabe, ce loup grincheux si loyal).

    Aimé par 1 personne

    1. Oh mince, j’avais espoir que ce ressenti ne concerne que moi. Surtout qu’effectivement, tu avais adoré les deux autres !
      C’est vrai que certains personnages se sont fourrés eux-mêmes dans la galère… Même si on aime ces personnages, on n’approuve pas forcément leur décision.
      Carrément pour Matthew ! Le pauvre ! J’avais vraiment peur de sa décision finale, au moment où il discute avec Charly… Cela aurait été compréhensible vu tout ce qu’il a traversé…
      Oh oui, Sarabe m’a beaucoup touchée. (Et j’ai aimé lorsque la narration se mettait de son côté.^^)

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s