Science Fiction·Young adult

« Aurora Squad » T1 d’Amie Kaufman et Jay Kristoff

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Aurora Squad » T1
Auteurs : Amie Kaufman et Jay Kristoff
Genre : Science-Fiction / Young Adult – Littérature ado
Éditeur : Casterman

.

résumé du livre.

2380, quelque part dans la galaxie. Tyler, jeune pilote prometteur, est impatient de former l’escadron de ses rêves. Alors qu’il sort faire un tour dans l’espace pour se calmer les nerfs avant l’Affectation, il tombe nez à nez sur un vaisseau disparu depuis des années. À bord, Aurora, une jeune fille cryogénisée depuis 200 ans… Commence pour Tyler une odyssée dangereuse où il devra protéger Aurora de ceux qui la traquent pour une raison inconnue. Et diriger une bande d’anti-héros fantasques et courageux, insolents et sarcastiques… Et si le sort de l’humanité dépendait de sept têtes brûlées à l’humour ravageur ?

.

Ma critique

Certains le savent : j’ai adoré la trilogie « Illuminae », notamment en raison de sa construction originale, puisque les auteurs avaient opté pour des documents visuels, des BD, des retranscriptions et divers éléments atypiques. Alors, lorsque j’ai vu que le binôme d’écrivains s’était lancé dans la création d’une nouvelle série, je n’ai pas hésité à l’acquérir. J’étais curieuse de voir ce que les auteurs allaient nous préparer et j’espérais avoir un nouveau coup de cœur. Finalement, je ressors très satisfaite de ma lecture même si, hélas, je n’ai pas été aussi enthousiaste que je l’espérais. « Aurora Squad » reste un bon premier tome de space opera young adult avec, au programme, des extra-terrestres, des aventures dans l’espace, des infiltrations, des batailles de vaisseaux, des technologies avancées, des découvertes de planètes étranges et hostiles, etc. 9782203196810-475x500-1Une fois encore, j’estime qu’Amie Kaufman et Jay Kristoff avaient su judicieusement poser leur décor : ils apportent quelques détails sur leur univers, sans que ce soit trop indigeste. Bien sûr, en tant qu’adulte, on en demanderait même un peu plus, notamment en ce qui concerne certaines espèces humanoïdes toutefois, il faut se rappeler que le public-cible est les adolescents ainsi que les un peu plus grands…

De prime abord, l’histoire ne semble pas forcément novatrice cependant, tout devient vite addictif. Avec ma binôme, Plume et Chimère, nous avons trouvé le rythme aussi bon que prenant ! Les pages se lisaient tellement facilement ! En deux/trois jours, nous sommes arrivées au bout du livre, ravies du voyage intergalactique ! Le dernier quart nous a particulièrement comblées, puisqu’il s’est révélé intense, inattendu et incroyable. D’ailleurs, je pense que si la suite était déjà publiée, j’aurais aisément enchaîné les deux volumes. Une chose est sûre : cette petite équipe improbable, assez drôle et originale s’est révélée attachante ! Elle m’a rappelé la « Suicide Squad », notamment dans l’idée de personnes disparates, démentes et adeptes d’action. Néanmoins, on notera que cette équipe prône beaucoup plus la parité dans les sexes, les races (il n’y a pas que des humains) et comporte des personnes avec des attributs spécifiques que l’on trouve de plus en plus en littérature jeunesse (et c’est bien !) comme un handicap. Tout ce petit monde va tisser des liens et va avoir sa place au fil de l’intrigue. La narration va d’ailleurs papillonner auprès des sept membres, ce qui permet de mieux les découvrir ou de voir comment chacun perçoit les autres. Le procédé est bon toutefois, cela demandera peut-être à quelques lecteurs une certaine gymnastique / souplesse pour les différencier. Ces héros sont donc attachants, parfois drôles (même si cela pouvait se révéler un peu lourd par moments) et m’ont donné l’impression de former un bon noyau. Ma préférence va pour le moment à Finn, le mécano. J’ai pourtant quelques regrets sur le groupe, en particulier sur les remarques ou réactions parfois enfantines de certains. Par exemple, je n’en pouvais plus des « bébé Tyler »…

Globalement, cette nouvelle saga est dans la même veine qu’« Illuminae ». Certes, pas dans la forme, mais plutôt dans l’idée d’une équipe éclectique de jeunes adultes renversant l’autorité spatiale. Les deux séries ont pour point commun d’avoir un rythme allant crescendo, du suspense, du mystère qui dure, des rebondissements qui deviennent de plus en plus sombres au fil des pages et plusieurs scènes de combat, que ce soit dans l’espace ou sur « pied ». On notera également l’idée d’intelligence artificielle (ici avec Magellan) dotée d’une personnalité. L’ensemble a très bien fonctionné avec moi ! Merci encore à Plume et Chimère pour cette chouette lecture commune improvisée !

.

Découvrez le compte Insta de Plume et Chimère :

plumeetchimere.

.

Citations

Ses pensées sont un kaléidoscope.
Sa voix est un chuchotement.
.
—————
.
Votre chargement est plus précieux que vous ne l’imaginez.
.
—————
.
– Légionnaire Jones, répond la silhouette de l’Agence mondiale de renseignement, accusé de complicité avec une fugitive recherchée et de violation d’innombrables règles de la Légion d’Aurora.
– Je ne me suis pas ennuyé ces derniers jours, reconnait notre chef.
.

—————
.
– Tu n’aimes pas les étoiles ?
– Non, réplique-t-il froidement. (Pour une fois, il est sérieux.) En fait, la plupart de ces astres sont morts il y a des millions d’années. La lumière qu’ils ont émise avant de s’éteindre n’est pas encore parvenue jusqu’à nous. Tu contemples un ciel peuplé de spectres.
– Waouh, déprimant.
.

.

Ma note

4/5

24 réflexions au sujet de « « Aurora Squad » T1 d’Amie Kaufman et Jay Kristoff »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s