Littérature jeunesse·Romances·Young adult

« Fake » de Jenn Nguyen

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Fake »
Auteur : Jenn Nguyen
Genre : Romance / Roman contemporain / Littérature pour ados – Young Adult
Éditeur : Hugo & Cie

.

résumé du livre

Mia et Jake se connaissent depuis toujours. Et pour cause : leurs mères sont meilleures amies. Ils se sont supportés pendant les vacances d’été, les brunchs du dimanche et même lors des visites annuelles chez le dentiste ! Mais voilà, depuis qu’ils sont ados, les mamans n’ont qu’une idée en tête : leurs chérubins formeraient le couple parfait, elles en sont convaincues. Mia et Jake, eux, en sont plutôt au stade où se trouver dans la même pièce est déjà un calvaire. Pour avoir un peu la paix, ils élaborent le plan parfait : ils vont prétendre être en couple pour deux semaines, et ensuite rompre pour calmer leurs mères à tout jamais. Ensuite, ils seront libres. Du moins, c’était ce que la stratégie soi-disant sans faille prévoyait…

.

Ma critique

Guidée par des avis majoritairement positifs comme celui de Light and smell, j’ai eu envie de découvrir cette jolie histoire mettant en scène deux amis d’enfance dont la relation va évoluer en romance. La narration alternée va laisser les deux héros prendre la parole, laissant ainsi la possibilité de connaître leur perception sur leur entourage et de montrer le changement de leurs sentiments. Cela va également permettre au lecteur d’apprendre à mieux les cerner. Le procédé est classique, mais toujours aussi efficace. Par ailleurs, je reconnais avoir eu une préférence pour Jake, car il me semblait être un garçon doux, sensible, observateur, passionné, protecteur, un peu renfermé et franc. Ses blessures ainsi que sa colère liées au départ précipité et silencieux de son frère m’ont touchée. Je me suis prise rapidement d’affection pour lui. Mia a mis un peu plus de temps avant de trouver une place dans mon cœur, car elle m’a agacée avec son triangle amoureux. Le beau Ben me semblait être un gentil garçon faisant de son mieux pour qu’elle l’apprécie… Or, perdue dans ses sentiments, la jeune fille va réellement jouer sur les deux tableaux pendant un long moment, quitte à embrasser les deux étudiants dans la même journée… De quoi me refroidir un peu… Heureusement, son côté spontané, dynamique, drôle et ouvert m’a convaincue. J’aimais également le fait que l’on mette en avant sa culture asiatique que ce soit dans les plats qu’elle mange ou dans son addiction aux dramas coréens.

Bien que cousu de fil blanc, le scénario m’a plu. J’imaginais sans mal les deux mères célibataires et amies de longue date vouloir caser leurs enfants ensemble. Il y aurait de quoi être mécontent, car les deux femmes imposent cette relation en obligeant les adolescents à tout faire ensemble, même aller chez le dentiste ! Ils n’ont aucune liberté. Le plan consistant à prétendre être un couple pendant deux semaines pour ensuite rompre et ne plus se voir était une idée originale. Ce que le tandem n’avait pas prévu, c’est que cette petite comédie ne laisserait personne indifférent… Les quiproquos sont assez mignons et amusants, notamment dès que leurs camarades s’en mêlent. J’ai pu savourer plusieurs dialogues remplis d’humour, de sentiments et de références culturelles. C’était sympathique ! De plus, leur amitié de longue date est un bel atout. Non seulement, elle permet de donner de la consistance à leur relation, mais elle justifie également le fait que les deux ados ont toujours été complémentaires : ils ont leurs habitudes, des goûts et des gestes que l’un et l’autre sait interpréter.

Derrière la romance, l’auteure met en avant les thématiques de la famille (relation fraternelle et celle entre un parent et son enfant), de l’amitié et de la confiance en soi. L’art/la liberté d’expression ont également une belle place. Or, bien qu’ils ne soient pas assez mis en avant, j’ai apprécié les loisirs du duo : la musique et le théâtre. Hélas, ce dernier point ne sera jamais abouti… si ce n’est dans l’esprit du lecteur contraint de s’imaginer sa propre fin. Et c’est un peu le principal reproche que je ferais à ce roman : il manque de développement sur plusieurs tableaux ! Certes, il y a une pluie de bonnes idées et de jolis messages. Hélas, Jenn Nguyen ne va pas toujours au bout ! Il en va de même pour quelques personnages comme les deux mères (qui ont finalement une chouette personnalité) ou le frère aîné de Jake (qui a un vécu bien mystérieux). On a terriblement envie d’en savoir plus. Aller, c’est dit : je veux une suite, quitte à ce que ce soit un spin-off concentré sur une autre personne que Mia ou Jake ! En attendant, si vous cherchez un ouvrage pour ados frais, pétillant et doux avec pour point central un premier amour, « Fake » devrait vous plaire. En outre, je pense qu’il peut convenir dès l’entrée au collège, car on se limite à des baisers tendres et passionnés…

.

Citations

– Dommage qu’on ne sorte pas ensemble pour de bon. Comme ça, elles verraient vraiment le désastre.
Elle a tout à coup l’air de piger quelque chose, écarquille les yeux.
– Voilà, si on essayait ?
– Quoi ?
– Toi et moi. Sortir.
Pardon ? A mon tour, je reste bouche bée. Elle a trop bu ou quoi ?
.
—————
.
A présent, tu vas devoir me prouver qu’il n’y a rien de plus beau qu’un baiser sous la pluie, à moins que toutes ces séries, tous ces kdramas ne soient qu’un tas de conneries…
.

—————
.
Le seul souvenir de ce baiser m’a comblée d’émotion, au moins autant que mon trouble à l’idée que Jake puisse me mettre dans cet état. Mince ! Il ne faut pas que je pense à lui. Pas de cette façon. J’essaie de me représenter le visage de Ben, mais c’est encore Jake qui m’apparaît, avec son sourire débile.
.
—————
.
Tu peux faire tout ce que tu veux. Ne te sous estimes pas. Tu es extraordinaire.

.

Ma note

4/5

16 réflexions au sujet de « « Fake » de Jenn Nguyen »

  1. Merci pour le lien 🙂
    Je suis super contente que tu aies apprécié cette romance adolescente toute mignonne malgré le scénario cousu de fil blanc. Cela fait un petit moment que je l’ai lu, et bizarrement, ce qui me reste le plus en tête, ce sont les deux mères plutôt attachiantes. Du coup, et je doute que cela arrive un jour parce qu’on ne serait plus sur le même genre de public, mais c’est sur ces deux femmes que j’aurais aimé un spin-off 🙂
    Quant au fait que l’autrice n’aille pas toujours au fond des choses, je suis assez d’accord…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s