Romances

« N’oublie pas les chocolats » de Tamara Balliana

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « N’oublie pas les chocolats »
Auteur : Tamara Balliana
Genre : Comédie romantique / Littérature contemporaine
Éditeur : Hugo & Cie

.

résumé du livre

Elle n’a jamais cru au Père Noël. Il n’a jamais cessé de l’attendre.
Devi n’aime pas Noël. Chaque année, elle a hâte que cette période se termine, que les gens autour d’elle cessent de se comporter comme des elfes surexcités et redeviennent des adultes. Alors, quand elle perd son emploi quelques semaines avant le réveillon, c’est sans joie aucune qu’elle postule… au magasin de jouets de son village d’Alsace. Sur les conseils de Louise, sa meilleure amie et précieuse alliée au quotidien, elle apporte ses chocolats faits maison lors de son premier jour. Tout le monde aime les chocolats, non ?
Gabriel adore les fêtes de fin d’année. Il fait partie de ceux qui, dès fin novembre, décorent leur maison, enfilent des pulls kitsch, boivent du vin chaud au marché de Noël et dévorent les chocolats ! Son travail de directeur d’un magasin de jouets lui permet de laisser libre cours à sa créativité. Son défi cette année : transformer la nouvelle recrue et son âme de Grinch en lutin du Père Noël.

.

Ma critique

couv58557709Quel doux moment ! J’avoue que j’ai tardé à acheter et à lire cette romance de Noël, car je trouvais la couverture aussi kitch que drôle. Mais, avec du recul, elle colle assez bien au récit, en particulier avec le pull immonde que va porter l’héroïne. Si vous cherchez un titre de saison pour vous mettre dans l’ambiance avant le réveillon, alors « N’oublie pas les chocolats » répondra parfaitement à cette demande. On a là une jolie comédie romantique avec de belles valeurs comme la générosité, la famille, la sincérité, l’amitié et la confiance. Il y a également un soupçon d’enquête avec une étrange affaire de vol facile à comprendre, mais qui apporte du peps au récit. Je me suis régalée non pas de cacao ou de pralinés, mais de la plume efficace, simple et teintée d’humour de Tamara Balliana.

L’intrigue est assez classique néanmoins, elle est très plaisante. On suit les mésaventures de Devi avec le sourire aux lèvres. La jeune femme est une « Grinchette » : en raison de son éducation, elle a une réelle aversion pour Noël. Tout ce qui est téléfilm idiot, déguisement ringard, retrouvailles autour d’une boisson chaude ou décorations lumineuses la dégoûte. Son truc à elle, c’est plutôt les histoires de tueurs en série ou les polars. Par ailleurs, elle a un certain don pour faire des chocolats qu’elle n’hésite pas à offrir quotidiennement à son entourage. En quelques pages, j’ai été sous le charme de cette demoiselle franche, gaffeuse, cynique, bourrue, entêtée et dynamique. Quand une chose ne lui plaît pas, elle n’y va pas par quatre chemins et accorde difficilement sa confiance toutefois, c’est une personne entière et attachante. J’avoue partager quelques-unes de ses remarques concernant Noël, une fête malheureusement de plus en plus commerciale qui a tendance à perdre ses valeurs d’origine… (Mais aura-t-on le temps de se poser la question cette année ?) Pour en revenir au roman, la pauvre Devi va travailler dans un magasin de jouets où le beau Gabriel en est directeur. Ce dernier est un homme plutôt classique dans les romances contemporaines : il est à la fois sympathique, honnête, travailleur, respectueux, patient, enthousiaste et taquin. Bref, un « mec bien ». Du déjà vu, certes, cependant, on l’apprécie aisément et on lui souhaite de percer la carapace de sa nouvelle employée sans trop d’accrocs.

Les deux protagonistes vont être tour à tour narrateurs. Or, même si Devi aura plus souvent la parole, j’ai aimé le fait d’avoir le point de vue du jeune directeur. Cela permet non seulement de voir l’héroïne sous un autre œil, mais également de mieux cerner le caractère ainsi que les attentes du jeune homme. Leur relation va évoluer aussi doucement que tendrement. On ne ressent aucune lassitude et on ne bascule jamais dans le vulgaire. En outre, pour une fois, la relation boss/employée ne m’a pas dérangée, car il n’y a là aucun fantasme. Au contraire, les choses se font en dehors du lieu de travail et leur rapprochement est aussi sincère que naturel. Globalement, cet ouvrage est une pluie de petits instants délicats, drôles et agréables qui collent parfaitement à l’atmosphère de décembre. De plus, j’ai adoré le fait que le scénario se déroule près de chez moi. Pas en Lorraine, mais en Alsace, avec le St Nicolas, les beaux marchés de Noël et plusieurs spécialités culinaires que je dévore de temps en temps ! Quel plaisir de voir une histoire dans ma région ! Voilà un petit bonbon à savourer si l’on cherche une lecture hivernale à lire sous un plaid.

.

Citations

Noël exacerbe les sentiments, les meilleurs comme les pires.

—————

Je me fais la réflexion que son boulot de directeur d’un magasin de jouets serait une couverture parfaite pour Gabriel Webel s’il était un tueur en série. Qui irait suspecter un homme qui aime travailler entouré de jouets et d’enfants ? C’est un peu comme être boucher et végane, ça ne marche pas ensemble.

—————

– Je ne peux pas avoir un sapin chez moi.
– Pourquoi ? Tu as peur que le Grinch vienne faire une inspection et te reproche d’avoir l’esprit trop festif cette année ?

—————

Mon unique religion est le chocolat, et si un jour je dois mourir en martyr, ce sera sur l’autel de la fève criollo.

.

Ma note

4,5/5

16 réflexions au sujet de « « N’oublie pas les chocolats » de Tamara Balliana »

  1. C’était un titre que j’avais repéré mais qui me faisait hésiter pour le côté kitch que tu évoques, cependant le cadre que tu décris et le caractère gaffeur, cynique, bourru de l’héroïne me tentent beaucoup. Je l’ajoute à ma liste !
    (Non, je ne te remercie pas xD)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s