Fantastique/Fantasy·Science Fiction

« Les Hurleuses » (Vaisseau d’Arcane T1) d’Adrien Tomas #plib2021

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les Hurleuses » (Vaisseau d’Arcane T1)
Auteur : Adrien Tomas
Genre : Fantasy / Science-Fiction / Steampunk
Éditeur : Mnémos
#ISBN9782354087838

.

résumé du livre

Quand la magie, tombe en orage, ceux qu’elle touche ne sont plus jamais les mêmes. Sof, jeune infirmière courageuse et intelligente, en a tout à fait conscience lorsque son frère, éminent journaliste à la plume acérée, est frappé par un éclair qui le laisse à peine capable de se déplacer, son esprit à jamais perdu dans les méandres de l’Arcane. Elle décide de l’emmener loin de la cité où ils ont grandi. Ensemble, il fuient à travers les forêts aux secrets jamais percés et dans les steppes dévastées. Ils découvriront un monde redoutable, sans se douter une seconde des enjeux qui se tissent autour de leur destin, où chaque faction tire ses fils avec une virtuosité machiavélique.

.

Ma critique

couv22565186Ce livre (à la superbe couverture me rappelant l’artiste Mucha) est à réserver aux lecteurs appréciant les mondes denses, complexes et avec une pluie d’informations ou de personnages. Si vous cherchez de l’imaginaire « facile », mieux vaut vous tourner vers un autre livre. De même, si vous n’aimez pas le steampunk ou si vous l’appréciez à petites doses, mieux vaut passer votre chemin, car c’est un élément très développé dans le récit. Or, comme vous vous en doutez si vous lisez mes avis du PLIB, je n’accroche pas du tout à ce genre. Dans « Les noces mécaniques », le côté steampunk restait abordable, car l’enquête prenait le pas sur le reste. Hélas, dans « Vaisseau d’Arcane », j’ai estimé que les technologies, la magie et le monde avaient une place dominante. Ainsi, même si je reconnais des qualités à ces points richement développés, ils ne correspondent pas à mes goûts littéraires.

Ce premier tome propose une narration plurielle. Ce sera là un premier élément qui m’a perturbée : huit protagonistes deviendront narrateurs. Et c’est sans compter tous les personnages secondaires gravitant autour de chacun ! Il vous faudra pratiquer une certaine gymnastique pour cerner qui est qui, son rôle, ses intentions et sa race (élément important, car une guerre entre les peuples est en marche !). Lisant principalement le soir, il a fallu que je me concentre sur ma lecture afin de ne pas être perdue… Mais avec un univers aussi bien élaboré, j’avoue que j’avais déjà bien à faire. Ainsi, j’ai longtemps confondu les personnages et j’ai eu des difficultés à rentrer dans le récit. En outre, certains narrateurs me laissaient de marbre comme, par exemple, Gabba Do, l’homme-poisson. Pour moi, son point de vue cassait le rythme toutefois, je suppose que ce héros aura un rôle dans le prochain opus de ce dyptique. J’ai vraiment accroché au scénario lorsque Nym, un agent triple assassin, a croisé la route de Solal et Sof, un frère et sa sœur en fuite. C’est clairement le trio que j’ai préféré. De plus, j’ai trouvé le peuple des Orchidiens (dits « Orcs », des êtres à moitié végétaux) fascinant ! J’ai apprécié découvrir leurs coutumes ainsi que leur vision de la vie.

Le rythme de l’ouvrage est assez en dents de scie. On est surtout sur de la mise en place avec la découverte du monde, de la magie/l’Arcane/la Musique, des castes, des différentes créatures et des intrigues politiques. À mon avis, la suite de cette série sera plus dynamique et apportera son lot de surprises, en particulier quand on lit le dernier chapitre de Solal ou que l’on se doute que, contrairement à ce qu’on lui a fait croire, Sof réalisera que son ex-fiancé est en vie… Cela dit, j’ignore si je lirai ou non ce dénouement : je suis partagée. D’un côté, j’estime que ce roman ne correspond pas à mes goûts littéraires, que c’est un peu trop foisonnant (un temps d’adaptation est et sera de nouveau nécessaire pour rentrer dans le monde imaginé par Adrien Thomas) et je n’ai pas eu de grande attache aux personnages (même si le trio Nym, Solal, Sof m’était sympathique). Cependant, je suis curieuse de savoir quel final explosif l’auteur proposera… Ma décision se prendra sans doute lorsque je découvrirai les premiers avis de ce dernier volet.

.

logo-plib

.

Citations

Sof n’avez pas encore pleinement intégré l’horreur de la situation, mais elle était à peu près certaine qu’elle se mettrait à pleurer lorsque ce serait le cas.
.
—————
.
Comme toutes les infirmières, elle n’avait que rarement le temps de relire ce qu’elle écrivait, tout en ayant conscience que la moindre faute de frappe pouvait mettre en danger la vie de ses patients.
.
—————
.
Nym, au fait des réalités de la politique, dut admettre que la plupart des accusations de Solal Gyre tombaient juste : collusion avec les industries de l’armement, musellement des intellectuels, protection des plus riches au détriment des plus fragiles, limitations des candidatures à l’Édilat aux seuls citoyens capables de s’acquitter des exorbitants droits de campagne…

.

Ma note

2/5

10 réflexions au sujet de « « Les Hurleuses » (Vaisseau d’Arcane T1) d’Adrien Tomas #plib2021 »

  1. C’est dommage pour toi, mais s’il ne correspond pas à tes goûts, on peut comprendre.
    Pour ma part je reste intriguée et le fait que tu notes un univers riche et bien construit m’intéresse.
    Comme en plus, c’est un diptyque d’après ce que j’ai compris, je pense attendre que le 2 soit sorti pour tout lire d’un coup 😁

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis moins catégorique que toi. J’ai moi aussi eu besoin d’un petit temps d’adaptation mais une fois passée cette difficulté j’ai fortement apprécié ma lecture. Après j’adore les multi-narrateurs aussi. Par contre je te rejoins totalement concernant Gabba Do. Je crois que j’ai ecris quasiment la même chose que toi dans ma chronique qui paraîtra cette semaine. Et j’ai aussi beaucoup aimé le peuple des Orcs. Je lirais la suite comme ça tu sauras si tu peux te laisser tenter ou pas 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Appréciant les narrations multiples, les univers denses et le steampunk, je suis bien tentée par ce roman, malgré ton ressenti 🙂. Mais comme tu le dis si bien, il ne correspond pas à tes goûts littéraires. Pourtant, tu as réussi à mettre ses atouts en valeur. Bref, une jolie chronique qui me conforte dans l’idée que ce livre pourrait me plaire 😉.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s