Fantastique/Fantasy·Young adult

« La Chasse fantôme » d’Hermine Lefebvre #plib2021

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La Chasse fantôme »
Auteur : Hermine Lefebvre
Genre : Fantastique / Young Adult
Éditeur : Scrineo
#ISBN9782367408422

.

résumé du livre

Il y a quatre cents ans, les Veilleurs ont caché l’esprit du Coryphée parmi les hommes et scellé la Chasse fantôme dans le monde magique. Mais un soir, à Altenheim, le Cor est sonné, la Chasse libérée. Âgé de 16 ans, Natalis est un membre prometteur de l’Ordre des Veilleurs, grâce à son don. Mais malgré son pouvoir, il n’a pas pu arrêter les Cavaliers fantômes, ni empêcher son père de sombrer dans un profond coma. Un an plus tard, la horde meurtrière court toujours et Natalis, désormais paraplégique, est jugé responsable de la libération de la Chasse Fantôme. Suspendu de ses fonctions au sein de l’Ordre, il décide avec son frère Félix de tout mettre en oeuvre pour retrouver le Coryphée. Mais cela peut être n’importe qui… Peut-être même l’un d’eux…

.

Ma critique

Fuyez pauvres mortels ! La Chasse est là ! Prenez garde à ces cavaliers fantômes qui galopent aux quatre coins de la Terre pour effectuer leurs terribles moissons d’âmes ! … Comment ? Vous êtes encore ici ? Vous ne manquez pas de courage… À moins que vous ne connaissiez Natalis et Félix, les deux frères appartenant à l’Ordre des Veilleurs ? Ces deux jeunes hommes ont effectivement de beaux atouts pour vous défendre : de l’entraide, de la compassion, de l’intelligence, de la détermination et de la magie ! Ensemble, ils se dresseront contre ces spectres meurtriers…

couv17905485Voilà un ouvrage fantastique qui a réussi à me surprendre ! En effet, en dépit de l’idée de Chasse sauvage qui me rappelait « The Witcher » et éveillait ma curiosité, le synopsis ne me tentait pas beaucoup. Plusieurs avis mitigés avaient également pesé dans la balance… Puis, en constatant que ce titre avait été repêché par le PLIB avec « Rose Eternelle », je me suis laissée tenter ! Je ne le regrette pas car, malgré un début difficile et quelques défauts, ce fut une lecture prenante. Tout d’abord, j’ai vraiment apprécié les deux frères, car ils forment un tandem efficace, taquin, tendre, complémentaire et sympathique ! De plus, ce tandem transmet de belles valeurs humaines et familiales. Félix fut mon personnage favori. Ses principes, sa manière d’être et ses actions furent souvent en adéquation avec ma façon de penser.

De son côté, Natalis m’a laissé une impression plus partagée… De cet individu complexe, j’ai apprécié le fait qu’il soit handicapé, car c’est vraiment rare de trouver un tel héros en littérature ! Or, quand handicap il y a, cet élément passe souvent à la trappe ou est surmonté au fil des pages. Ce ne sera pas le cas ici. Le jeune homme ne peut pas marcher et doit se déplacer en fauteuil roulant. Il est donc limité dans ses actions et ne pourra pas, par exemple, conduire ou courir pour fuir un ennemi. Cela dit, cette incapacité ne fait pas de lui un être faible ! Natalis a un caractère affirmé et autonome, ainsi que de la sensibilité et du courage. De plus, il a un immense pouvoir magique qui permettra régulièrement à la population d’être protégée. Hélas, il a un lourd défaut qui a fait que je ne me suis malheureusement pas attachée à lui : il est très lunatique et indécis. En effet, au fil des péripéties, l’adolescent va souvent changer d’avis, opter pour une décision complètement contradictoire à la précédente ou va réagir avec impulsion, sous un coup de tête. Cette inconstance fut réellement pénible !

Heureusement, l’univers ainsi que la tension du récit ont réussi à prendre le pas sur mon ressenti divisé à l’égard du personnage principal. En effet, Hermine Lefebvre a su trouver le bon cocktail pour donner envie au lecteur de tourner les pages. Le monde qu’elle a tissé ressemble au nôtre toutefois, il s’inspire de la mythologie nordique avec la Chasse fantôme ou encore le puissant Sleipnir, ce cheval à huit jambes du dieu Odin. Il est assez rare de trouver ces figures mythiques en littérature. J’ai donc été ravie par cette originalité ! En plus de ces éléments, on notera la mention d’un bestiaire en apparence riche avec des licornes, des Sidhes, des mutants et autres créatures. J’aurais souhaité que l’on développe davantage ce point néanmoins, le récit s’est concentré sur la Chasse et les Sidhes. Bien que je sois un peu déçue, ce choix est compréhensible, car ce sont deux vastes sujets ! Pendant une grande partie de l’histoire, les personnages se poseront une question fondamentale : qui est le Coryphée ? Et si cette incarnation humaine du meneur de la Chasse était parmi l’Ordre ? Les doutes sont bien présents, d’autant plus que le jeune Natalis a des visions étranges et semble avoir un sinistre lien avec les cavaliers spectraux ! Mais ne pensez pas avoir anticipé le dernier mot de l’histoire ! Bien que certaines révélations soient prévisibles, Hermine Lefebvre a su me surprendre lors d’un twist, ce qui m’a ravie. De plus, le dernier tiers du livre particulièrement haletant et riche en rebondissements.

https://i.pinimg.com/originals/1f/8a/39/1f8a39f28ac796a306bc9450cf2b602a.jpgUn joli fanart de Sleipnir par Scandy_girl.
N’hésitez pas à découvrir son Insta et son style magnifique !

Globalement, le rythme est bon. Il faudra néanmoins prendre le temps de rentrer dans le récit. En effet, le début m’a assez peu emportée. J’étais enchantée par cette idée d’enquête autour du Coryphée, des confrontations avec la Chasse Sauvage ou des actions magiques avec le duo de frères. Toutefois, il y a également eu toute une partie scolaire qui m’a un peu chagrinée, car elle est finalement classique par rapport au reste. Au lycée, Natalis va faire la rencontre de plusieurs adolescents de son âge assez stéréotypés et va se lier d’amitié avec Ielisseï, le mouton noir à la réputation de drogué. En un rien de temps, le garçon va accorder sa confiance au jeune mage et va passer beaucoup de temps avec lui. Attention, j’ai aimé leur belle affinité : on est sur une relation un peu ambiguë, mais surtout sincère, sans jugement, ni pitié ou surprotection. Comme Félix, Ielisseï est naturel avec le héros et ne fait pas attention à son handicap. Ce qui m’a gênée, c’est la longue réflexion autour du harcèlement. En effet, un groupe de caïds va souvent s’en prendre au prétendu drogué en le rabaissant ou en le frappant. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on va aller loin dans les sévices ! Attention aux âmes sensibles qui ne supportent pas les récits abordant les sujets de la violence physique ou du suicide… Certes, il est important d’en parler néanmoins, je ne pensais pas que cela prendrait autant de place dans l’intrigue. Cela m’a un peu déconcertée.

« La chasse fantôme » est donc un one-shot avec ses forces et ses faiblesses, mais que j’ai aimé dans sa globalité. On a là un bon mélange entre fantastique, mythe, action, adolescence, amitié, famille et ode à la tolérance. C’est un bon premier roman qui aura su agréablement me surprendre !

.

logo-plib

.

Citations

Les paillettes de ses yeux s’illuminèrent et la lame du poignard scintilla lorsqu’elle toucha le premier glyphe.

—————

Ils étaient parés d’une lueur d’argent ternie et entourés d’une brume noire. Des hommes d’ombre, sur des chevaux d’ombre, capables de chevaucher parmi les étoiles et entre les mondes. Des tueurs qui n’aspiraient qu’à reprendre leurs traques. Auteur d’eux, le vent grondait comme une meute de chiens avides de s’élancer à la curée. La Chasse fantôme.

—————

C’est la raison qui s’altère au contact de la folie et non l’inverse.

.

Ma note

4/5

16 réflexions au sujet de « « La Chasse fantôme » d’Hermine Lefebvre #plib2021 »

  1. Malgré les quelques faiblesses que tu pointes dur le héros et certains développements, rien que pour l’univers Nordique, la relation entre les frères et la chasse (thème que j’avais beaucoup aimé dans un des volets de TMI), ça me conforte dans mon envie de lire ce titre !

    Aimé par 1 personne

  2. Ce one-shot semble offrir une expérience de lecture riche et plutôt complète. Bien que la place du harcèlement t’ait déconcertée, c’est un point qui m’intrigue d’autant que je ne me serais pas attendue que le thème soit abordé dans ce roman. Quant à la belle relation fraternelle, nul besoin de te dire qu’elle me fait pétiller les yeux d’avance ! L’incursion dans la mythologie nordique a également de quoi me plaire… Encore un repêchage de qualité apparemment 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait pour les qualités de ce one-shot.
      Oui, le thème du harcèlement est étonnant, mais pourquoi pas. Il permet au moins aux héros de se livrer.
      Oh que oui, la relation fraternelle est une pépite. Je suis certaine que le duo te charmera ! Pour le reste, cela dépendra de tes goûts.^^ Mais oui , le repêchage est amplement mérité ! Une belle découverte.

      Aimé par 1 personne

  3. Ce one-shot semble offrir une expérience de lecture riche et plutôt complète. Bien que la place du harcèlement t’ait déconcertée, c’est un point qui m’intrigue d’autant que je ne me serais pas attendue que le thème soit abordé dans ce roman. Quant à la belle relation fraternelle, nul besoin de te dire qu’qu’elle me fait pétiller les yeux d’avance ! L’incursion dans la mythologie nordique a également de quoi me plaire… Encore un repêchage de qualité apparemment 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. (Suite du commentaire ; je n’avais pas fini lol).

    Je disais donc qu’on avait le même avis. En lisant ta chronique, je me suis rappelée que l’indécision du héros m’avait tapée sur les nerfs, donc je te rejoins sur ce point. Du reste, ce fut effectivement une lecture originale riche en rebondissements 🙂.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, on a le même avis sur le ressenti global et sur le héros ! J’ai lu ça dans ta chronique, effectivement. Et cela m’a rassurée, car je me suis demandée si c’était moi qui devenais intolérante ou pas ! xD Mais bon , ça reste une bonne lecture, tu as raison !

      Aimé par 1 personne

  5. ça m’a aussi immédiatement fait penser à The Witcher ! J’avoue que j’ai découvert après coup qu’on retrouvait ce « concept » dans plusieurs mythologies, sous différents noms.
    C’est un des titres qui me tentent le moins dans cette sélection, c’est idiot mais j’ai souvent de grosses déceptions face aux titres de chez Scrinéo !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s