BD·Littérature jeunesse·Romans policiers / Thriller

« Le rêve de Sarah » (Les sœurs Grémillet T1) de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le rêve de Sarah » (Les sœurs Grémillet T1)
Auteurs : Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci
Genre : Bande dessinée / Polar / Littérature jeunesse – ado
Éditeur : Dupuis

.

résumé du livre

Plonger dans l’histoire comme dans un rêve… Dans un turquoise lumineux et mélancolique apparaissent pour la première fois les trois sœurs Grémillet, guidées par des méduses qui flottent, jusqu’au grand arbre et son palais de verre. À l’intérieur, une petite méduse lévite au-dessus d’un lit. Sarah, l’aînée, ne s’explique pas ce rêve étrange. Obsédée par ce mystère, elle parviendra à l’élucider avec l’aide de ses deux sœurs.

.

Ma critique

couv11011727Quelle jolie BD jeunesse-ado ! Il faut avouer qu’avec un tel coup de crayon, j’allais forcément passer un bon moment de lecture… Au moins avec le plaisir des yeux ! Alessandro Barbucci est toujours aussi talentueux pour proposer des personnages expressifs ou des décors merveilleux. J’étais déjà fan de son style grâce à la série Witch qui a bercé mon adolescence ou encore grâce à ses sagas comme « Sky-Doll » ou « Ekhö »… De ce fait, j’ai retrouvé avec ravissement sa façon de dessiner.

En ce qui concerne l’histoire, on est sur une recette simple, mais efficace. Le récit nous porte aux côtés de la jeune Sarah, l’aînée d’une famille de filles. Avec Cassiopée (sa cadette rêveuse, romantique, créatrice et joviale) et Lucille (la benjamine fan de chats et dans sa bulle), Sarah a l’habitude de faire les quatre-cents coups ! Ensemble, les demoiselles forment le « club des trois frangines », un groupe qui se donne des missions… Celles-ci sont parfois faciles, comme le fait de trouver un cadeau pour la fête des mères ou explorer le grenier, ou un peu plus turbulentes… Or, Sarah va décider d’élucider un mystère qui lui tient à cœur car, chaque soir, elle a un rêve qui revient. Obsédée par le songe, elle va enquêter sur le passé de son père. Les indices vont arriver au compte-goutte et sans réel effort néanmoins, le rythme reste constant. De plus, le suspense est maintenu jusqu’au bout. On prend donc plaisir à suivre ces trois frangines sonder l’entourage de leur génitrice, espionner, chercher des preuves ou se concerter.

Lorsque le trio n’est pas en train de progresser dans cette affaire de secrets de famille, chacun vaque à ses occupations. Pour l’une, c’est plutôt dessiner, rêver et fantasmer sur un camarade de classe. Pour l’autre, c’est s’occuper de chats errants. Seule Sarah ne semble pas avoir de loisirs : elle est véritablement obnubilée par son rêve/enquête. On sent que, sous son air autoritaire et sa détermination, elle cache une pression énorme… Les relations au sein de la famille sont décortiquées avec subtilité que ce soit du côté des sœurs ou de leur mère solitaire qui, bien qu’aimante et attentionnée, a du mal à communiquer avec ses filles, en particulier au sujet de ce passé qui la rongeL’ensemble de cette BD est sensible, poétique, mélancolique et douce. J’ai été agréablement surprise par le dénouement qui met en avant un sujet peu abordé en littérature jeunesse… J’ai bien envie de retrouver la petite tribu féminine dans une suite. Cela dit, ce premier volet peut suffire à lui-même… Alors n’hésitez pas à vous forger votre propre avis.

.

.

Citations

– Une nouvelle mission pour Le club des trois frangines !
– Le club ? Je croyais qu’on l’avait dissous !
– Oui, avant qu’on ne nous dénonce.
– Juste pour avoir ramené son chien à Madame Bardolet ?
– Sauf que, pas de chance, ce n’était pas le sien.
– Vous vous souvenez du barbecue sur la terrasse ?
– En tout cas, les pompiers, eux, ne l’ont pas oublié !

—————

Tous les soirs c’est pareil… La forêt est la même, mais chaque fois un peu différente. Je flotte, légère, entre les arbres… comme si j’étais sous l’eau.

—————

J’ai toujours dit que les animaux valaient bien mieux que les humains.

.

Ma note

4/5

9 réflexions au sujet de « « Le rêve de Sarah » (Les sœurs Grémillet T1) de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci »

  1. Je l’avais repérée grâce à sa couverture, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de l’emprunter. Mais ce qui est certain, c’est que ton avis est une source de motivation supplémentaire pour le faire. Parce que les relations entre sœurs, c’est quelque chose qui me plaît beaucoup, et encore plus quand elles sont accompagnées d’un côté enquête !
    Et puis, bizarrement, je me sens déjà des atomes crochus avec Lucille 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s