Romances·Romans

« Nos âmes tourmentées » de Morgane Moncomble

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Nos âmes tourmentées »
Auteur : Morgane Moncomble
Genre : Romance / Littérature contemporaine
Éditeur : Hugo & Cie

.

résumé du livre

Lorsqu’Azalea revient à Charleston, sa ville natale, ce n’est pas de gaîté de coeur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal. Sa mère, avec qui elle n’avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler. Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un temps qu’elle espère le plus bref possible. Jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance d’Eden, son nouveau voisin. Il est charmant, amusant, différent des hommes qu’elle a rencontrés jusqu’alors. Il lui donne envie de changer, de bousculer le fragile équilibre qu’elle avait trouvé loin d’ici. Peut-être même de céder à son attirance. De vivre heureuse à nouveau tout simplement. Mais cela impliquerait de rester à Charleston. Est-elle capable de faire table rase du passé, d’oublier tout ce qui s’est passé ici ? Eden a ses propres fêlures mais il est prêt à l’aider. Azalea a un long chemin à parcourir mais il pourrait la conduire vers l’amour et le bonheur.

.

Ma critique

Suite aux avis dithyrambiques sur la toile, j’ai acquis cette romance contemporaine en gardant bien en tête qu’il me faudrait attendre le bon moment pour le lire. En effet, « Nos âmes tourmentées » porte bien son titre : les thèmes sont difficiles, sensibles et sombres. On parle de viol, de maltraitance sur mineurs, de cyber-harcèlement, de slut-shaming (harcèlement vis-à-vis des femmes à l’aise et sexuellement actives qui sont considérées comme des « salopes »), de diffamation, de traumatisme, de dépression, de violence ainsi que de suicide. Or, l’auteure développe très bien ses sujets et va souvent émouvoir ses lecteurs… Pour ma part, le dernier tiers a failli m’arracher une larme tellement c’était intense et bien retranscrit ! De ce fait, ce one-shot ne correspondra pas à tout le monde, notamment aux âmes sensibles ayant du mal avec les sujets cités plus haut. Certes, il y a tout de même de l’espoir ainsi que des moments drôles toutefois, le chemin pour parvenir à une vie stable est semé d’embûches…

couv18040726Je n’ai pas été loin du coup de cœur avec cette romance entre Eden et Azalée ! Tous les deux forment un binôme extraordinaire qui m’a fait rire autant qu’il m’a bouleversé. Dès le départ, leur relation m’a conquise, car on est sur du chien et chat, avec des piques savoureuses ainsi que des petits coups bas (pas bien méchants) qui font rire aussi bien le tandem que les lecteurs. En outre, Morgane Moncomble ne se contente pas de proposer un couple jouant à se faire des crasses : elle va prendre le temps de construire leur histoire sur la durée, proposant aussi bien des petits défis que des instants tendres ou des discussions sérieuses entre le duo. De ce fait, la romance est crédible, ce qui la rend beaucoup plus belle ! D’ailleurs, il est à noter que l’on va éviter les passages clichés comme celui du couple qui va bien, puis qui se fait la tête durant le dernier quart du livre pour finalement se retrouver. Certes, les héros se querellent, se disent les choses en face et peuvent parfois se blesser néanmoins, ils sont capables d’introspection, de maturité et de pardon pour avancer.

Malgré le fait que l’ouvrage fasse 540 pages, on ne s’ennuie pas pour autant… Et on en demanderait encore ! Il faut avouer que l’on s’attache facilement à tout ce petit monde, que ce soit aux narrateurs ou à leur entourage. Leur cercle d’amis est vraiment touchant, en particulier Andrew (le meilleur ami d’enfance d’Azalée), Alec (un autiste Asperger aux répliques aussi savoureuses qu’adorables), le couple Alyssa/Josh (surtout Alyssa qui m’a fait bien rire) ou encore Noah (le petit dernier à intégrer le groupe). Faith est également une personne trop mignonne, mais je ne préfère pas trop en dire, car cela pourrait gâcher l’une des révélations… Et que dire d’Azalée ou Eden ?! Deux personnages principaux qui ont su me charmer, alors que les grandes lignes de leur personnalité peut paraître « classique ».

Eden est l’archétype du type bien au passé difficile et aux nombreux secrets. Difficile de ne pas succomber à son charme, mais surtout à son caractère franc, observateur, taquin, attentionné, responsable, intelligent et sensible. Bien qu’il soit parfois violent quand on s’attaque à ceux qu’il aime, il m’a semblé être un homme incroyable et bienveillant ! De plus, j’ai vraiment aimé sa manière d’approcher l’héroïne et de prendre le temps de fendre sa carapace. Azalée est une femme entière que j’ai trouvée intéressante, engagée, féministe, sarcastique, gentille, drôle et pétillante malgré la douleur qui broie quotidiennement son cœur… Elle a rapidement su me conquérir avec sa force de caractère et sa passion pour la chanson. De plus, j’ai adoré l’idée qu’elle réalise des podcasts féministes… mais pas uniquement ! Certes, elle défend le droit de la Femme toutefois, elle pointe également du doigt des problèmes de notre société ou aide ses auditeurs dans leur quête identitaire. Les extraits de « Dear Patriarchy » en début de chapitre sont toujours très justes, poignants et intéressants. On regretterait presque de ne pas avoir accès au contenu de ces rendez-vous audio ! Pour toutes ces raisons, Azalée m’a fait forte impression tout au long du roman. D’ailleurs, j’ai réellement été admirative de son courage lors de la soirée étudiante ! Vous l’aurez compris : on a là un tandem époustouflant et touchant que l’on prend plaisir à suivre, puis évoluer.

C’est une avalanche d’émotions qui vous submergera au fil de la lecture, notamment lors du dernier tiers où il sera difficile de rester de marbre ! L’auteure m’a complètement transportée par sa romance, ses thématiques actuelles, son humour bien dosé et le déroulé du scénario. Ainsi, j’ai bien envie de découvrir d’autres publications de son cru. En attendant, je vous recommande cette pépite à découvrir d’urgence.

.

Citations

Bienvenue sur Dear Patriarchy. Breaking news : les hommes pleurent. Les femmes se masturbent. Les hommes peuvent se maquiller. Les femmes aiment le porno. Les hommes peuvent aimer d’autres hommes. Les femmes peuvent aimer d’autres femmes. Les hommes peuvent aimer le rose. Les femmes peuvent choisir de ne pas se raser. Les hommes peuvent porter des talons. Les femmes peuvent être douées en sciences. Les hommes n’ont pas à être musclés. Les femmes n’ont pas à avoir des formes. Les hommes n’ont pas à aimer le sexe. Les femmes n’ont pas à être minces.

—————

S’il vous plaît, souvenez-vous que les gens combattent des démons intérieurs que vous ne pouvez voir, vivent des choses que vous ne pouvez pas savoir. Soyez gentils.

—————

C’est vrai qu’être une femme, c’est easy. On se fait siffler dans la rue et tripoter dans le train dès qu’on porte une jupe, on se fait traiter de pute quand on couche et de coincée quand on ne couche pas, on n’est pas prises au sérieux quand on dit avoir été violée, on est payées moins que vous pour bosser autant, on est forcées de fonder une famille passé trente ans par peur d’être considérées comme parias de la société, on doit rester belles mais surtout naturelles, sans être grosses mais sans être maigres non plus car « personne ne veut d’un sac d’os », puis alors on ne doit surtout pas être trop intelligentes, et encore moins oser se battre pour nos droits, sinon c’est qu’on est des rabat-joie et qu’on ne trouvera pas de mari. D’ailleurs, on est obligées de vouloir un mari et des enfants, pas vrai ? Et on devrait savoir faire à manger et le ménage, sinon on n’est pas une « vraie femme ». Et ça, ce ‘est que la surface du problème; je t’épargne les choses sordides que les femmes subissent dans les pays du tiers-monde. Non t’as raison à côté de ça, c’est si dur d’être un homme blanc, riche et hétéro en 2018.

—————

Saviez-vous que l’hystérie est une névrose qui touche plus les femmes que les hommes ? Le mot lui-même provient du latin hystericus, qui signifie « relatif à l’utérus », et décrit des excès émotionnels incontrôlables. Sympa. Moi, ce que j’ai envie de savoir, c’est si quelqu’un s’est déjà posé deux minutes pour se dire : « En même temps, avec tout ce qu’on leur fait subir, pas étonnant qu’elles pètent un câble » ? Nous sommes restées silencieuses et obéissantes si longtemps, par peur et par devoir, qu’il suffit qu’on agisse normalement pour être considérée comme hystériques. Quand il nous arrive d’avoir des sautes d’humeur, la première question qu’on nous pose, c’est : « T’as tes règles ? » Non, je n’ai pas mes règles, connard. Je suis juste en colère. Et putain, je crois qu’on en a bien le droit.

.

Ma note

5/5

17 réflexions au sujet de « « Nos âmes tourmentées » de Morgane Moncomble »

  1. Je ne sais pas si j’aurais été vers ce titre de prime abord mais ce que tu dis sur le couple chien et chat, dur la force de l’héroïne, le côté protecteur du héros, la maturité de leur couple et la gestion de la narration, me font très très envie.
    Encore un titre à ajouter à ma wishlist 😁

    Aimé par 1 personne

  2. Je cherche vraiment de la légèreté dans les romances, ce qui me fait éviter le contemporain, bien trop souvent dramatique pour moi. Et si ce titre regroupe toutes les thématiques que j’évite dans les romances, l’autrice semble proposer un duo particulièrement bien développé et terriblement attachant ! J’aime cette idée de relations chien/chat, de personnes assez matures qui arrivent à composer avec leurs différends pour avancer et le côté féministe de l’héroïne…
    Je ne sais pas si j’oserai me lancer, mais je comprends à quel point cette romance t’a touchée et que de manière générale, elle semble avoir trouvé son public.

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne suis pas trop tentée (tu connais mon peu d’appétence pour la romance, même si les thèmes semblent poignants), mais j’aime beaucoup la citation sur l’hystérie. Je hais tellement ce mot qui a été utilisé contre les femmes pendants des décennies pour nous faire passer pour incapables de gérer nos émotions, nous faibles petites choses!
    Je le citerai si on me demande une recommandation en romance 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis contente de t’avoir écoutée et d’avoir adoré cette lecture. ❤ Merci encore pour tes nombreux conseils de lecture qui, bien qu'ils fassent pleurer mon porte-monnaie, me permettent de passer de bons moments !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s