Romances

« 6 ans » d’Elle Seveno

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « 6 ans »
Auteur : Elle Seveno
Genre : Romance
Éditeur : Hugo & Cie

.

résumé du livre

6 ans séparent Victoria et Raphaël… 6 ans d’écart qui ont suffit, lorsqu’elle était adolescente, à ce que Victoria ne se rende jamais compte de l’amour que lui portait le jeune Raphaël et n’ait d’yeux que pour son grand frère bien plus attirant. 6 ans sans se voir depuis que Victoria a quitté la ville du jour au lendemain avec sa famille, laissant celui dont elle était la babysitter désespérée.
Quand Victoria revient, des années plus tard, il ne faut que 6 secondes à Raphaël pour tomber de nouveau amoureux d’elle. Sauf qu’il n’est plus un enfant, et compte bien le lui prouver. Raphaël, accro aux sensations fortes et aux sports extrêmes pourrait bien pousser Victoria toujours un peu plus loin dans ses retranchements… Jusqu’où sera-t-elle prête à le suivre ?

.

Ma critique

Face à plusieurs avis positifs chez les copines (Kimysmile, Tachan, La pomme qui rougit, Callysse), j’ai souhaité découvrir à mon tour les aventures amoureuses de Vic et de Raph. Hélas, j’ai dû mettre la barre un peu trop haut car, même si j’ai dévoré ce livre en un après-midi, je lui ai tout de même trouvé plusieurs défauts… Finalement, je suis ressortie mitigée par cette romance un peu trop convenue, parfois répétitive et simple pour moi… Cela dit, la plume de l’auteure était fluide et distrayante ! De ce fait, ma déception ne m’a pas empêchée de lire d’autres de ses écrits comme « Restart with song » que j’ai presque terminé (et quelle pépite, je vous en parle bientôt !) ou encore « Make me bad » dont j’ai récemment fait l’acquisition !

couv75024117L’idée d’un garçon ayant le béguin pour l’ancienne copine de son grand-frère et n’ayant jamais cessé d’espérer une relation me plaisait. De coutume, lorsqu’il est question d’une différence d’âge, c’est toujours l’Homme qui est le plus vieux et qui attire l’attention d’une personne plus jeune. Ici, le schéma habituel est inversé : c’est le benjamin de la famille qui va craquer pour une femme de six ans son aînée. Sur le papier, l’idée est séduisante, d’autant plus que Vic m’a paru bien plus mature de Raph. Elle est très réfléchie, calme, travailleuse, sûre d’elle, déterminée. De son côté, le jeune homme est confiant de ses atouts, très impulsif, arrogant, fonceur, têtu et autoritaire. Plus d’une fois, il va tirer des conclusions hâtives ou avoir un comportement sanguin qu’il regrettera rapidement. Cela dit, j’ai trouvé que l’idée de différence d’âge s’arrêtait là. Elle ne gêne pas tant que cela au récit. Contrairement au discours des amis de Raphaël, Vic ne cherche pas à se poser ou à avoir des enfants. Elle profite de l’instant et essaye de s’adapter à ces sentiments naissants qu’elle n’avait pas planifiés ! Quant au garçon, il est déjà dans le monde du travail en tant que sportif de l’extrême et semble disposer d’un salaire conséquent (sans doute plus que son aimée). Ainsi, je n’ai pas été choquée par ces six ans d’écart : si l’on oublie leurs querelles, le binôme fonctionnait bien et me paraissait indépendant, avec un avenir tout tracé.

Bien qu’il ne soit pas l’élément central, le monde du travail est plutôt bien retranscrit. J’ai aimé découvrir le wakesurfing, un sport que je ne connaissais absolument pas… D’ailleurs, Elle Seveno a brillamment mis en avant tous les entraînements quotidiens, le système de sponsoring, les compétitions, les interviews, la popularité, etc. C’est un monde intéressant, original et agréable à suivre, même quand on est novice ou peu intéressé par le sport comme moi. Quant à Vic, j’ai adoré la voir reprendre la boutique de sa défunte grand-mère afin de la transformer. Une fois encore, on balaye les scénarios habituels : la demoiselle est bricoleuse ! Elle sait retaper une maison, faire des meubles, s’engager dans de grands travaux, etc. C’est une personne peu ordinaire qui, à l’inverse de son alter ego masculin un peu trop fougueux et caractériel, m’a directement conquise !

Même si les choses se mettent rapidement en place, le couple fut plaisant à suivre. Les deux narrateurs se ressemblent plus qu’on le pense et se complètent à merveille. De plus, le rythme proposé par l’auteure fut dynamique. Elle Seveno va droit au but, si bien que l’on ne s’ennuie pas. En revanche, j’ai estimé que le tandem se chamaillait un peu trop à cause du beau sportif. Je n’aime pas lorsque les binômes se crêpent le chignon, se font la tête, couchent ensemble, puis se embrouillent à nouveau avant d’encore une fois se rabibocher. Cela a tendance à me lasser… J’ai donc ressenti quelques répétitions vers les trois-quarts du livre. Heureusement, des thématiques un peu plus sérieuses ont réussi à apporter un second souffle au récit. Ici, il est question de deuil, mais surtout de secrets de famille en rapport avec des sujets sensibles que je vous laisse découvrir… Or, j’avoue que j’avais de plus en plus envie de savoir ce qu’il était arrivé à la sœur de l’héroïne. La curiosité m’a donc donné envie de tourner les pages.

Comme dit plus haut, cette lecture fut addictive, mais elle comporte quelques éléments qui m’ont laissé une impression partagée. D’autres points feront également débat selon les goûts de chacun, notamment la question du sexe. En ce qui me concerne, je n’ai pas été dérangée par les scènes sous la couette toutefois, je sais que cela peut poser problème à certains lecteurs : le couple va copuler comme des lapins et ce sera parfois avec du vocabulaire vulgaire ! (Ce qui n’est pas le cas dans « Restart with song »… Et j’avoue que je préfère !) Quant à la vitesse de la relation, cela dépend des goûts de chacun. Pour ma part, je préfère que les choses prennent plus de temps afin de les rendre crédibles. Quoi qu’il en soit, « 6 ans » est une romance contemporaine relativement légère qui sera parfaite pour l’été ou pour se détendre un week-end. J’ai tout de même une préférence pour les histoires d’amour plus abouties, sérieuses ou avec des thématiques plus émouvantes comme le titre de l’auteure que je suis en train de lire…

.

Citations

Nous nous voyons tous les jours, et tous les jours, il creuse un peu plus son chemin dans ma poitrine. Pourtant, il ne devrait pas. Ce n’était pas prévu comme ça.

—————

– C’est quoi, le problème, avec ce garçon ?
– Tout…
– Oh !
– Rien.
– Faut savoir ! Tout ou rien ?
Je pose à nouveau ma tête contre la table et la secoue de droite à gauche. Julie rit d’autant plus.
– Ça m’a l’air compliqué, tout ça. Compliqué pour pas grand-chose, si tu veux mon avis.

—————

– Bien sûr qu’elle peut prendre ma chambre, approuve-t-il finalement.
Et le sourire qu’il m’adresse alors est limpide: je crois que je pourrais prendre bien d’autres choses si je le voulais.

—————

– Et si j’avais été mariée ?
Il hausse les épaules.
– J’aurais été un amant parfait.
– Quel petit con arrogant ! m’exclamé-je en levant les yeux au ciel, toujours en souriant.

.

Ma note

3/5

20 réflexions au sujet de « « 6 ans » d’Elle Seveno »

  1. Non je ne suis toujours pas à citer dans les personnes ayant eu un avis positif sur ce bouquin 😂 tu y tiens vraiment lol^^ surtout que même si ton ressenti est mitigé tu l’as un peu plus aimé que moi. Je n’ai pas réussi à passer outre ma déception de voir la différence d’âge si peu exploitée et j’ai pas vraiment accroché avec Raph (ni aux trop nombreuses scenes de sexe d’ailleurs…). Mais j’ai Restart with a song et je crois qu’il va falloir que je le sorte bientôt de ma PAL 😊

    Aimé par 1 personne

    1. xD Meh ! Oui, on dirait ! C’est peut-être pour ça que j’ai relink ton blog et non l’article (j’avais commencé à rédiger avant la lecture l’intro). Bah, ça te fera de la pub quand même, mouahaha.

      Je comprends pour le sexe… J’avoue que ce qui m’a plus gênée, c’est la vulgarité (ex : queue…), plutôt que le nombre. Dans Restart with song, c’est mieux décrit et moins fréquent que dans 6 ans. Cela devrait te plaire autant qu’à moi.

      Aimé par 1 personne

  2. J’aurais aimé que tu apprécies ta lecture autant que moi mais tant pis.
    Tu en parles en tout cas très bien et je retrouve tout ce que j’ai aimé dans ta chronique ça me donnerait presque envie de le relire surtout que ce que tu as moins aimé, comme la différence d’âge peu marquée, est justement ce qui m’a plu ^^

    Aimé par 1 personne

    1. J’aurais espéré aussi, mais cela arrive.^^ Je suis contente de t’avoir écoutée car, cette lecture m’a au moins servi de tremplin pour découvrir la plume de l’auteure et me donner envie de tenter un autre titre.

      Ah c’est rigolo que l’âge ne t’ai pas dérangée. 😮 Avec Callysse, c’était l’une de nos attentes. Comme quoi, chacun ses goûts et ses attentes quand on ouvre un livre. 😉

      Aimé par 1 personne

  3. j’ai bien aimé cette romance, car j’ai trouvé vraiment sympa d’évoquer la différence d’âge d’une façon différente (avec la fille plus âgée pour changer)…. mais par contre je suis comme toi : je n’aime pas ce genre de scènes de sexes vulgaires dans les romans 😦

    Aimé par 1 personne

    1. Non, je suis d’accord pour la différence d’âge. Je pense qu’elle est mise en avant car le héros est à peine majeur… Mais dans le sens où il a déjà un travail et un appart, ça choque encore moins.
      Je suis d’accord pour l’idée de la fille plus âgée.^^

      Aimé par 1 personne

    1. Moi non plus ça ne me choque pas ! Je ne suis pas dans le même cas que toi (même si je suis un peu plus âgée que mon chéri et que ça a fait jaser du côté de sa famille… Pour UN an ! xD), mais je comprends que l’écart ne t’étonne pas.

      Et puis, dans cette histoire, le plus jeune a déjà un travail, gagne mieux sa vie que l’héroïne et a son propre appart. Donc ça ne choque vraiment pas.^^

      Aimé par 1 personne

      1. C’est lui qui est plus vieux entre nous hein, mais formulation peut porter à confusion^^
        Pour un an d’écart c’est fou que ça jase! Mais dans le sens de la femme un peu plus agée, ça ne m’étonne pas. J’ai grandi en entendant « oulalala ta tante est plus âgée que son mari », c’est rare tout ça pour me rendre compte plus tard qu’ils n’ont que quelques mois d’écart!

        Aimé par 1 personne

        1. Ah d’accord. J’avais mal compris.^^
          Bah, c’est exactement ça ! C’est fou, n’empêche… C’est déjà tellement difficile de trouver une personne qui nous correspond et avec qui on construit sa vie… Si en plus les personnes extérieures s’en mêlent et chipotent pour quelques années de différence… Tant que le couple est majeur, s’aime et se respecte…

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s