Romances

« Nos rêves en parallèle » d’Elle Seveno

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Nos rêves en parallèle »
Auteur : Elle Seveno
Genre : Romance / New adult
Éditeur : Hugo et cie

.

résumé du livre

Tout oppose Soan et Cassandre. Lui n’a qu’un objectif en tête : devenir footballeur professionnel, elle a ce sport en horreur. Lui a des difficultés à l’école, elle est surdouée. Lui est musulman, elle chrétienne. Pourtant, dès leur première rencontre, ils savent qu’ils seront amis pour la vie. Lorsque Soan touche son rêve du doigt, sa meilleure amie est son premier soutien. Ils se le promettent : rien ne pourra jamais les séparer, pas même la distance. Et les sentiments ? Car s’ils sont inséparables, ils sont également amoureux sans se le dire… Cassandre le sait, plus Soan s’élève vers les étoiles, moins il y a de chances que leurs rêves soient compatibles. Pour elle, ils forment deux lignes parallèles : malgré leur complicité, jamais ils ne pourront se rejoindre. Mais lorsque Soan revient brisé dans leur ville natale, cette réalité pourrait être chamboulée.

.

Ma critique

couv35770369Lorsqu’il s’agit d’Elle Seveno, je ne lis pas forcément la quatrième de couverture et j’achète sans hésiter ! Ce n’est pas plus mal, car j’aurais sans doute freiné des quatre fers en constatant que l’un des deux héros est un passionné de football… Un a priori idiot car, au cas où vous ne portez pas ce sport dans votre cœur, sachez que cela ne vous dérangera en rien dans votre lecture ! Certes, on va assister à quelques matchs cependant, l’autrice sera brève et se concentrera surtout sur la relation entre les joueurs, l’encadrement en cas de blessure psychologique et/ou physique, la pression du métier ainsi que la popularité. De ce fait, même les non-adeptes du ballon comme moi trouveront leur compte !

Le récit va mettre en avant la relation unique, interdite et complexe de Soan et de Cassandre. Le duo se connaît depuis leur enfance toutefois, les non-dits ont eu raison d’eux, si bien qu’ils ont passé cinq années sans se parler… Un jour, Soan lance un appel à l’aide à son ancienne amie qui, malgré beaucoup d’obligations, va quitter la France pour le rejoindre quelques jours. L’heure est à la confrontation, aux secrets, aux peines, aux regrets, à l’amitié et à l’amour… Si, au début, je ne ressentais pas spécialement d’étincelles à voir ce couple d’amis/amants se retrouver, j’ai progressivement changé d’avis grâce aux nombreux flash-back distillés entre deux chapitres se déroulant au présent. On va évidemment découvrir le tandem lors de leur première rencontre puis, sans ordre chronologique, leur évolution au fil des ans ou des événements marquants. Les thématiques de la religion et des origines seront très présentes. Attention, c’est sans pour autant être trop développées ou prise de position ! Disons que ces sujets sont en fil rouge tout au long de l’histoire et qu’ils reviendront régulièrement sur le tapis durant l’adolescence des deux narrateurs. En effet, aux yeux de tous, un musulman ne doit pas côtoyer une chrétienne pratiquante… Or, malgré les remontrances de leur famille respective, le binôme va tisser un lien particulièrement fort et touchant. Certains moments m’ont vraiment émue, notamment la terrible prise de position de la famille de Cassandre…

Bien qu’on soit sur de la « slow romance » avec des épreuves ainsi que de nombreux quiproquos, j’ai estimé que les deux héros se sont rapidement avoué leur flamme. Certes, c’est dans la logique des choses et c’est très mignon ! Cependant, j’aurais souhaité un peu plus de résistance de la part de Cass… Heureusement, celle-ci a finalement réussi à percer ma carapace lorsque j’ai découvert ce qu’elle avait fait pour ses deux amies. Dès lors, je me suis attachée à elle et j’ai admiré sa droiture, sa délicatesse, ses valeurs ainsi que son courage ! Par contre, attendez-vous à sortir les mouchoirs ou à être révolté(e), que ce soit pour la jeune femme ou pour sa colocataire… Honnêtement, je ne m’attendais pas à ce que l’on aborde des thèmes aussi sensibles et bien dépeints. La détresse des protagonistes féminins m’a touchée en plein cœur !

Comme l’indique le titre, on va aussi bien suivre Soan que Cassandre lorsqu’ils sont ensemble ou séparés. Suivre leur vie en parallèle fut très intéressant ! Pourtant, je dois avouer que c’est surtout Cass et ses secrets qui sont sur le devant de l’histoire… D’un côté, j’étais contente, car cela m’a permis d’apprécier la jeune femme à sa juste valeur. Mais, d’un autre côté, j’ai estimé que Soan aurait pu être davantage creusé, en particulier durant sa formation ou sa période « silencieuse ». Cela dit, ce ressenti est purement personnel ! En lisant d’autres critiques, j’ai vu que certains lecteurs estimaient que l’on s’attardait parfois trop sur Soan et son emploi… Comme quoi, c’est une question de point de vue ! Pour ma part, vous l’aurez compris, j’aurais souhaité voir davantage le jeune sportif dont la personnalité est douce, compréhensive, attentionnée et humble.

Elle Seveno signe un roman new adult avec de belles valeurs et une amitié/amour compliquée, mais pleine d’émotions. Ce ne sera pas mon titre favori de l’autrice toutefois, il m’a fait du bien au moral et m’a émue, notamment grâce à la meilleure amie de Cass… (S’il y a un spin-off qui lui est dédié, je signe tout de suite !)

.

Citations

Si la définition du bonheur, c’est embrasser la fille de ses rêves, je veux bien rester sur ce terrain de jeu toute la vie.

—————

J’accueille toutes ses variantes, toutes ses nuances. Je suis prête à l’aimer en entier. Jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de moi.

—————

Cassandre a sa vie maintenant. Elle est réapparue dans la mienne comme un courant d’air. Sauf que je n’ai pas besoin d’air, j’ai besoin d’elle.

—————

Je te suivrai, parce que ma vie et mes rêves ne valent le coup que si je les partage avec toi. Deux parallèles assez proches pour être ensemble.
.

Ma note

4/5

10 réflexions au sujet de « « Nos rêves en parallèle » d’Elle Seveno »

  1. je l’ai lu il y a quelques semaines et je l’ai beaucoup apprécié. Je trouve que c’est assez rare dans les romances (en tout cas celle que j’ai lu), cet aspect culture et religion et j’ai vraiment trouvé cela intéressant !

    Aimé par 1 personne

  2. Malgré ta belle chronique plus que convaincante je reste partagée parce que je crains que la lenteur m’agace, de même que la religion, un sujet vite crispant pour moi. A ton avis, est-ce qu’une athée anticléricale que la religion hérisse comme moi a des chances d’aimer quand même ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s