Fantastique/Fantasy·Romans policiers / Thriller·Young adult

« Les Dossiers du Voile » d’Adrien Tomas #PLIB2022

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les Dossiers du Voile »
Auteur : Adrien Tomas 
Genre : Fantasy / Polar / Young Adult
Éditeur : Fleurus

#ISBN9782215174424

.

résumé du livre

Bienvenue dans le monde du Voile ! Lieutenant de police au sein de la Brigade de régulation des espèces méta-humaines de Paris, Tia Morcese a beaucoup de mal à faire respecter l’ordre et la sécurité… et surtout à éviter que druides, nécromanciens, loups-garous et autres espèces méta-humaines révèlent leur existence au reste du monde.

À côté de son impressionnante grande sœur, Mona pourrait presque passer pour une ado normale. Pourtant, l’apprentie sorcière est loin d’avoir les yeux dans sa poche ! Et quand elle tombe sur des informations clés qui pourraient faire avancer les affaires en cours de Tia, elle n’hésite pas une seconde à suivre ses propres pistes. Mais le monde du Voile n’est pas sans danger…

.

Ma critique

couv32117141Levons le voile sur un titre du PLIB qui me faisait envie, notamment depuis les retours enthousiastes de Callysse et d’Amanda ! Or, autrefois, j’avais lu et apprécié « Engrenages et Sortilèges ». De ce fait, j’étais curieuse de retrouver la plume d’Adrien Tomas. Sans grande surprise, ce dernier a réussi à facilement m’embarquer. Il faut avouer que le mélange enquête et surnaturel fonctionne toujours avec moi… Ainsi, ce nouveau roman n’a pas fait long feu.

On est sur un monde d’urban fantasy se déroulant à Paris. Apparemment, il y aurait toutes sortes de créatures vivant dans l’ombre : loups-garous, vampires, sorciers, trolls et autres monstres surnaturels cohabitent avec nous, sans qu’on le sache. Toutefois, cette proximité ne se fait pas sans heurts, puisqu’il arrive régulièrement que les humains en fassent les frais (qu’ils meurent ou qu’ils doivent se faire effacer la mémoire !) ou que des êtres fantastiques se querellent. Tia, l’une des héroïnes, fait partie de la brigade chargée de réguler les différentes espèces. Souvent, elle est amenée à enquêter sur des affaires magiques, tout en faisant attention au reste du monde. Il s’agit d’un personnage féminin de prime abord classique mais, finalement, très agréable à suivre. Sa force de caractère, sa vivacité, sa répartie, son courage et sa dévotion pour son travail font d’elle une narratrice attachante. Mona, sa petite sœur mage, fut également sympathique, notamment grâce à ses réflexions décalées. La cadette a mis un peu plus de temps avant de trouver une place dans mon cœur cependant, j’aimais beaucoup lorsque la narration était de son côté, car il y avait toujours de l’humour ou des répliques mordantes !

Du côté des personnages secondaires, je reconnais avoir été déroutée. Honnêtement, ils étaient assez nombreux et, à mon sens, auraient mérité d’être un peu plus creusés. C’est notamment le cas des autres membres de la famille de Tia et de Mona (mère ou fratrie) ou encore des deux amis de cette dernière. Ils m’ont paru tellement fascinants et prometteurs, que j’ai été frustrée de ne pas les voir davantage. Avec un tel nombre, il est normal de faire des impasses. J’en ai conscience ! Il n’empêche, que cela m’a frustrée avec une poignée d’alliés. Quoi qu’il en soit, j’ai aimé le fait que tous ces individus soient nuancés et remplis de failles. Chacun a des qualités, des défauts, des signes particuliers ainsi qu’une personnalité qui leur est propre. Dans un roman pour grands ados, c’est un constat très appréciable !

Malgré le rythme haletant, je reconnais avoir quelques réserves. Tout d’abord, j’ai parfois été perdue par l’univers, finalement assez riche et rempli de personnages secondaires. En raison de ma fatigue, j’ai parfois été perdue. En outre, j’ai été chagrinée par le fait de deviner certains rebondissements, notamment en ce qui concerne l’un des traîtres… Par ailleurs, c’est sans doute dû au public-cible néanmoins, j’ai estimé que certaines choses étaient cousues de fil blanc ou un peu stéréotypées (un duo loufoque d’inventeurs, un bébé surpuissant comme le p’tit dernier des Indestructibles, des ados meilleurs que les adultes, etc.).

En dépit de ces bémols (peut-être dus à une attente trop haute ?), ce one-shot fut divertissant. Même si j’ai largement préféré « Engrenages et Sortilèges », j’ai passé un bon moment. D’ailleurs, je compte bien ne pas laisser « Dragons et mécanismes » trop longtemps dans ma pile à lire !

.

plib2022

.

Citations

.

 

Comme souvent au sein du Voile, les mariages avaient lieu de nuit. On évitait ainsi la déplaisante expérience de voir un invité troll se changer en pierre, ou le témoin vampire tomber en poussière.

—————

Eh bien… Il faudrait une voiture de police aux vitres saturées, afin que les prévenus photophobiques – type troll ou vampire – appréhendés en plein jour ne se transforment ni en statues ni en cendres. Plus des parois renforcées et des grilles de contention en acier nickelé plaqué argent capable de résister aux loups-garous. Ajoutez à cela une sélection de sceaux de protection magique tracés à l’or, au mercure et au sang pour contrer les maléfices de fées ou de sorciers récalcitrants ; une pharmacopée mobile pour soigner d’éventuelles contaminations vampiriques, lycanthropiques ou venimeuses – vous n’êtes pas sans savoir qu’on signale le retour des mélusines à Belleville ?

—————

– Tu sais, Tia, j’ai réfléchi.
– Va pas te faire un claquage.
– Très drôle, grinça son cadet en fourrant les mains dans ses poches.

—————

Elle dû se retenir de toutes ses forces pour empêcher ses yeux de rouler dans ses orbites : elle craignait que ses globes oculaires ne fassent un tour complet et observent l’intérieur de sa boîte crânienne pour le restant de ses jours.

.

Ma note

3,5/5

13 réflexions au sujet de « « Les Dossiers du Voile » d’Adrien Tomas #PLIB2022 »

  1. Il est dans ma PAL et a priori, tes bémols ne devraient pas trop me gêner, même si je regrette que l’auteur ait choisi de multiplier les personnages secondaires au lieu d’en proposer une palette restreinte mais vraiment développée… Quant à la cadette, quelque chose me dit que je vais l’apprécier 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Personnellement, j’ai une petite préférence pour celui-ci par rapport à Engrenages et Sortilèges et Dragons et Mécanismes, même si je ne me l’explique pas vraiment, car d’habitude l’humour n’est pas ma came. Mais ç’a fonctionné et c’est l’essentiel. 😉

    Je te rejoins sur les quelques facilités scénaristiques, mais j’étais tellement embarquée dans l’histoire que ça ne m’a pas dérangée :).

    Et si ça peut te rassurer, l’auteur prévoit un tome compagnon dans cet univers (il faudra attendre un peu par contre ^^), donc j’imagine qu’il en profitera pour mettre en lumière d’autres personnages. 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement, je pense que cela dépend de notre sensibilité à l’humour.
      (Pour ma part, c’était bien, mais j’ai eu des livres comme Esther Parmentier plus drôles.^^’)
      Tu as raison, malgré les facilités, ça se lit vraiment bien et on se prend au jeu !
      C’est vraiment bon à savoir pour le tome compagnon ! Merci de l’information ! :*

      Aimé par 1 personne

      1. Je pense que j’ai besoin d’un certain équilibre entre humour et développement de l’intrigue. En gros, le premier ne doit pas prendre le pas sur la seconde, ce qui est souvent le cas dans les livres dits humoristiques. Le scénario est plutôt léger, la plupart du temps ^^.

        Et je t’en prie 😀 !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s