Coup de coeur·Romans

« Vieux, râleur et suicidaire : La vie selon Ove » de Fredrik Backman

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Vieux, râleur et suicidaire : La vie selon Ove 
Auteur : Fredrik Backman
Genre : Roman / Feel good
Editeur : Pocket

1507-1Le club des lecteurs de la médiathèque a encore une fois su me surprendre avec le roman « Vieux, râleur et suicidaire : La vie selon Ove ». J’ai passé un excellent moment avec Ove, ce sexagénaire bourru mais au cœur tendre, qui a réussi à m’arracher plus d’un fou rire et qui a su me toucher tout au long du récit… Ce cher Ove est un personnage très attachant que l’on découvre peu à peu. Tel un oignon dont on enlève les couches, on croit avoir affaire à un vieux râleur renfermé sur lui-même qui n’aime personne, fait chier son monde, a ses petites manies, passe ses coups de gueule quotidiens, râle après ceux qui laissent traîner leur vélo là où il ne faut pas ou qui stationnent sans autorisation et envoie paître tout ce qui concerne les technologies comme Inter-né, les Ail-Pad ou les Mak-Bouc.
Alors qu’en fait, Ove, c’est un surtout un homme attachant qui a un trou à la place du cœur depuis que sa femme a quitté la Vie avant lui… Son passé n’est pas facile, il a connu une enfance difficile, a travaillé à la sueur de son front et a gardé la tête haute lorsqu’on l’a accusé à tort. Il a également tant perdu avec ce chauffeur ivre… Alors oui, ce vieil aigri râle sans arrêt, mais il ne fait pas que ça… Ses voisins, des inconnus, un chat complètement cabossé : tout ce petit monde, il va les aider. C’est un anti-héros admirable, généreux et attachant…

Fredrik Backman a un style incisif, soigné et addictif. Avec quelques mots, il brosse un joli panel de personnages intéressants et touchants. Il m’a fait rire de joie et a rendu ma gorge sèche au point de devoir réprimer mes sanglots. Il faut dire qu’il a proposé toute une série de situations loufoques, souvent avec de l’humour décalé, des scènes émouvantes et poignantes, … C’est vraiment un très beau roman plein d’émotions que l’on ne peut que partager… Les personnages secondaires m’ont émue autant qu’Ove. Ils ont l’air tous sincères et humains. Parvaneh et ses filles sont ceux qui m’ont le plus marquée, cependant le reste vaut également le détour !

Des vieux râleurs misanthropes comme ça, j’en redemande ! Un beau mélange entre le dessin animé « Là-haut » et le livre/film « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire ». La magie a opéré… Du coup j’ai recommandé à la plupart de mes proches et aux membres du club qui n’ont pas encore eu la chance de croiser la route d’Ove…

 

Citation :

– Cette sale bête a griffé Prince ! crache-t-elle, les yeux luisants de rage.
Ove regarde la serpillière, qui se met à grogner, puis le chat devant la maison, le pelage râpé et taché de sang, mais la tête dressée d’un air de défi.
– Il saigne. Apparemment ils ont fait match nul.
– Je m’en fous ! Je vais massacrer cette ordure ! fulmina la mégère.
– Non, je ne crois pas.
La bécasse se fait menaçante.
– Je suis sûre qu’il a plein de maladies dégueulasses, la rage et j’en passe !
Ove observe le chat, puis sa voisine. Il hoche la tête.
– Vous aussi je suis sûr que vous avez plein de cochonneries. Ce n’est pas pour autant qu’on vous lance des pierres.

 

Ma note :

♥  5/5 Coup de cœur !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s