Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Romans policiers / Thriller

« Sur les Traces du Graoully » d’Isabelle Haury

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Sur les Traces du Graoully
Auteur : Isabelle Haury
Genre : Roman jeunesse/Polar/Fantastique/Littérature jeunesse
Editeur : Édition du bout de la rue

Connaissez-vous le Graoully, ce dragon légendaire messin qui aurait vécu dans l’arène de l’amphithéâtre de Metz au III ème siècle et qui aurait détruit une partie de la ville avant d’être chassé par saint Clément de Metz ? Dans ma région, cette légende est assez connue et plaît autant aux adultes qu’aux enfants. C’est donc avec plaisir que j’ai espéré retrouver ce monstre macabre dans le roman jeune « Sur les traces du Graoully » d’Isabelle Haury.

51lq9tdnaal-_sx210_Derrière ce livre, dont le personnage en couverture a des allures de Nicky Larson, se cache une série particulière : on suit les aventures de Guillaume, un orphelin qui est devenu enquêteur en espérant tomber un jour sur le tueur de ses parents. Il est généralement accompagné de Lorette, sa femme, et de son chien Whysk. Petite touche d’originalité fantastique : il est également hanté par un « ange » du nom de Mikajoh. Ce dernier est une sorte de deuxième personnalité, une entité capable de raisonner et de transférer son esprit dans un corps animal ou humain… Mikajoh est un curieux personnage avec un caractère pas forcément facile : fier et parfois susceptible, il ne pense surtout qu’à manger ! Heureusement, ce ventre à pattes est un puits de connaissances. de plus, son pouvoir de changement de corps sera très utile lors des enquêtes. Chaque tome est écrit par un auteur différent et permet de découvrir une nouvelle ville/région. Le principe est assez fun. Chaque livre correspond à une enquête. La lecture peut donc se faire dans l’ordre de publication, dans le désordre ou de façon individuelle.

Dans ce trentième tome, Guillaume est appelé pour résoudre l’affaire de Mathias Pierrat, un archéologue disparu spécialisé sur le légendaire Graoully. Mikajoh et Guillaume vont donc traverser la ville à la recherche d’indices ou de témoignages… Bien évidemment, ils vont profiter de leur séjour pour découvrir Metz, une ville chargée d’Histoire. L’enquête ne sera pas évidente, car les pistes sont peu nombreuses…

J’ai été ravie de découvrir des lieux que je connaissais comme la gare de Metz, la cathédrale, la rue Serpenoise, etc. Cette escale messine fut agréable. Pour ceux qui veulent approfondir leur lecture, plusieurs flashcodes sont disséminés dans le roman. Ceux qui le souhaitent pourront donc utiliser leur application mobile pour découvrir des informations sur l’annexion de Metz par la Prusse en 1870, la légende du Graoully, la Cathédrale St Etienne, les fortifications de la ville, … Si, comme moi, les lecteurs ne possèdent pas de smartphone, il est possible d’aller sur le site afin de retrouver les articles. Ces derniers sont assez clairs, bien illustrés et permettront de pousser la lecture un peu plus loin. Apparemment, chaque ouvrage possède des pages d’informations. C’est très sympathique.

J’ai connu Isabelle Haury grâce à ses œuvres Z comme « Le monde des morts » ou « Undead Story ». J’étais donc curieuse de mettre la main sur son premier roman jeunesse… Et je dois avouer avoir été agréablement surprise ! J’ai trouvé son style plus travaillé et plus fluide. Déjà, j’étais ravie de ne pas retrouver la conjugaison qui m’agaçait (ex : « marmonné-je », « soupiré-je », …). Sinon, j’ai trouvé les descriptions locales intéressantes et l’intrigue assez prenante. Les dialogues intérieurs entre Mikajoh et Guillaume étaient ponctués d’humour, ce qui ajoutait un certain dynamisme au récit. Par contre, j’avoue ne pas avoir forcément accroché aux personnages qui ont dû être développés dans le premier tome. Même si l’histoire peut se lire individuellement, j’ai donc ressenti un petit « manque ».

« Sur les traces du Graoully » reste un bon petit polar jeunesse plutôt sympa et bien écrit. de plus, le fait que l’histoire se passe dans en Lorraine m’a plu. C’est donc, à mes yeux, un petit roman qui vaut le détour.

 

Citations :

Chaque ville a ses démons.

—————

Il fallait qu’on parte d’ici de toute urgence, Mikajoh devenait incontrôlable, son amour pour des mets locaux nous mènerait à notre perte.

 

Ma note :

♥  4/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s