Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« Hex Hall » T1 de Rachel Hawkins

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Hex Hall T1
Auteur : Rachel Hawkins
Genre : Fantastique / Roman ado
Editeur :
Albin Michel

résumé du livre

Sophie Mercer, lycéenne et sorcière, use des pouvoirs sans discernement. Sur ordre du Conseil, elle est envoyée à Hex Hall établissement ultra sélect pour élèves très spéciaux. Spectres, loups-garous, fées, métamorphes et vampires s’y côtoient. Sophie qui est tout sauf discrète, se fait des tas d’ennemis et quelques amis. Parmi ceux qu’elle juge digne d’intérêt, il y a un séduisant jeune sorcier. Mais l’heure n’est pas à la romance : un prédateur se met à attaquer les élèves…

.

Ma critique

« Hex Hall » est une saga qui a fait parler d’elle positivement sur la toile… J’ai donc voulu tenter la découverte en empruntant les deux premiers tomes à la médiathèque. Verdict ? Je suis assez déçue, car c’est vraiment jeunesse et naïf. Hex Hall, tome 1 Rachel HawkinsJe n’ai pas vraiment aimé, toutefois je reste sur une appréciation neutre, car je suis certaine que les très jeunes ados voire les bons lecteurs de CM2 apprécieront l’intrigue ainsi que les personnages…

Plusieurs éléments ne m’ont pas plu, à commencer par la romance. Certes, c’est un cas de figure habituel dans le genre fantastique (l’héroïne au fort caractère tombe amoureuse, malheureusement il y a un triangle amoureux), cependant les sentiments naissent bien trop vite ! À peine Sophie rencontre-t-elle Archer qu’elle tombe sous son charme, puis avoue, le soir même, qu’elle est amoureuse ! Erreur de traduction ou facilité de la part de l’auteure ? Le fait est que je n’ai pas cru une seule seconde à cette histoire d’amour… Ajoutons à cela un léger agacement dû au fait que toutes les trente pages, l’héroïne ne cesse de se dire qu’il est beau, qu’elle imaginerait bien ses lèvres sur les siennes, qu’elle envie sa rivale amoureuse, etc. C’est tellement fleur bleue… Heureusement, cette romance trop facile est accompagnée d’une intrigue qui monte crescendo. En effet, plusieurs pensionnaires sont blessés ou meurent dans une situation inexpliquée, mais faisant fortement songer à une attaque de vampire. Jenna, la vampire avec qui Sophie partage la chambre, est prétendue coupable. Seule buveuse de sang avec un professeur, toutes les pistes mènent à elle. J’ai trouvé cette petite enquête assez plaisante à lire : les attaques arrivent au compte-goutte et sèment le doute dans la tête de notre belle sorcière, voire du lecteur.

Hormis Jenna, les protagonistes gravitant autour de Sophie sont assez clichés et peu développés. Je pensais que, comme dans la saga « Nés à minuit », Rachel Hawkins développerait un peu plus certains personnages ou apporterait plus d’informations sur leur race. Finalement, on ne sait pas grand chose sur les fées ou les métamorphes… C’est un peu frustrant, j’aurais souhaité plus de contenu folklorique. On reste, hélas, très centrés sur les sorcières blanches ou noires. Pour en revenir aux personnages, je les ai trouvés très stéréotypés, en particulier le trio rival qui embête la petite nouvelle, la rabaisse et lui fait des crasses. Heureusement, Sophie est gentille et peu rancunière : lorsque Elodie la prend en filature en pleine nuit, elle ne lui dit pas grand chose et lui apprend même des sortilèges. Cette scène m’a donné envie de hurler : on n’est pas adorable comme ça avec quelqu’un que l’on déteste et qui nous a fait des coups bas toute l’année… D’ailleurs, j’ai été choquée par l’évolution du caractère du personnage principal : au début de l’ouvrage, elle est franche, déterminée et assez rebelle. Finalement, au fil des pages, elle est devenue plutôt douce, voire naïve, et a cessé d’envoyer des répliques avec un peu de mordant. Je pensais qu’elle garderait son caractère bien trempé, car cela apportait un peu de dynamisme à l’intrigue…

Globalement, on n’est pas surpris par cette histoire. Il n’y a que le mystère autour d’Alice qui m’a étonnée. Le reste est assez prévisible… Hex Hall est donc une saga prometteuse qui plaira aux plus jeunes, mais qui risque de ne pas intéresser les adeptes du genre cherchant à sortir des sentiers battus. En effet, bien que l’idée soit bonne, l’univers et les personnages manquent de profondeur et on reste dans un monde très classique. Heureusement, l’humour permet de passer un moment sans prise de tête et me donne tout de même envie de lire la suite par curiosité.

.

Citations

– Oh, a-t-elle fait. C’est d’Archer dont tu es amoureuse ?
Inutile de le nier. J’ai donc acquiescé.
– Tu pourrais lui jeter un sort pour qu’il tombe amoureux de toi. C’est d’une simplicité enfantine. […]
– Écoute, c’est peut-être bête, mais il me plaît vraiment. Et je n’ai pas envie d’avoir recours à un sortilège pour qu’il me trouve attirante. Je préfère que son désir soit sincère.
J’ai cru qu’elle allait essayer de me convaincre, mais elle a simplement répliqué :
– Oui, l’amour possède son propre pouvoir magique.

—————

Je n’aime pas qu’on me manipule. Cela fait partie des choses que je déteste le plus. Avec les serpents. Et Britney Spears.

—————

– Votre boisson préférée est le thé que fait votre mère. Si ça avait été la limonade, vous auriez trouvé de la limonade dans votre tasse. Si ça avait été du chocolat chaud, c’est ce que vous auriez eu. C’est un sort de confort très utile pour mettre les gens à l’aise. […]
Elle était forte. Je n’avais jamais essayé un sort de ce genre. Mais je ne voulais pas lui montrer que j’étais épatée.
– Si la bière avait été ma boisson préférée, vous m’auriez servi un demi ?

.

Ma note

  3/5

Publicités

13 réflexions au sujet de « « Hex Hall » T1 de Rachel Hawkins »

    1. Oui, c’est divertissant et il y a de l’humour. Mais la lecture comporte également des faiblesses. Disons que j’ai mis la barre assez haute, car j’ai entendu énormément de bien : je m’étais fait une opinion du livre.^^’
      Ah oui, ce serait dommage d’arrêter une trilogie en route. =]

      J'aime

    1. Je te rejoins sur ce point. C’est agaçant lorsque la romance est trop aisée… J’aime que l’on laisse le temps à cette mise en place de sentiments : scènettes, données temporelles, etc. Là, c’est presque un coup de foudre tellement c’est rapide…

      J'aime

  1. Il faut se dire que c’est une trilogie jeunesse pour les pré-ados, comme tu dis. J’ai lu les 2 premiers tomes et j’ai vraiment beaucoup aimé ! Je compte lire le tome 3 mais pas tout de suite .. Pour le moment, je n’ai pas plus envie que cela.
    Dommage que tu aies été déçue 😦

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s