Romances

« Ça a commencé comme ça » d’Angéla Morelli

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Ça a commencé comme ça
Auteur : Angéla Morelli
Genre : Romance
Editeur : Harlequin

résumé du livre

Ça a commencé quand Flore a fait brûler sa confiture de groseilles. Ou alors, quand son père l’a appelée à l’aide, coincé entre les branches du vieux pommier. En fait, non, ça a vraiment commencé quand ses amis l’ont inscrite au concours de confitures. Oui, c’est à partir de ce moment-là que la vie de Flore a pris un tournant inattendu ; car la jeune mère célibataire presque trentenaire a dû faire face à un obstacle de choix : confectionner une confiture aux figues… sans figues. Et, malgré la mobilisation de tout le village pour la soutenir dans sa quête, impossible de trouver les fameux fruits au beau milieu de cette canicule qui frappe le Sud-Ouest de la France. Impossible ? Non, pas tout à fait. Car il y a bien quelqu’un qui en a, des figues : Corto, le beau jardinier mystérieux que tous les habitants du village considèrent avec méfiance. Et pour cause : il est tatoué et dégage une aura de mystère et de danger. Alors, oui, ça a commencé comme ça, avec un concours de confitures, une pénurie de figues et Corto.

.

Ma critique

Je tiens à remercier Babelio ainsi que les éditions Harlequin pour cet ouvrage divertissant qui m’a permis de passer un très bon moment sous le soleil, en compagnie de Flore et de Corto. J’avais besoin d’un livre de ce genre pour me détendre… ça a commencé comme çaJe suis donc ravie d’avoir été sélectionnée pour cet ouvrage !

J’ai apprécié l’héroïne, cette belle rouquine à qui il arrive toute sorte de péripéties. C’est une jeune femme douce, gaffeuse, drôle avec le cœur sur la main. La trouvant assez crédible, je me suis même reconnue en elle lors de certaines scènes. C’est vraiment un petit brin de femme attachant. Ses aventures m’ont captivée et ce, bien plus que je ne le pensais ! En effet, bien que le scénario soit assez classique et très attendu, j’ai été conquise par ce que j’ai lu. C’est surtout dû au style léger de l’auteure qui n’hésite pas à faire de l’humour que ce soit à travers les dialogues ou grâce à quelques scènes burlesques. Si vous aimez la Chick-lit ou bien les plumes simples, pleines de fraîcheur et féminines, alors vous devriez être conquis(e) ! Certes, certains diront que le scénario est vu d’avance : une jeune maman célibataire à la vie sentimentale et sexuelle inexistante, qui se donne à fond pour aider ses proches, tombe amoureuse d’un bel homme aux allures de bad boy… C’est vrai, on s’attend à tout, même au résultat du concours, mais qu’importe ! Pour une fois, les stéréotypes ou les moments prévisibles ne m’ont pas dérangée, car j’ai vraiment adhéré à l’humour ainsi qu’à l’ambiance du roman.

Plutôt bien décrite, la romance progresse peu à peu, ce qui donne de la crédibilité au récit. Ça sent presque le vécu ! Ainsi, j’ai trouvé ce petit couple atypique charmant et réagissais facilement aux rebondissements. Par exemple, j’étais aussi furieuse que l’héroïne lors de la scène du bal… J’étais également très émue par la scène des mures… Angéla Morelli a donc réussi à me faire ressentir diverses émotions. C’est l’une des raisons qui m’a fait réellement apprécier ce livre. Elle a également su me toucher grâce à ses nombreux personnages, notamment avec Clélia, la fille de Flore, ou encore Fanny, sa meilleure amie. Clélia ressemble à certaines fillettes de mon entourage. Ainsi, son enthousiasme, sa spontanéité et sa joie de vivre communicative m’ont arraché quelques sourires. Quant à Fanny, c’est le genre de personnage qui me fait rire et qui fait des références geek en tout genre comme Buffy contre les vampires. Sa façon de classer ses amants selon leur année de naissance est également assez originale. Par contre, hormis ces deux personnages et le duo principal, le reste des protagonistes n’est pas assez développé… Pourtant, certains auraient mérité d’être un peu étoffés. C’est par exemple le cas du père de Flore qui, bien qu’il soit adorable, est rempli de mystère, même à la fin.

Délires entre copines, moments en famille, rapprochements affectifs et physiques, moments de chagrin, scènes de travail acharné en cuisine ou au bar-tabac, vie de tous les jours, vous attendent dans « Ça a commencé comme ça » d’Angéla Morelli. En bref, une lecture sympathique, sans prise de tête qui devrait plaire à ceux et celles appréciant la Chick-Lit et la romance.

.

Citations

J’ai passé la main sur mon front, histoire de repousser les frisottis qui avaient décidé de me coller à la peau. Entre ça et mes tongs roses estampillées Reine des neiges – Une promo au supermarché, deux paires achetées la deuxième à moitié prix –, je me sentais super glamour. Comme on était dimanche et que j’étais seule à la maison avec mon père, ce n’était pas bien grave. Ce n’était pas comme si le prince charmant allait débarquer dans mon allée sur son fougueux destrier pour m’enlever avant de me faire l’amour dans un champ de maïs. Comme le disait si bien Fanny, ma meilleure amie : « Les Prince, ma chérie, on les trouve uniquement… au rayon biscuits. »

—————

– Putain, mais quel connard ! s’est emportée Fanny quand j’ai eu terminé. File-moi son numéro que je lui dise ma façon de penser.
Je l’ai dévisagée, interloquée.
– Tu ferais ça ?
– Évidemment ! Tu ne crois quand même pas que je peux rester sans réagir quand je vois ce mec te traiter comme ça ? Ça vaut bien un 10 sur l’échelle de Buffy un truc pareil.
– Hein ? De quoi tu parles ? ai-je demandé en cherchant des yeux un mouchoir.
Fanny m’a tendu le rouleau d’essuie-tout posé sur le plan de travail.
– Souviens-toi, quand Angel couche avec Buffy et que non seulement il perd son âme et redevient une vraie saloperie qui tue des gens pour le plaisir, mais qu’en plus il ne la rappelle pas et qu’il se met à porter des chemises en satin rouge. C’est dire.

—————

Le fait que Corto n’était pas réputé au village pour être un grand bavard. Comme son homonyme séduisant, l’aventurier taciturne, Corto était une énigme.

babelio_mbamci

.

logo harlequin

.

Ma note

♥  4/5

Publicités

9 réflexions au sujet de « « Ça a commencé comme ça » d’Angéla Morelli »

    1. C’est vrai que la surprise n’est pas toujours au rendez-vous, mais on s’attend surtout à s’attacher aux personnages, à la plume de l’auteur(e) et à passer un bon moment.
      Hum, je ne sais pas si cela pourrait te plaire, effectivement. Cela dit, c’est tout de même un roman très agréable et avec de l’humour.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s