BD·Littérature jeunesse

« Journal d’Anne Frank » d’Antoine Ozanam et Nadji

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Journal d’Anne Frank
Auteurs : Antoine Ozanam et Nadji
Genre : Bande dessinée jeunesse / tout public
Editeur : Soleil

résumé du livre

En juillet 1942, Anne Frank fête ses treize ans et ne peut imaginer que le pouvoir nazi, élu par ses compatriotes, la privera bientôt de ses amies, de ses études et du vent dans les cheveux. Contrainte de se cacher, elle confie alors son quotidien, ses peurs et ses pensées à son journal intime. Le témoignage unique et bouleversant d’une adolescente rêveuse, espiègle et pleine d’espoirs, auquel la bande dessinée apporte une lecture et un éclairage nouveaux. Adapté de la première édition du journal d’Anne Frank publié en 1947.

.

Ma critique

Journal d'Anne Frank Antoine Ozanam et NadjiDe plus en plus d’œuvres classiques sont adaptées en bande dessinée. C’est le cas du « Journal d’Anne Frank » qui retrace à merveille la vie de cette adolescente pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit là d’une très bonne adaptation avec des dessins qui m’ont relativement plu : ils sont d’une justesse et d’une simplicité incroyable. Les personnages sont assez expressifs et dynamiques. On devine aisément leurs émotions. Les planches ne sont pas pleines de couleurs, on est plutôt sur des dominantes bleues, mauves ou orangées qui donnent une ambiance générale aux planches. Ces teintes apportent une certaine atmosphère qui colle bien à l’horreur du quotidien et à l’ennui qu’ont pu ressentir ces personnes dans l’Annexe.

Les autres émotions (colère, chagrin, amour, joie, peur) sont très bien retranscrites. Ma lecture du « Journal d’Anne Frank » remontant à ma scolarité, j’avais occulté certains passages, notamment les nombreuses disputes qui ont lieu durant ces deux ans de confinement. Avec émotion, j’ai vu comment chacun a appris à s’organiser avec le peu de moyens, comment ils ont occupé leurs journées ou ont vécu dans la crainte, sans oser sortir le bout du nez ou faire du bruit. Sans que cela soit sanglant, les auteurs rappellent toujours l’ambiance de la guerre avec les soldats qui passent dans la rue, les voleurs, la crainte d’être dénoncés, les informations à la radio ou les bombardements.

Les bonus en fin d’ouvrage sont très intéressants et permettent de découvrir des informations historiques, des recherches préliminaires du personnage d’Anne ainsi qu’une frise chronologique retraçant la Guerre et la vie de chaque résident de l’Annexe. On apprend ainsi comment chaque personne a fini ses jours… Une lecture aussi poignante que la page noire et les pièces vides à la fin du livre qui en disent long. Je suis ravie d’avoir lu cette adaptation plutôt fidèle et touchante qui va permettre à ceux qui n’ont pas eu le courage ou l’envie de lire le roman. Pour ceux qui l’ont déjà parcouru, je suis presque certaine que cette BD vous plaira. Une œuvre à découvrir…

.

Citations

Avant toi, je n’avais jamais écrit. Mais maintenant, j’ai envie de dire tout ce que j’ai sur le cœur… Toi au moins, tu auras la patience de m’écouter. De toute façon, je n’ai pas du tout l’intention que l’on te lise… Qui, à part une amie avec un grand A, voudrait lire le journal d’une gamine de treize ans ?

—————

Un médecin ? Vous voulez rire ? Maintenant, les consultations se passent au téléphone ! Bonjour, docteur, j’ai mal à la gorge. Veuillez tirer la langue. AAAAH ! Bien, j’entends… Votre gorge est très enflammée. Je vais écrire une ordonnance.

—————

Je ne sais pas combien de temps nous sommes restés ainsi. Tout ce que nous avons fait est de trembler et d’avoir peur. Ces événements nous ont montré combien notre situation était fragile. Nous avons plus que jamais la conscience de notre statut d’enchaînés et de notre mort.

.

Ma note

  4/5

Publicités

15 réflexions au sujet de « « Journal d’Anne Frank » d’Antoine Ozanam et Nadji »

  1. Oh j’aimerai beaucoup lire cette BD ! J’ai lu, comme toi, le roman quand j’étais au collège alors ça me permettra de renouer avec ce témoignage poignant !
    Merci pour la découverte 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’avoue, je n’ai jamais lu le livre (j’avais vu un film d’animation lorsque j’étais au collège) mais je compte bien y remédier 😉 Pour la BD, je trouve ça intéressant de l’adapter ainsi, ça peut être plus abordable pour celles et ceux qui n’aiment pas trop la lecture 🙂

    Aimé par 1 personne

      1. Je sais qu’à l’époque j’avais aimé parce que le fait que ce soit un film d’animation nous a permis, à notre âge de l’époque, de mieux comprendre l’histoire, de comprendre la difficulté de cette période sans que ce soit trop « traumatisant » pour nous 🙂

        Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai encore jamais lu Le journal d’Anne Franck. J’en ai juste lu des extraits. Je sais qu’un jour je le lirais donc commencer par une BD n’est pas génial ! Je préfère donc d’abord découvrir le témoignage, sous forme de journal intime (même si ce n’est pas ce que je préfère).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s