Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« Harry Potter et l’enfant maudit » de Jack Thorne et John Tiffany

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Harry Potter et l’enfant maudit
Auteurs : Jack Thorne et John Tiffany
Genre : Pièce de théâtre / Roman jeunesse-ado / Fantastique
Editeur : Gallimard

résumé du livre

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

.

Ma critique

Voici une lecture sur laquelle je suis terriblement indécise : j’ignore si j’aimé ou non. S’il y avait un mot à retenir, ce serait « bof »… En effet, ce n’est pas vraiment un livre à mettre au placard, cela respecte assez bien l’univers, on retrouve plus ou moins les personnages, toutefois ce n’est pas non plus transcendant.Harry Potter et l'enfant maudit J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany J’ai eu quelques blocages au début puis, une fois le bon tiers passé, j’ai adoré. Mon enthousiasme s’est ensuite calmé avec le fameux personnage traître aux sombres intentions ou la fin que j’ai trouvée un peu trop gentillette.

Après avoir parcouru les avis sur la toile, je savais que j’allais avoir affaire à une pièce de théâtre et non un roman. Cependant, même en le sachant, j’avoue qu’il m’a fallu un temps d’adaptation. En effet, j’avais l’habitude des romans de J. K. Rowling avec de belles descriptions qui donnaient vraiment l’impression d’être à Poudlard. Bien que l’on ait quelques didascalies, cela ne remplace pas une véritable description des lieux. Il m’a donc fallu ré-apprivoiser ce genre et essayer de faire abstraction de la saga de mon enfance. Par ailleurs, les années qui passent en une page ou presque à chaque chapitre/scène au début m’ont frustrée. Encore une fois, c’est dû à l’habitude qu’un tome correspond à une année à l’école des sorciers. Ici, le temps file à toute allure, si bien que l’on n’a pas le temps de voir les liens se renforcer entre les personnages. Bien que l’on sente leurs émotions ou leurs attachements les uns aux autres, il me manque des scènes de découverte de Poudlard, les premiers cours, les matchs de Quidditch, etc. C’est certainement un choix volontaire afin de ne pas être redondant avec la saga principale et de distinguer la pièce du reste, toutefois, j’ai ressenti un manque accompagné d’un soupçon de nostalgie…

La pièce met en avant la thématique de la famille, puisque l’un des fils d’Harry Potter, Albus, est totalement différent de lui. Ils n’arrivent pas du tout à communiquer ou à montrer leur affection. De plus, leur entourage ne se gêne pas pour insister sur le fait qu’Albus est l’exact opposé de son père : il est chez les Serpentards, s’est lié d’amitié avec Scorpius (le fils de Malfoy ou de Vous-savez-qui selon les rumeurs…), n’est pas doué sur un balai, etc. C’est donc très difficile pour nos chers Potter ! Scorpius a également du mal avec son propre père. Ces deux jeunes hommes se cherchent et sont victimes de la renommée de leurs géniteurs… Ce thème est intéressant, mais je trouve que les auteurs ont trop tourné leur récit autour de ça. Heureusement, il y a pas mal d’action lorsque nos deux comparses vont avoir l’idée de remonter dans le temps. Adeptes des voyages temporels, vous vous doutez bien que leurs actes auront de terribles conséquences… J’ai bien aimé ces univers parallèles et étais presque déçue de vite les quitter… Scorpius est l’un de mes coups de cœur (en même temps, j’ai toujours été dans la « team Malfoy »…), même si j’aurais souhaité le voir développé davantage.

Si je me suis amusée dans ma lecture, c’est bien grâce aux critiques sur internet. En effet, ces dernières étaient soient hyper négatives ou positives… Mais j’avais plus lu des commentaires négatifs disant souvent que des fan-fictions étaient beaucoup mieux que cet ouvrage. Alors, j’ai emprunté ce livre à la médiathèque sans en attendre trop, en partant du fait que j’allais être frustrée à un moment ou un autre. N’ayant pas mis la barre trop haute, j’avoue avoir passé un moment correct vers la moitié du livre. Je dois reconnaître que j’ai trouvé vraiment sympathique le fait de replonger dans l’ambiance d’Harry Potter. Cela me manquait ! Je comprends pourquoi certains bloggers se sont mis au défi de relire tous les HP avant ou après la sortie de cet ouvrage, car c’est un monde fantastique que l’on ne peut oublier si on a baigné dedans depuis que l’on est jeune… Puis, comme je l’ai dit un peu plus haut, le soufflé est retombé. J’ai trouvé des longueurs et les gentils bien trop caricaturés (par exemple : on ne doit pas tuer, car on n’est pas comme les méchants). C’est super : comme ça, s’il y a une suite à la pièce, il suffira de sortir l’antagoniste d’Azkaban ! Pfff… Ajoutons à cela plusieurs répliques qui sonnent faux, un petit manque de crédibilité, une intrigue attendue et des anciens personnages changés (Ginny a perdu son tempérament, Hermione ne se sent plus, Ron est devenu un gros lourd, Harry un père sentimental perdu, McGonagall est presque soumise !) Je ne reconnaissais pas toujours les héros de mon enfance…

Donc voilà où j’en suis : j’ai aimé certaines choses et j’ai été déçue par d’autres. Je ne rejoindrai donc pas de camp anti – « Harry Potter et l’enfant maudit » ni celui qui le soutient corps et âme. Il y a du bon comme du mauvais. Mais le mieux est encore de vous faire votre propre avis en lisant cette pièce de théâtre…

.

Citations

Il est temps que remonter le temps devienne une chose du passé.

—————

La bravoure n’excuse pas la bêtise.

—————

L’amour rend aveugle. Tous les deux, nous avons essayé de donner à nos fils non pas ce dont ils avaient besoin, mais ce dont nous avions besoin. Nous étions si occupés à réécrire notre propre passé que nous avons saccagé leur présent.

.

Ma note

♥  3/5

Publicités

17 réflexions au sujet de « « Harry Potter et l’enfant maudit » de Jack Thorne et John Tiffany »

    1. Je pense que c’est la bonne attitude à avoir : occasion ou cadeau et y aller en se disant que ce ne sera pas pareil. Du coup, ta lecture n’en sera que meilleure. Je pense que si j’avais acheté et lu aucune critique, mon avis serait différent. Mais là, je me suis amusée par moment, car je n’en attendais pas grand chose. Donc je pense que tu as une bonne idée !^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s