BD

« Le singe de Hartlepool » de Wilfrid Lupano et Jérémie Moreau

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Le singe de Hartlepool
Auteurs : Wilfrid Lupano et Jérémie Moreau
Genre : Bande dessinée pour adultes / Historique
Editeur : Delcourt

.

résumé du livre

En pleine guerre napoléonienne, un navire français fait naufrage au large de Hartlepool. Parmi les débris, un seul survivant : un chimpanzé, mascotte de l’équipage portant l’uniforme tricolore. Mais, dans ce petit village d’Angleterre, où personne n’a jamais vu de Français, l’animal correspond assez bien à l’idée qu’on se fait de l’ennemi. Aussitôt, le singe est traîné en justice, accusé d’espionnage…

.

Ma critique

C’est en lisant la critique de Lightandsmell (lien) que j’ai eu envie de découvrir cette BD. Or, j’avais déjà croisé cet album dans les rayons sans vraiment m’y arrêter. La critique m’a servi de coup de pouce pour me décider ! Merci donc à Lightandsmell pour la découverte, car je ne suis pas déçue du voyage ! C’est vraiment une chouette bande dessinée basée sur une fable anglaiseLe singe de Hartlepool Wilfrid Lupano et Jérémie MoreauAu départ, je dois avouer que je pensais avoir affaire à une histoire de piraterie mêlée au genre historique… Puis mes impressions sont vite « tombées à l’eau », puisque l’intrigue s’est concentrée sur cette haine qui anime les français et les anglais. En effet, ces derniers ont mis la main sur Nelson, le singe d’un capitaine français, et sont persuadés d’avoir attrapé un soldat français ! Aussitôt, ils veulent l’interroger afin d’en savoir plus sur les plans de Napoléon… Qu’est-ce que j’ai ri avec les situations et répliques burlesques que proposent les auteurs ! C’est drôle et rempli de blagues absurdes. Les personnages s’entêtent et prouvent que la bêtise humaine n’a malheureusement pas de limite.

Les illustrations ont leur charme et je dois reconnaître qu’elles donnent une sacrée ambiance à la bande dessinée. Certaines planches sont magnifiques et d’autres provoquent un panel d’émotions… La fin prend aux tripes, notamment lorsque les enfants jouent sur la berge… Cela m’a fait songer au chien que la populace lapide ou frappe dans le premier tome de « L’arabe du futur ». Ces deux scènes m’ont grandement émue… Cette BD ne laisse pas de marbre et incite à réfléchir puisque, derrière l’humour, elle met en avant l’ignorance, le racisme, la haine et la peur des étrangers que l’on juge « différents »… Bien que l’histoire se situe en 1814, « Le singe de Hartepool » est, hélas, d’actualité… Pour ma part, ce fut une découverte très intéressante que je recommande.

.

Citations

On va le pendre, mais d’abord, il a droit à un procès.
.

—————
.
C’est important, les frontières. Sinon on ne sait plus qui haïr.
.
—————
.
– Hé hé hé ! Il a un féroce appétit, votre Napoléon.
– Comme tous les français, Mémé ! Ils pensent qu’à manger et à faire les marioles !

.

Ma note

♥  4/5

Publicités

11 réflexions au sujet de « « Le singe de Hartlepool » de Wilfrid Lupano et Jérémie Moreau »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s