Fantastique/Fantasy·Romans policiers / Thriller

« Les ogres du Gange » (Le siècle des Chimères T1) de Philippe Cavalier

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Les ogres du Gange (Le siècle des Chimères T1)
Auteur : Philippe Cavalier
Genre : Thriller / Fantastique / Roman historique
Editeur : Éditions Anne Carrière

.

résumé du livre

Calcutta, 1936. L’Inde coloniale de Kipling a déjà perdu de sa grandeur. Les nationalistes hindous pactisent avec les services secrets allemands pour chasser les Britanniques. Fraîchement débarqué de Londres, David Tewp, jeune officier du M16, découvre un complot d’une ampleur terrifiante. Sur les traces d’une trop belle photographe autrichienne et d’un couple d’aristocrates roumains aux sympathies politiques ambiguës, Tewp plonge dans un univers de ténèbres auquel sa bonne éducation et son rationalisme ne l’avaient en rien préparé. Des brasiers funéraires de Calcutta aux palais d’une noblesse décadente, entre jeux d’espions, guerre civile, disparitions d’enfants et rites étrangers, la traque des Ogres du Gange commence.

.

Ma critique

Je n’avais jamais entendu parler de la saga « Le siècle des chimères » avant de lire la jolie critique de Ma Lecturothèque (lien). Son avis était bien rédigé et proposait une intrigue susceptible de m’intéresser. Bien que j’aie tardé à le lire, j’avoue que ce roman vaut le détour, car il propose un mélange original entre le genre thriller, historique et fantastique. ogres du gangeGrâce à un texte à la première personne, tel journal intime rédigé par le Lieutenant David Tewp, on va suivre une curieuse affaire bien plus sombre qu’il n’y paraît… Au début, je dois reconnaître avoir trouvé l’intrigue longue à se mettre en place. Il y a pourtant beaucoup d’action et de suspense, toutefois, j’ai eu du mal à rentrer dans l’ambiance, sans doute à cause de ma dernière lecture (« Les décharnés« ) qui était encore dans ma mémoire… Du coup, j’ai mis un certain temps avant de plonger dans le récit et de m’attacher au narrateur. Heureusement, les chapitres sont de plus en plus prenants. L’auteur joue bien avec le suspense et ajoute des éléments fantastiques intrigants (envoûtement, sorcellerie, pierres et arbres gardiens, ésotérisme, lieux saints magiques, etc.). L’intégration de surnaturel a augmenté mon intérêt pour ce roman, car je suis assez fascinée par les intrigues autour de la magie ou de l’occultisme. Le fait que l’on ajoute à cela une ambiance polar avec de l’espionnage et une course-poursuite a d’autant plus captivé mon attention.

En plus de cette étrange femme portant le nom d’Ostara Keller qui fricoterait avec l’Ennemi, plusieurs intrigues viennent se mêler, ce qui constitue un sacré sac de nœuds que l’on va prendre plaisir à démêler aux côtés de Tewp… Il y a par exemple ces étranges disparitions d’enfants sélectionnés selon des critères étranges, l’affaire d’un curieux Donovan Phibes dont tout le monde évite le sujet ou encore un sinistre complot. Entre manipulations, mensonges, menaces et entourloupes, ce cher Lieutenant du MI 6 va avoir du fil à retordre ! J’ai aimé que ce dernier évolue au fil des pages. Le changement entre chaque livre/section du roman est bien visible. Lorsque l’on passe à la troisième partie, quelques années plus tard, on voit réellement l’évolution du héros qui n’est plus la bleusaille candide qu’il était en arrivant en Inde. Même s’il est droit, chaste, respectueux, courageux et avec une certaine morale, il garde ses principes tout en gagnant en assurance. Ces enquêtes vont lui permettre de se révéler.

Le style d’écriture de Philippe Cavalier est assez agréable à suivre, bien rythmée, même si j’avoue qu’il s’est parfois attardé sur des descriptions parfois trop nombreuses à mon goût, notamment au début. Malgré cela, j’ai aimé que l’on évolue réellement dans une Inde loin d’être aussi belle qu’une carte postale… Au contraire, mieux vaut faire attention au détour d’une ruelle… Ma Lecturothèque m’avait assuré que l’intrigue se terminait plus ou moins après ce premier tome et elle a eu raison. Bien qu’une intrigue est relancée et que nous n’ayons pas toutes les réponses à nos questions, on peut s’arrêter là sans trop en souffrir. Il n’y a pas de gros cliffhanger, ce qui n’est pas plus mal ! Pour l’heure, j’ignore si je lirai le second volume tout de suite, car je n’en ressens pas le besoin, mais peut-être plus tard, lorsque ma PAL aura un peu baissé. Merci à Ma Lecturothèque pour la découverte !

.

Citations

– Au fait, Tewp, vous êtes gallois ?
– Non, je suis né à Brighton. Vous auriez pu le lire dans mon dossier. Pourquoi cette question ?
– Vous ne saviez pas ? Tewp veut dire « imbécile » dans le patois du pays de Galles. Ne vous formalisez pas, mon vieux, mais je trouve que vous portez ça très bien !
.
—————
.
La peur de la souffrance, David Tewp, est une clef universelle à laquelle toutes les créatures sont sensibles. C’est un secret simple, mais qui peut ouvrir presque toutes les portes du monde… Presque toutes…
.
—————
.
– Magie, sorcellerie, prêtrise… Tout cela se vaut. Quand un sacerdote catholique, orthodoxe ou protestant officie, dit la messe ou livre les derniers sacrements, que croyez vous donc qu’il fasse ? Qu’il gesticule dans le vide ? N’appelle-t-il pas à agir des forces qui le dépassent ?
La question me choqua.
– Mais un prêtre chrétien ne peut tout de même pas être comparé à un vulgaire sorcier, madame de Réault !
– Justement si, officier ! Les religions sont des sorcelleries cadrées et entrées dans des institution. Rien d’autre.

.

Ma note

♥  4/5

Publicités

7 réflexions au sujet de « « Les ogres du Gange » (Le siècle des Chimères T1) de Philippe Cavalier »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s