Romances

« Le premier jour du reste de ma vie » de Virginie Grimaldi

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Le premier jour du reste de ma vie
Auteur : Virginie Grimaldi
Genre : Romance / Chick Lit
Editeur : Le Livre de Poche

.

résumé du livre

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… Tout quitter pour tout recommencer : une comédie tendre et savoureuse !

.

Ma critique

Parfois, j’ai besoin de roman rempli de bons sentiments avec des petites histoires pleines de niaiseries afin de ne pas me prendre la tête. « Le premier jour du reste de ma vie » a très bien su tenir ce rôle ! On va suivre Marie, une quarantenaire, qui va tout envoyer paître du jour au lendemain, en particulier son mari infidèle. Pour se changer les idées, elle va embarquer pour une croisière qui lui redonnera goût en la vie, en l’Amitié et surtout en l’Amour. Le premier jour du reste de ma vie... Virginie GrimaldiAlors, bien sûr, on s’attend à tout dans ce récit, mais pour m’importait : je voulais quelque chose de cul-cul la praline pour ce week-end ! D’ailleurs, si vous n’aimez pas les romans à l’eau de rose, les rebondissements faciles ou les personnages stéréotypés, passez votre chemin !

Pour ma part, j’en avais besoin et ça m’a éclatée. Les deux nouvelles amies de Marie ont beau être assez clichées, elles n’en demeurent pas moins touchantes et amusantes. Elles m’ont fait sourire, parfois rire et m’ont sincèrement émue. Même Camille, la dévergondée de service, m’a attendrie par son passé ainsi que par son évolution. J’ai également apprécié l’héroïne qui n’est pas aussi cruche que les narratrices habituelles s’étant fait tromper. Au contraire : Marie ne se laisse pas faire et essaye d’aller de l’avant. Elle va profiter du moment présent : découvrir de beaux paysages, nager avec les dauphins, pratiquer la plongée, faire de nouvelles rencontres avec des personnes de tous les âges… L’écriture fluide, douce et légère de Virginie Grimaldi vous fera voyager et tourner les pages avec un léger sourire aux lèvres…

Pour une fois, je n’ai pas beaucoup d’arguments à vous apporter pour ce livre, car celui-ci comporte des défauts qui le seront pour certains lecteurs, mais pas pour d’autres… C’est une question de goût ou d’envie sur le moment. Disons que si vous aimez les textes guimauve et mignons qui font du bien avec de jolis messages, embarquez sur ce paquebot pour une fabuleuse épopée. Si, au contraire, vous êtes réfractaire aux « lectures de plages » ou aux happy-ends qui font rêver, mieux vaut rester à quai et regarder le navire couler…

.

Citations

La vie, c’est comme un tour de magie. Quand on est enfant, on ne voit que le devant de la scène. C’est fabuleux, on s’émerveille, on se pose des questions, on a envie d’en savoir plus. Et puis, on grandit. Peu à peu, les coulisses se dévoilent, on réalise que c’est compliqué. C’est moins joli, c’est quand même parfois moche, on est déçu. Mais on continue quand même à s’émerveiller.
.
—————
.
Croyez-moi, l’amour peut frapper à tout âge, partout. Même quand on ne l’attend pas. Il serait dommage de lui tourner le dos. Nous allons tous au même endroit ; autant rendre le chemin plus heureux.

.
—————
.
Camille ne veut pas d’enfants. Ces petits machins qui braillent, chient et foutent en l’air la grasse mat’ du dimanche, très peu pour elle. Ceux des autres, à l’extrême limite, elle peut les tolérer quelques minutes. Mais en avoir un à soi, pour toute la vie en plus, non merci. Elle a du mal à garder une plante vivante, alors, un bébé… Ou bien il faudrait qu’elle puisse accoucher d’un enfant déjà grand. Qu’il sache se faire à manger, s’habiller tout seul et débarrasser le lave-vaisselle.
.

Ma note

♥  4/5

.

TGWE

Publicités

14 réflexions au sujet de « « Le premier jour du reste de ma vie » de Virginie Grimaldi »

  1. Je suis comme toi : parfois, c’est le genre de livre qui fait du bien! Pas de grosse intrigue ou de suspense, on se laisse juste porter par une histoire pleine de bons sentiments. J’ai ce livre dans ma PAL et vu tous les bons avis que je vois à son sujet, il me fait vraiment envie 😉

    Aimé par 1 personne

  2. L’autre livre de l’auteure me tente beaucoup plus, à vrai dire. Il s’agit de « Tu comprendras quand tu seras plus grande ». Vu que j’ai fais un stage en maison de repos l’année passée, ça me parle 😉 Et puis, j’avais adoré ! J’ai donc plutôt envie de découvrir cette histoire !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s