Coup de coeur·Science Fiction·Young adult

« In the after » de Demitria Lunetta

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : In the after
Auteur : Demitria Lunetta
Genre : Young Adult / Science Fiction
Editeur : Lumen

.

résumé du livre

Ils entendent le plus léger des bruits de pas… Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs… Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle ! Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ? Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !

.

Ma critique

Plusieurs avis de blogueurs m’ont donné envie de m’attaquer à la saga de Demitria Lunetta. Or, je ne regrette pas l’aventure, puisqu’il s’agit d’un coup de cœur ! Contrairement à beaucoup qui ont jugé le début long à démarrer, c’est la partie que j’ai préférée : c’est particulièrement immersif et j’ai ressenti de légers frissons. Les monstres, ces espèces d’aliens avides de sang, sont très sensibles aux bruits. L’héroïne est donc contrainte de passer ses journées sous silence. On a donc de longs chapitres sans dialogues (enfin si, grâce à la langue des signes, mais cela vient un peu plus tard), toutefois cela créé une ambiance particulière. In the after, tome 1 Demitria LunettaC’est oppressant et inquiétant. La plume de l’auteure permet bien d’imaginer les scènes. D’ailleurs, j’étais tellement happée par le récit que j’avais l’impression d’être avec Amy, l’héroïne, et me retenais mon souffle pendant ma lecture… Suivre cette adolescente et Baby, la gamine qu’elle a trouvée par hasard, fut un bon moment de lecture. On s’attache facilement à ce petit duo bien débrouillard qui, malgré le jeune âge, a beaucoup de chance de survivre…

Même si on rentre dans un schéma post-apocalyptique classique, la seconde et la troisième partie sont également intéressantes. L’action se passe intégralement sur New Hope, une ville de rescapés… Cependant, on comprend très vite qu’il est arrivé quelque chose puisque dès les premiers sous-chapitres, on découvre une Amy en mauvaise posture : cette dernière est enfermée quelque part et tente de retrouver la mémoire. Grâce à la narration alternant futur et présent, le lecteur va pouvoir reconstituer peu à peu les scènes, mettre des noms sur certains personnages et comprendre ce qu’il s’est passé. Ces changements de narration ne sont pas lourds. Au contraire, on se délecte d’en savoir plus et on espère avoir rapidement les cartes en main. Tout cet ensemble fut un véritable page-turner puisqu’il m’a fallu moins de vingt-quatre heures pour dévorer ces quatre cents pages. Certes, je m’attendais à la plupart des rebondissements néanmoins, j’ai tout de même été tenue en haleine. Amy a une personnalité qui me plaît énormément. Je n’ai pas mis longtemps à m’identifier à elle, puisque nous avons quelques traits de caractère en commun.

Les Floraes, ces monstres responsables de la mort de millions d’humains, sont des créatures très intéressantes qu’il me tarde de découvrir davantage dans le dernier tome de cette duologie. Bien que l’on en apprenne pas mal sur eux à la fin de « In the after », beaucoup de questions restent en suspens. Ajoutons à cela mon intérêt pour New Hope où les autorités font table rase de certaines libertés, en particulier pour les femmes qui sont, par exemple, obligées de concevoir un enfant tous les trois ans ! C’est peut-être tordu, toutefois, j’aime beaucoup ce genre de dystopie… J’ai hâte de voir si d’autres survivants ont utilisé ce genre de dictatures ou si c’est beaucoup plus violent et individualiste… En refermant ce livre, j’ai été assaillie de tellement de questions que si j’avais eu la suite en main, je l’aurais dévorée ! Vous l’aurez compris : ce roman est une bombe ! C’est réellement le type de livre young adult post-apocalyptique qui correspond à mes goûts. De plus, j’ai appris qu’il s’agissait d’un premier roman… Je tire mon chapeau à Demitria Lunetta qui m’a fait passer un excellent moment !

.

Citations

Un monde à ce point parti en vrille, ça ne se répare pas.
.
—————
.
J’ai appris à vivre dans un monde de silence. Je n’ai pas prononcé un seul mot depuis trois ans. Ni pour commenter la météo, ni pour hurler une mise en garde, ni même pour murmurer mon propre nom.
.
—————
.
Il faut toujours abandonner quelques libertés pour vivre dans n’importe quelle société.

.
—————
.
Les films d’horreur ont tout faux. Les monstres ne peuplent pas nos nuits, ils n’attendent pas patiemment, tapis dans l’ombre, le bon moment pour surgir. Ils chassent le jour, en pleine lumière, quand la visibilité est à son maximum. La nuit, si par miracle vous parveniez à ne faire aucun bruit, ils pourraient presque vous frôler sans même remarquer votre présence.
.

Ma note

♥  5/5 Coup de cœur !

Publicités

26 réflexions au sujet de « « In the after » de Demitria Lunetta »

  1. Je l’avais lu il y a un moment, j’ai été très surprise par le roman, je ne m’attendais pas à voir des monstres (Floraes), et c’est très bien intégré. L’intrigue est très bien ficelée et les personnages sont super attachant et surtout Baby !!

    Aimé par 1 personne

    1. Avec du recul, c’est quand même très féminin : pour une fois, les hommes sont au second plan. Il y a l’héroine, Baby, une femme adulte dont je tairais l’identité pour pas spoil, des collègues femmes, une fille qu’elles trouvent dehors, …. Les mecs sont peu vus et viennent tard. Donc je ne sais pas si ce détail dérange ou non ?

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s