Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« Traqués » (Les orphelins de Windrasor T3) de Paul Clément

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Traqués » (Les orphelins de Windrasor T3)
Auteur : Paul Clément
Genre : Fantastique / Littérature ado
Éditeur : Post-Apo Éditions (Auto-édité)
.

résumé du livre

L’heure de fuir, de partir loin de Windrasor, est arrivée pour Spinello et ses amis. Obligés de laisser certains de leurs camarades derrière eux, ils quittent pour la première fois l’orphelinat à la découverte d’un monde dont ils ne savent presque rien, sinon qu’ils y seront traqués sans relâche…
Une fois encore, le destin leur réserve bien des surprises tandis qu’Iphis fait plus que jamais l’amère expérience de la monstruosité de ses parents adoptifs. Mais, sont-ils vraiment les créatures les plus redoutables du duché ?

.

Ma critique

Cette saga me plait vraiment : je ne pensais pas avoir autant envie d’enchaîner les tomes les uns à la suite des autres… Finalement, j’en dévore un par jour et commence sérieusement à m’attacher à ces petits orphelins ! Spinello, le héros, a finalement réussi à faire sa petite place dans mon cœur, ce qui n’était pas forcément gagné au départ, notamment à cause de son côté turbulent et insolent. Au cours de ce voyage, il va se révéler moins agaçant et plus attentif. Si Anselme et Asmodée n’ont pas encore réussi à me convaincre, ce n’est pas le cas de Barth, Placide et Iphis, mes trois orphelins favoris qui continuent de me plaire au fil de leur périple. En plus d’avoir des caractères intéressants, ces trois-là apportent beaucoup au récit. On se plait à les voir évoluer et s’approfondir petit à petit… Et, avec ce qu’il va leur tomber dessus, ces jeunes vont grandir bien trop tôt… C’est surtout le cas pour Iphis qui m’a fait une petite frayeur, notamment pendant la scène du repas avec le Duc de Morenvagk… Ce qu’il est s’est passé est affreux, mais je craignais sincèrement le pire… Les personnages qui l’entourent cachent vraiment bien leur jeu. Ils sont aussi instables que cruels… couv75121424Par ailleurs, le petit Edouard m’a surprise : son comportement a totalement changé du tout au tout. Je ne sais pas vraiment sur quel pied danser avec cet enfant dont l’éducation désastreuse est certainement due à ses géniteurs complètement timbrés… Lui fallait-il enfin quelqu’un faisant preuve d’autorité ? Et s’il jouait un double jeu ? Je croise les doigts pour que le futur d’Iphis ne soit pas aussi noir que le récit laisse présager !…

En effet, l’auteur a décidé de changer d’ambiance : une poignée d’orphelins ont quitté Windrasor malgré eux. Ils sont donc en cavale. Paul Clément a très bien su gérer la cadence de son histoire et propose un rythme assez soutenu peuplé de rencontres en tous genres et de course-poursuite. Malgré le changement de narration à chaque chapitre, c’est assez haletant. On imagine assez bien les scènes… D’ailleurs, je tiens à dire que l’auteur me rend complètement paranoïaque : à cause de certains rebondissements passés, je vois d’un mauvais œil chaque rencontre et m’attends toujours au pire ! Ainsi, j’ai accusé à tort l’un des personnages rencontrés. Il faut dire que l’intrigue a pris un tournant plus sombre. Les protagonistes vont voir leurs nerfs mis à rude épreuve et plusieurs têtes vont tomber… J’apprécie ce changement d’atmosphère. C’est plus crédible lorsque tout ne sourit pas aux héros ! Lorsque c’est trop facile, cela a tendance à m’agacer. Autant dire qu’ici, ce n’est absolument pas le cas. L’auteur a également réussi à me surprendre avec un second personnage que j’avais mal jugé. Florestan, le policier que je trouvais plutôt inutile dans le second tome, bouge enfin… Même si c’est pour arrêter les jeunes fuyards ! Il se rend également compte que certains membres de l’orphelinat ne sont pas blancs comme neige…

Ce troisième opus est donc à la hauteur de ses prédécesseurs. La saga se poursuit agréablement : elle gagne en suspense et en noirceur. Plusieurs éléments continuent à titiller ma curiosité, notamment du côté des Ignobles dont on a découvert quelques caractéristiques. L’étau se resserre, que ce soit pour le groupe de Spinello qui est traqué sans relâche, Théodore qui est resté à Windrasor et se rapproche d’Ophélia au cours de son enquête, ou encore Iphis qui est vraiment mal en point… Vous l’aurez compris : pour le moment, je me régale et recommande surtout cette saga aux ados avides d’Aventure avec un soupçon de fantastique.

.

vertwindrasor

.

Citations

Au moins, le choix était simple à présent. Ils n’avaient qu’une chose à faire : courir, tenter de survivre à cette nuit d’enfer.

—————

Les monstres ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Les pires horreurs se cachent parfois derrière un visage enfantin.

—————

– Et les autres ? Vous croyez que ça va aller ?
Spinello baissa la tête et contint ses larmes. La simple évocation des garçons du dortoir suffisait à lui briser le coeur. Il essayait de ne pas y penser. Il aurait tout le temps de le faire quand ils seraient tous en sécurité, mais, au fond de lui, même si tout cela leur était tombé dessus sans prévenir, il savait qu’ils venaient d’abandonner le reste de leur famille.
– Ils feront comme nous, répondit-il finalement. Ils compteront les uns sur les autres. Tant que nous sommes ensemble, la vie continue.
[…]
– Ce sont des guerriers. Ils s’en sortiront, dit Asmodée.
Le vent souffla de plus belle.
– Peut-être même mieux que nous, ajouta-t-il.

.

Ma note

♥  4,5/5

Publicités

4 réflexions au sujet de « « Traqués » (Les orphelins de Windrasor T3) de Paul Clément »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s